AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tu crois que tout nous oppose alors que nos âmes se côtoient depuis l'éternité . E&N

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


My name is

ADMINISTRATRICE
Je suis partout.

• • • • • • • • • •


♣ Messages : 1184
♣ Localisation : Aux oubliettes.
♣ Situation amoureuse : Délibérément seule.

MessageSujet: Tu crois que tout nous oppose alors que nos âmes se côtoient depuis l'éternité . E&N   Lun 21 Juin 2010 - 14:34



De l'air. Elle avait besoin d'air. Elle s'étouffait ici. Tout était trop oppressant : ses souvenirs, ses pensées, ses désirs, ses incertitudes et ses convictions morales. Plus que jamais déchirée en morceaux, Ninon Haalen avait enfin cessé de détailler le blanc du mur qui s'offrait devant elle. Immobile, telle une statue de cire aux détails si minutieux qu'on peinerait à croire irréelle, son corps sans vie trônait au beau milieu de son salon. Perdue au cœur d'un débat intérieur qui n'était plus le sien, la vampire avait peur de se fracasser un peu plus à chaque seconde qui s'écoulait. Était-ce encore le cas qu'elle s'en moquerait, à quoi bon s'accrocher à ce monde si c'était pour dépérir éternellement de la sorte. Elle se le demandait de plus en plus souvent, de plus en plus sérieusement.

Qui était-elle? La gentille vampire, amie de tous, qui vivait pour aimer et être aimée, ou les décombres de sa gloire d'antan qui hurlait pour refaire surface? Elle ne savait pas, ne savait plus, n'avait jamais su. Aujourd'hui pourtant elle se rendait compte qu'elle ne pourrait pas enfouir ses envies destructrices plus longtemps. Il était grand temps qu'elle réagisse si elle ne voulait pas perdre tout ce qu'elle avait réussi à construire et qui faisait d'elle une femme bien. Pourtant, elle n'était pas certaine de le vouloir. Après tout, faire le mal avait toujours animé son existence, même ces cinq dernières années. Elle n'avait fait que contenir son désir de faire souffrir les innocents, rien d'autre. Son passé la hantait sans qu'elle ne puisse y changer quoique ce soit. Les souvenirs ne s'effacent pas d'un coup de baguette magique.

Reprenant vie, Ninon secoua la tête de droite à gauche en signe si pas de rémission, de désapprobation. De l'air. Elle avait besoin d'air. Oui, il fallait vraiment qu'elle s'échappe de son antre le temps que sa nostalgie s'en aille. Elle n'espérait plus trouver une solution à son problème de choix, n'aspirant plus qu'à ce que sa mémoire lui accorde un peu de répit. Elle ne prit pas la peine de veiller à sa fausse humanité, ouvrit la fenêtre qui donnait accès au petit balcon et sauta par-dessus la balustrade à une vitesse éclaire. Plus rapide qu'une ombre, elle fila à travers la foule de piétons qui se baladaient par cette belle après-midi ensoleillée. Peu importe là où elle irait, tant qu'elle pourrait penser à autre chose qu'au dilemme Haley/Stephen. Car au fond, elle se fichait de rester inoffensive ou de redevenir la sordide vampire qu'elle avait été, ce qui la déchirait c'était de devoir choisir entre ses deux meilleurs amis.

Lorsqu'elle s'arrêta, elle était face à une grande et vaste étendue d'eau. L'océan. Lui au moins emporterait loin les larmes qu'elle lui confierait, si seulement elle pouvait pleurer. Elle s'assit sur le sable chaud, maintenant une certaine distance de sécurité avec toute forme de vie humaine. Elle entendait les cris des enfants qui s'amusaient à n'en plus finir, le bruit des fins grains de sables qui se déplacent avec le vent, les mots doux glissés aux oreilles des couples profitant de ce soleil radieux au maximum. Elle pouvait même sentir l'odeur infâme de ces crèmes solaires qu'on étalait sur notre corps et qui était sensée nous protéger d'une trop forte chaleur. Elle poussa un soupir d'exaspération. Ces humains ! Le jour où ils inventeront une crème anti-maux, peut-être qu'elle leur porterait plus d'estime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://owod.forumactif.org/t65-ninon-haalen-broken-inside

avatar


My name is


• • • • • • • • • •


♣ Messages : 276
♣ Localisation : Sous la pleine lune.
♣ Situation amoureuse : Amoureusement sienne. ♡

MessageSujet: Re: Tu crois que tout nous oppose alors que nos âmes se côtoient depuis l'éternité . E&N   Lun 21 Juin 2010 - 22:27


Lorsque ce matin Elena avait vu le soleil pointer le bout de son nez, elle avait de suite ressenti cette envie d’aller à la plage. Cela faisait une éternité qu’elle n’y avait pas été, et étant donné que les nuages gris étaient très présent ces temps-ci, elle n’avait pu encore profiter de ce début d’été. Cherchant dans son appartement son maillot de bain, elle jura tout haut lorsqu’elle ne le vit pas dans le placard. Elle arrivait à perdre un vêtement dans 13m² ! Passant son appartement de fond en comble, elle finit par mettre la main dessus au bout d’une quinzaine de minutes de recherches. Il se trouvait simplement derrière la porte de sa salle de bain.

Une fois le dit maillot de bain enfilé, elle se rhabilla et plaça sa serviette de plage dans son sac avec un bouquin qu’elle avait emprunté à la bibliothèque récemment. S’engouffrant dans le hall de l‘immeuble où elle logeait, elle claqua la porte de son appartement avec violence et le ferma à double tour. Le bruit sourd qu’avait provoqué la porte lui valut une avalanche de remontrance de la part de son voisin d’à côté. Un homme dépassant la quarantaine, qui vivait seul et qui était plus que grossier avec les habitants de l’immeuble. Elena s’excusa brièvement et descendit quatre à quatre les escaliers afin de se retrouver enfin à l’air frais.

Elle se posta sur le trottoir avec la ferme intention d’attraper un taxi afin de se rendre à la plage. Faisant de grands gestes au premier taxi qu’elle croisait, elle hallucina en voyant la voiture jaune passer devant elle sans s’arrêter. Se retenant d’injurier le chauffeur qui était déjà loin, elle se concentra sur les voitures suivantes. Et sans exception pas un seul taxi ne s’arrêta. Cette ville lui tapait sur le système, surtout les chauffeurs de taxi. Voyant une voiture jaune arriver dans sa direction, elle n’hésita pas et se posta devant le taxi qui s’arrêta brutalement. Contournant la voiture, elle ouvrit violemment la porte arrière, et s’engouffra dans le taxi.

- C’est pas trop tôt, grogna-t-elle en ignorant les remarques acerbes que lui servait le chauffeur visiblement scandalisé par l’attitude de la jeune femme. La plage s’il vous plait, rajouta-t-elle clairement, stoppant la tirade de l’homme.

Le reste du trajet se passa en silence. La soudaine mauvaise humeur de la jeune femme retomba aussi rapidement qu’elle était venue. Après tout, elle allait à la plage, à quoi bon se tracassait avec cette histoire de taxi à la noix ? Au bout d’une vingtaine de minute, elle arrivait à bon bord. Elle payait le chauffeur, et sortit du taxi. Elena sentait déjà l’air marin lui titiller les narines. Elle ne tarda pas à se rendre sur le sable fin et chaud. De suite, elle retira ses ballerines, appréciant la sensation de chaleur sous ses pieds. Elle se chercha un petit coin tranquille au bord de l’eau, et installa sa serviette. Une fois dessus, elle retira ses vêtements afin de ne laisser plus que le maillot de bain, et sortit son livre de son sac, avec l’intention de bronzer tout en bouquinant.

Seulement ses projets se virent réduits à néants lorsque deux filles et un garçon s’approchèrent d’elle. Ils avaient environ une vingtaine d’année, comme elle. Un ballon de Volley Ball dans les mains, un sourire amicale aux lèvres, c’est une des deux jeunes femmes qui lui adressa la parole :

- Salut. Il nous manque un joueur. Ca te tente ? Demanda-t-elle chaleureusement.

Elena ne répondit pas tout de suite. Reposant son bouquin, elle détailla les trois jeunes gens quelques instants. Oh et puis après tout, qu’est-ce que ça lui coutait de faire une petite partie ? Un grand sourire s’afficha sur ses lèvres, elle se releva de sa serviette et lâcha , enjouée :

- D’accord ! C’est partie !

Les quatre jeunes se dirigèrent vers le terrain de Volley Beach. Elena se retrouva avec d’autres jeunes, et le match put commencer. La jeune femme fut surprise de voir qu’elle ne se débrouillait pas trop mal à ce sport qu’elle n’avait jamais pratiqué jusqu’à présent. Rires et cris se mêlèrent à la partie, et Elena se sentit comme un poisson dans l’eau avec ces humains. La partie démarrait bien, c’était l’équipe d’Elena qui menait. Soudain, l’un des adversaires jeta le ballon avec férocité, et ce dernier s’envola à plusieurs mètres du terrain. Instantanément, la brunette cria :

- J’y vais !

Elle se mit à courir en direction du ballon qui rebondissait sur les serviettes des personnes, et parfois même sur les personnes elle-même. Elena s’excusait près des personnes qui recevaient le ballon, et continuait de lui courir après, distrayant ainsi les enfants qui commencèrent à limiter. Puis alors qu’elle allait attraper le ballon, elle ne fit que le pousser violemment sur une jeune femme blonde assise tranquillement. Cette dernière ne vit pas « l’OVNI » arriver sur elle, et le prit d’une des façons les plus brutales qui existent, en pleine tête. Ecarquillant les yeux de stupeur, Elena pensa de suite qu’elle allait en prendre plein la figure de la part de l’inconnue.

La victime du ballon, hoqueta simplement de surprise, et ses traits furent très vite déformés par la rage. La brunette récupéra le ballon qui se mettait à présent à rouler sur le sable, et s’agenouilla auprès de la jeune femme qui semblait quelque peu sonnée, et qui ne disait mot :

- Je suis vraiment, vraiment désolée. Est-ce que ça va ? Demanda-t-elle une once d’inquiétude dans la voix.


Dernière édition par Elena Carter le Lun 28 Juin 2010 - 20:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dray-lo0ve-mione.skyrock.com

avatar


My name is

ADMINISTRATRICE
Je suis partout.

• • • • • • • • • •


♣ Messages : 1184
♣ Localisation : Aux oubliettes.
♣ Situation amoureuse : Délibérément seule.

MessageSujet: Re: Tu crois que tout nous oppose alors que nos âmes se côtoient depuis l'éternité . E&N   Mar 22 Juin 2010 - 17:54

Inspirer. Expirer. Mouvement qui lui semblait banal à répéter continuellement, inlassablement, pour but de ne pas intriguer les bronzeurs qui l'entouraient. Ça ne lui était pas utile. Si bien que ça lui semblait presque grotesque, si pas agaçant. Vivre dans un monde où l'humanité primait sur les créatures fantastiques était pénible. Ninon regrettait l'époque où les Hommes étaient plus tolérant vis-à-vis de ces dernières. Ils les savaient existantes, les craignaient, parfois même ils les chassaient, mais ils les laissaient tranquilles la plupart du temps. Ainsi en ces temps où les croyances spirituelles étaient au summum des idéaux humains, leur vie était plus simple, beaucoup plus simple. Bien sûr, désormais, cette époque était bel et bien révolue. Pour preuve, ceux qui prétendaient avoir fait les frais d'un vampire se faisaient enfermer chez les fous.

La nostalgie de cette liberté envolée l'avait surprise en pleine contemplation de l'océan. Revenant à ses pensées déjà plus légères, Ninon se demanda si elle aussi avait encore le droit à aller toucher l'eau, rien qu'une fois, ou si ça aussi c'était défendu aux êtres de son espèce. Ironique, elle opta pour la première solution, se fichant bien de savoir ce qu'en penseraient les pauvres d'esprit. D'ailleurs, qui à part savait qu'elle n'était pas humaine? C'est sur cette dernière note encourageante qu'elle se leva avec agilité et fila droit devant elle. Courant à une allure respectable, la vampire se revigora de l'air frais qui lui fouettait le visage et chamaillait ses cheveux. Elle se stoppa net en sentant un liquide froid submerger ses pieds par à coup.

- Il est beau ce monde, dommage qu'il ne tourne à rien.
dit-elle comme pour elle-même.

Plongée dans une sorte de sérénité nouvelle, la blonde sourit. Les yeux rivés vers l'infini, le regard rêveur, elle pensait à tout ce que cette terre lui avait offert et avait encore à lui montrer. Ses inquiétudes passées, elle se sentait à nouveau tranquille. Oui, la plage était une bonne idée, elle ne l'oublierait pas la prochaine fois qu'elle aurait les nerfs à vifs. Des cris retentirent derrière elle, encore ces jeunes qui jouaient à ces jeux de plage idiots. Non pas qu'elle ait quoique ce soit contre ces activités, seulement, elle trouvait les joueurs bien trop distinctifs. Un laideron à lunettes ne serait jamais accepté dans une de ces équipes de Volley Ball.

Baissant la tête, elle vit des coquillages enfoncés dans le sable. Ce qui, étrangement, fit monter son agacement jusqu'alors oublié. Habituée à ses sautes d'humeur incessantes, elle renonça à essayer de retrouver sa paix intérieure. Lassée par la vue qui lui rappelait trop sa vie, éternelle et monotone, elle tourna le dos à l'océan et alla s'installa quelques mètres plus à l'écart. En proie à une crise de nerfs inopinée, elle agrippa une poignée de sable dans chaque main qu'elle serra très fort. Un violent choc à la tête la fit lâcher prise. A fleur de peau, recevoir ce ballon avait été la goutte qui avait fait déborder le vase. Furax, elle serra les poings d'où les grains dorés s'étaient échappés. Une voix féminine tracassée se fit entendre :

- Je suis vraiment, vraiment désolée. Est-ce que ça va ?

Comme si une vulgaire balle de volley pouvait lui faire mal. C'était déraisonnablement pitoyable, elle s'en sentit malgré elle vexée, alors qu'elle savait que cette inconnue ne pouvait pas deviner sa nature vampirique. Sa colère se fit plus dense, même si elle en ignorait toujours la cause. Ne se tracassant plus pour les bizarreries qui la qualifiaient, Ninon se concentra plutôt sur la jeune femme qui était agenouillée à sa gauche. Brune, mince, de beaux yeux d'où se reflétait une lueur étrange, le modèle typique des joueuses de volley de cette ville. La crise hollywoodienne ravageait les Etats-Unis tout entiers.

Avec humeur, la blonde répondit :

- Je suis au mieux de ma forme ! J'espère que votre ballon n'a rien au moins? fit-elle, sarcastique.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://owod.forumactif.org/t65-ninon-haalen-broken-inside

avatar


My name is


• • • • • • • • • •


♣ Messages : 276
♣ Localisation : Sous la pleine lune.
♣ Situation amoureuse : Amoureusement sienne. ♡

MessageSujet: Re: Tu crois que tout nous oppose alors que nos âmes se côtoient depuis l'éternité . E&N   Mer 23 Juin 2010 - 19:47

Elena percevait clairement une colère noire chez son interlocutrice. Cette dernière avait le visage dur, ses poings serraient le sable à s’en briser les phalanges, le regard noir, fixé sur Elena. Tous ces éléments permettaient de dire que la brunette se trouvait dans une mauvaise, très mauvaise position. Si elle ne se trouvait pas bientôt la tête dans le sable, cela vaudra dire qu’elle aura eu de la chance. Silencieuse la jeune femme attendait patiente que la blonde face à elle réponde à sa question. La réponse ne tarda pas :

- Je suis au mieux de ma forme ! J'espère que votre ballon n'a rien au moins? fit-elle, sarcastique.

Le ton utilisé par la jeune femme renfrogna quelque peu Elena. Elle qui s’était pliée en quatre pour récupérer ce maudit ballon, et pour ensuite s’inquiéter auprès d’une inconnue, la voilà bien avancée. De toute évidence, la fille qui venait de recevoir le ballon n’avait aucune envie de faire des efforts, et d’être un tant soit peu polie. La brunette décida de ne pas faire d’effort avec une personne aussi bornée que celle qu’elle avait en face d’elle, et se leva précipitamment. Le ballon toujours dans les mains, elle tenta tout de même de faire un dernier effort avec la blondinette :

- Le ballon n’a rien, lâcha-t-elle avec dureté. Ce n’était pas intentionnel, donc votre mauvaise humeur, vous pouvez vous la garder.

Alors qu’Elena se retournait pour repartir vers ses nouveaux « amis », elle entendit derrière elle la jeune femme bougonner, voir grogner mais pas assez fort pour que la brunette puisse l’entendre. Etant en proie à un début de rage croissante, elle fit volte face, et la suite se déroula sans qu’elle n’ait eu le temps de réfléchir aux conséquences. Elena lui lança glacialement :

- Mais allez vous faire voir !

Et comme pour accompagner ses dires, elle envoya violemment le ballon qu’elle tenait dans les mains, sur la blondinette visiblement étonnée de la tournure que prenait les choses.


Dernière édition par Elena Carter le Lun 28 Juin 2010 - 20:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dray-lo0ve-mione.skyrock.com

avatar


My name is

ADMINISTRATRICE
Je suis partout.

• • • • • • • • • •


♣ Messages : 1184
♣ Localisation : Aux oubliettes.
♣ Situation amoureuse : Délibérément seule.

MessageSujet: Re: Tu crois que tout nous oppose alors que nos âmes se côtoient depuis l'éternité . E&N   Lun 28 Juin 2010 - 14:12

La brunette n'avait pas l'air d'apprécier le ton sur lequel elle lui avait répondu. Quelque peu désolée de ne pouvoir contenir son insolence mieux que ça, Ninon poussa un soupir qui ne put être entendu tant il avait été rapide et vite fait. Elle se connaissait par coeur, c'était toujours la même histoire. Quand la folie lui prenait les tripes, elle n'était plus la même personne. Ça la guetterait toujours, elle ne pourrait pas échapper à elle-même très longtemps. Mettant ses réflexions démoralisantes de côtés, elle entendit la jeune fille se relever avec hargne.

- Le ballon n’a rien, lâcha-t-elle avec dureté. Ce n’était pas intentionnel, donc votre mauvaise humeur, vous pouvez vous la garder.

Amusée, un sourire vint égayer son visage. Il était rare qu'elle rencontre des personnes aussi bornées qu'elle. Là, elle était tombée sur ce qui lui semblait être une têtue de première classe. Si le ballon n'avait rien, alors tant mieux pour lui, ça ne rendait la vampire que plus hilare. Quant à sa mauvaise humeur, elle aurait bien aimé ne pas en faire subir les conséquences à autrui. Hélas, elle en était proie et ne savait s'en défaire aussi facilement. Renfrognée, la joueuse de volley lui tourna le dos et fit mine de s'en aller.

- Dommage, je commençais tout juste à m'amuser… rouspéta la blonde comme pour elle-même.

Désenchantée, la vampire chercha à assouvir son envie d'extérioriser sa colère sur le sable, encore une fois. Elle en agrippa une poignée et la serra au point de rendre les grains dorés compacts. Puis, elle la relâcha. D'un coup, sans même qu'elle ne comprenne pourquoi, la brune se retourna et la toisa méchamment avant de lui lancer :

- Mais allez vous faire voir !

Avec force, elle lui envoya le fameux ballon. D'un geste vif, rapide, voir même automatique, la blonde le stoppa d'une seule main avant de le reposer au sol. Devant l'air stupéfait de la petite brune, elle comprit qu'elle avait peut-être mis en péril le secret de sa nature. Histoire d'alléger l'ambiance, elle se leva, balle en mains. Ne comprenant pas pourquoi elle faisait ça, elle la lança dans les airs et la renvoya ainsi à la jeune femme, qui, surprise, finit par se prendre au jeu. Elles entamèrent une partie de volley ball, alors qu'elles étaient encore en train de se balancer des vacheries à la figure il y avait de cela à peine cinq minutes.

Hilare, Ninon lança sans pour autant s'arrêter de jouer :

- Ninon Haalen, excusez mon peu de diplomatie.

Sa mauvaise humeur presque déjà oubliée, elle se surprit même à rire comme une idiote sous le regard si pas amusé, moins sévère de sa compagne de jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://owod.forumactif.org/t65-ninon-haalen-broken-inside

avatar


My name is


• • • • • • • • • •


♣ Messages : 276
♣ Localisation : Sous la pleine lune.
♣ Situation amoureuse : Amoureusement sienne. ♡

MessageSujet: Re: Tu crois que tout nous oppose alors que nos âmes se côtoient depuis l'éternité . E&N   Lun 28 Juin 2010 - 18:18

A son plus grand désarroi le ballon n’atterrit pas sur la jeune femme. Non, cette dernière le stoppa, sous les yeux stupéfaits de la brunette. Elle avait attrapé le ballon avec une telle dextérité, c’en était déroutant. Elena était à présent presque certaine que la blonde face à elle n’était pas humaine. Non, un humain n’avait pas de telle faculté, il lui fallait un certain temps de réaction. Là, elle avait affaire à une autre créature. Ce n’était pas une lycan, mais qu’est-ce qu’elle était ? Elle savait pertinemment que San Francisco était peuplé d’autres espèces qu’elle, mais jusqu’alors elle ne pensait pas en avoir croisé, et ne pas en croiser du tout.

Quelle attitude devait-elle adopter ? Le dégout, le respect, la peur, l’indifférence ? Mais alors qu’elle se posait une centaine de questions sur ce qu’elle devait faire à présent, c’est la blondinette qui s’en chargea. Sous le regard chocolat interrogateur d’Elena, elle se leva du sable, toujours le ballon en main. Une fois debout, contre toute attente, elle le renvoya le ballon, mais pas avec violence. Fronçant les sourcils, la brunette le rattrapa, et le renvoya instinctivement à la blonde en face d’elle. C’est ainsi que débuta une partie de volley, apaisant les mœurs.

La blonde face à Elena se trouvait à présent en plein fou rire, et toute trace de colère avait disparu sur son visage. Le rire de cette dernière semblait communicatif car les traits de la brunette s’adoucirent peu à peu. Tout en continuant de se passer le ballon, l’inconnue se présenta :

- Ninon Haalen, excusez mon peu de diplomatie.

Ne répondant pas tout de suite, Elena attendit un peu, mais ne cessant pas le jeu. La dite Ninon riait de nouveau, et la brunette finit par éclater de rire à son tour, se trouvant à présent bête d’avoir réagi ainsi. Elle se présenta donc à son tour :

- Elena Carter. Et excusez ma vulgarité.

Peu à peu, les deux jeunes femmes commencèrent à être plus tactique dans le renvoie du ballon, histoire de faire perdre la balle à l’autre. Le filet était imaginaire, mais qu’importe, elles le voyaient toutes les deux. Quelle ironie ! Il n’y a même pas cinq minutes Elena avait envie de lui arracher la tête, et maintenant elle se surprenait à rire avec elle. La brunette tentait vainement de faire perdre la balle à son adversaire, mais cette dernière était agile comme un chat, et la rattrapait à chaque fois. Ce qui n’était pas le cas de la lycanthrope. Elle perdit plusieurs fois la balle. Mais qu’importe, après tout elle s’en fichait. Elles finirent au bout d’une bonne vingtaine de minutes de jeux par stopper ce match improvisé, et les jeunes gens avec qui jouait la jeune femme précédemment, vinrent récupérer le ballon, visiblement amusé.

Ils partirent en la saluant d’un signe de main, et Elena se retrouvait avec Ninon. Elle lui adressa un petit sourire amicale, et finit par s’assoir dans le sable chaud, suivit de la blondinette.

- Vous êtes plutôt douée au Volley Ball ! s’exclama la brunette soudainement en portant son regard chocolat sur la concernée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dray-lo0ve-mione.skyrock.com

avatar


My name is

ADMINISTRATRICE
Je suis partout.

• • • • • • • • • •


♣ Messages : 1184
♣ Localisation : Aux oubliettes.
♣ Situation amoureuse : Délibérément seule.

MessageSujet: Re: Tu crois que tout nous oppose alors que nos âmes se côtoient depuis l'éternité . E&N   Mar 29 Juin 2010 - 10:01

La brunette lui renvoya le ballon, un peu prise à court. Elle semblait tout aussi étonnée qu'elle de la tournure que prenaient les choses. Comment Ninon en était-elle venue à se décider de se lever pour lui envoyer amicalement le ballon, ça, elle ne le saurait jamais. Sa lubie ne lui avait finalement pas causé de tords, au contraire, c'était même une bonne idée maintenant qu'elle y pensait. Elle avait peut-être trouvé ça irréfléchi, mais au final, la brune avait marché dans le jeu et s'était laissée mener par la vampire dans une ambiance plus amusante. La colère n'était plus de la partie, ça, c'était certain.

Alors qu'elles commençaient le jeu réel, la brune lança :

- Elena Carter. Et excusez ma vulgarité.

Déjà excusée, Ninon s'intéressa plutôt à son prénom. Au moins elle savait désormais comment l'appeler, cette étrangère sympathique malgré ce qu'elle en avait premièrement pensé. Et elles se lancèrent ainsi la balle pendant un long moment, ne se lassant pas de cette partie de plaisir improvisée. La vampire, faute de ses aptitudes, rattrapait toujours l'objet avec autant de facilité. C'en aurait presque été vexant pour Elena si elle avait prétendu être une championne de volley. Comme la blonde doutait fortement que ce soit le cas, vu la légèreté avec laquelle elle acceptait les points perdus, elle ne se faisait pas trop de souci. Ses réflexes n'étaient cependant pas morts, bien que moins développés que les siens en toute logique. C'est à partir de là qu'elle se mit à chercher autre chose et que, sans trop savoir pourquoi, elle s'attarda sur son regard qui reflétait une légère teinte grisée. Ce voile argenté était une caractéristique typique des loups-garous, impossible d'en douter. Ce n'était que la deuxième fois qu'elle avait à faire à une louve, après sa rencontre fracassante avec la chère petite arrogante aux cheveux noirs de jais.

Pour mettre fin à ses déductions, un groupe de jeunes gens arrivèrent, riant de voir à quoi s'amusait leur joueuse. Avec une mine aimable, l'un d'eux s'avançant pour récupérer le ballon et s'en alla non sans adresser un signe à la brunette. Cette dernière, sans doute épuisée, s'installa assises sur le sable. Souriant, Ninon la suivit et prit donc également place avec aisance à ses côtés. Pas même essoufflée, elle laissa vagabonder son regard sur l'océan pendant qu'Elena devait sans doute faire de même. Après quelques secondes de calme, cette dernière dit :

- Vous êtes plutôt douée au Volley Ball !

Se retournant vers elle pour croiser son regard, elle constata qu'elle riait et ne tarda pas à la suivre. A dire que jamais elle n'aurait imaginé voir un brin de joie illuminer cette journée ! Maintenant qu'elle pouvait l'observer à sa guise, sa certitude se renforça : c'était bien un loup-garou. Sa manière de regarder les autres, de se tenir même, parfois aussi ces sautes d'humeur semblables à celle de la vampire, tout laissait transparaître sa vraie nature. Du moins, pour quelqu'un ayant déjà croisé un de ses semblables qui bizarrement, n'étaient pas très en vogue ces derniers siècles. Consciente qu'elle devait également être démasquée, elle adopta une attitude d'autant plus avenante et lança :

- Pour quelqu'un comme moi, ce n'est pas très difficile.

Ayant bien insisté sur le « quelqu'un comme moi », elle espérait ainsi avoir mis fin aux suspicions de sa nouvelle amie. D'ailleurs, elle remarqua qu'elle avait tiqué à sa remarque. Tant mieux, au moins, elle n'aurait pas à en dire plus. Maintenant que les masques étaient tombés, faire la conversation allait être beaucoup plus simple. Ninon ne doutait pas qu'elles aient des tas de choses à se dire, surtout concernant chacune leur… particularité.

- Vous avez déjà rencontré des gens…hésita-t-elle, insomniaques par moment?

Elle ne savait pas vraiment si elle était sensée lui montrer clairement qu'elle savait à quelle race elle appartenait, alors elle n'avait pas voulu se montrer trop brutale. Certes, elle n'avait vraiment pas beaucoup de tact de ce côté là. Tant pis, Elena finirait par s'y habituer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://owod.forumactif.org/t65-ninon-haalen-broken-inside

avatar


My name is


• • • • • • • • • •


♣ Messages : 276
♣ Localisation : Sous la pleine lune.
♣ Situation amoureuse : Amoureusement sienne. ♡

MessageSujet: Re: Tu crois que tout nous oppose alors que nos âmes se côtoient depuis l'éternité . E&N   Mar 29 Juin 2010 - 12:29

Après avoir complimenté Ninon, la brunette finit par éclater de son rire enfantin, entrainant très vite la jeune femme à ses côtés. Plus aucune tension ne régnait entre les deux jeunes femmes, et c’en était que bénéfique. Elle sentit le regard de la blondinette sur elle, et eut l’impression d’être démasquée. Et sincèrement, Elena préférait que ce ne soit qu’une impression, car elle ne savait pas encore à qui elle avait à faire, elle préférait rester sur ses gardes.

- Pour quelqu'un comme moi, ce n'est pas très difficile.

La supposition mit instantanément la puce à l’oreille à la brunette. La jeune femme à ses côtés, avec sa dextérité hors norme, ne pouvait être qu’un vampire. A présent, elle en était certaine, et puis Ninon venait clairement de lui faire comprendre. Ce qui tracassait Elena, c’était de ne pas savoir si elle devait se méfier d’elle où non. Voilà, plus aucun moyen de se cacher pour les deux jeunes femmes. La brunette devinait qu’elle s’était faite depuis longtemps démasquer, et là, elles étaient quittes, sachant toutes deux à qui elles avaient affaire. Lâchant un petit soupir de soulagement, elle fut ravie de ne pas avoir à jouer la comédie cette fois-ci.

- Vous avez déjà rencontré des gens… hésita-t-elle, insomniaques par moment ?

Sur et certaine, la blondinette à ses côtés se trouvait être une vampiresse. Elle avait beaucoup de mal à le dire et ça se comprenait. Mais Elena était loin d’être idiote et naïve, elle avait toujours était perspicace et intelligente, décelant les mystères et les questions sans réponses. Mais devait-elle se penser en danger ? La brunette ne pourrait se défendre. N’étant pas transformée elle n’était qu’une simple humaine, rien de plus. Malgré tout, elle laissa son visage impassible, ne voulant pas montrer à sa voisine qu’elle était quelque part inquiète de ce qu’il allait se passer par la suite.

Repensant à la question posée, Elena mit très vite son cerveau sur marche. Elle n’avait rencontré qu’une dizaine de vampires dans les villes où elle s’était rendue, mais jamais elle n’avait eu de conversation civilisée avec eux, essayant plutôt d’échapper à leurs crocs. Sur le coup, elle pensait avoir était simplement de la nourriture, seulement il se trouve que certains vampires recherchaient les lycans et devaient les détruire. Autant dire, que niveau amabilité, ça avait été loin d’être gagné. Elle finit par répondre :

- J’en ai déjà rencontré. Mais ils n’étaient pas civilisés. Loin de là …

Laissant sa phrase en suspend, elle adressa un petit sourire en coin à Ninon. Plus les secondes passaient, plus Elena avait la peur de se faire piéger de nouveau. Plantant son regard chocolat dans celui de la blondinette, elle demanda soudainement, préférant être sûre :

- Dois-je me méfier de vous ?

Il était évident que oui, on était jamais trop prudent avec un vampire dans les parages. Et Elena se doutait qu’elle n’aurait pas une réponse claire, c’était fatidique. Patiente, restant sur ses gardes, elle attendit une réponse de la blondinette silencieuse et incertaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dray-lo0ve-mione.skyrock.com

avatar


My name is

ADMINISTRATRICE
Je suis partout.

• • • • • • • • • •


♣ Messages : 1184
♣ Localisation : Aux oubliettes.
♣ Situation amoureuse : Délibérément seule.

MessageSujet: Re: Tu crois que tout nous oppose alors que nos âmes se côtoient depuis l'éternité . E&N   Jeu 8 Juil 2010 - 17:36

Ninon sentit le coeur de sa camarade battre un peu plus vite dans sa poitrine. Elle avait compris. Parfait. C'était ça de moins à cacher, elle pourrait plus facilement s'ouvrir à elle comme ça. Néanmoins, la vampire se demandait à quoi cette accélération était due. Soit à la peur ou à l'appréhension, ça ne pouvait être que ça. Après tout, les vampires n'étaient pas réputés pour leur gentillesse inouïe. Loin de là. d'un autre côté, tous ne tuaient pas par plaisir. Il y en avait quelques uns comme elle qui tentaient, si pas de vivre, de mourir sans attirer l'attention. La blonde avait rejoint leur cause il y a quelques maigres années, poussée par une envie de goûter au bonheur comme on le décrivait dans les livres.

- J’en ai déjà rencontré. Mais ils n’étaient pas civilisés. Loin de là …

La sortant de ses pensées, Elena venait d'insinuer qu'elle n'avait pas vraiment de bons souvenirs concernant ses compères. Ce qui, il fallait le dire, ne l'étonnait pas au vu de sa nature. Ils étaient nés pour être ennemis. D'ailleurs, les vampires n'appréciaient aucune des autres communautés magiques. Ils étaient beaucoup trop indépendants et associables pour s'entendre avec leurs "semblables". C'était particulièrement le cas avec les loups, sortes de chiens galeux avec lesquels ils étaient en constante rivalité. Hors, Ninon ne voyait pas en quoi elle ne pourrait pas s'entendre avec eux. Ce n'étaient que des soucis ancestraux, ce dont se moquait fichtrement.

Elena lui sourit, bien qu'elle put aisément lire une certaine insécurité à travers cet acte. D'un coup, elle lança :

- Dois-je me méfier de vous ?

La question fit tiquer Ninon. Ça tombait sous le sens. Enfin, ça, c'était d'un point de vue personnel. Rien n'était jamais trop sûr, personne n'était à l'abri du danger, peut importe la forme sous laquelle il se montre. Les vampires étaient imprévisibles, la blondinette plus encore que la normale. Instable et colérique, elle était bien la dernière personne avec qui on pouvait baisser la garde. Cependant, elle conservait un certain sang-froid, c'est le cas de le dire, en présence d'autres personnes. Elle était d'autant plus prudente lorsqu'elle se retrouvait face à un membre d'une autre espèce que la sienne.

Avec malice, elle répondit :

- De qui ne faut-il pas se méfier?

Adepte des éludes, la vampire s'arrangeait toujours pour faire percer une pointe de mystère dans sa voix quand elle ne voulait pas répondre tout de suite. Elle adorait voir les traits de ses interlocuteurs se tordre parfois en signe de réflexion, ne sachant pas si ils devaient comprendre ce qui leur paraissait évident ou chercher un sens caché. Ne voulant pas faire sa mauvaise fille, elle sourit à la louve avant de rajouter, une pointe d'amusement dans la voix :

- Pour ma part, y a-t-'il un risque pour que je me reprenne un ballon en pleine figure?

Voyant la mine de son amie se détendre et son pouls retrouver un rythme normal, elle lui accorda un clin d'oeil réconfortant. Elle ne voulait pas être prise pour une menace car il y avait peu de chance pour qu'elle en soit une. Dans le contexte actuel, bien évidemment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://owod.forumactif.org/t65-ninon-haalen-broken-inside

avatar


My name is


• • • • • • • • • •


♣ Messages : 276
♣ Localisation : Sous la pleine lune.
♣ Situation amoureuse : Amoureusement sienne. ♡

MessageSujet: Re: Tu crois que tout nous oppose alors que nos âmes se côtoient depuis l'éternité . E&N   Ven 9 Juil 2010 - 16:57

Elena ne dut pas patienter longtemps pour obtenir la réponse à sa question. C’est avec malice que la vampire répondit :

- De qui ne faut-il pas se méfier?

La concernée tira un petit sourire, pour laisser place à l’incertitude. Était-ce une déduction, où une mise en garde ? La louve ne savait pas réellement si elle devait se méfier ou non. Essayant de déceler un quelconque signe d’ironie sur le visage de son interlocutrice, cette dernière lui accorda un sourire rassurant, pour finalement rajouter toujours avec le même amusement que précédemment :

- Pour ma part, y a-t-il un risque pour que je me reprenne un ballon en pleine figure?

La vampire lui fit un clin d’œil confiant, ce qui rassurant instantanément Elena. Elle se mise à rire soudainement, et son rire enfantin fut communicatif, car elle fut bientôt suivie dans son fou rire par la blondinette. Les deux jeunes femmes riaient à présent, à gorge déployée, ayant du mal à retrouver leur respiration. La louve finit par essayer de se calmer, respirant doucement, et apaisant les battements irréguliers de son cœur, causés par son soudain fou rire. La blondinette eut moins de mal à se calmer, que la brunette. Mais au final, cette dernière retrouva sa tranquillité.

- Sur ce point là, vous n’avez pas le moindre soucis à vous faire, lâcha Elena en souriant amicalement.

Elle n’avait plus la moindre méfiance vis-à-vis de la vampire blonde assise à ses côtés. Certes, elle ne lui faisait pas confiance, mais c’était déjà un bon début. Elle n’avait pas encore essayé de la tuer, heureusement. Se trouvant bête de penser ainsi, elle secoua doucement la tête, pour finalement porter son regard chocolat sur la mer à quelques pas d’elle. En se levant ce matin, elle ne pensait pas en arriver à rencontrer une créature qui était censée être son ennemi. Mais après tout, il y a un début à tout. Reportant toute son attention sur Ninon, elle finit par demander curieusement :

- Pourquoi être venue à San Francisco ? On dit que c’est une ville mal fréquentée …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dray-lo0ve-mione.skyrock.com

avatar


My name is

ADMINISTRATRICE
Je suis partout.

• • • • • • • • • •


♣ Messages : 1184
♣ Localisation : Aux oubliettes.
♣ Situation amoureuse : Délibérément seule.

MessageSujet: Re: Tu crois que tout nous oppose alors que nos âmes se côtoient depuis l'éternité . E&N   Ven 9 Juil 2010 - 17:58

La louve éclata d'un rire franc qui déclencha bien vite celui de la blonde. Il était si simple de se laisser porter par des émotions légères, béatifiantes. Ne cessant de rire, elles mirent du temps à se calmer. La vampire pouvait clairement entendre les battements du coeur de sa camarde qui tapaient à grande vitesse dans sa poitrine. Elle n'eut aucun mal à se contenir, étant habituée à supporter ce bruit au quotidien. Ninon arriva plus vite à retrouver un semblant de sérieux que la brune, sachant qu'elle s'apprêtait à lui répondre.

- Sur ce point là, vous n’avez pas le moindre soucis à vous faire, lâcha Elena en souriant amicalement.

Ninon sourit encore, ne se préoccupant de rien d'autre que de l'instant présent. Néanmoins, Elena avait dit "sur ce point là" ce qui amena la blonde à se demander si elle devait se méfier d'elle plus qu'elle ne le pensait. Certes, ce n'était pas comme si elle ne redoutait pas un changement de comportement. Elle prenait cependant plus confiance en sa nouvelle amie, ne pensant pas qu'elle représentait un réel danger pour elle. Après quelques minutes, Elena rajouta avec une pointe de curiosité dans la voix :

- Pourquoi être venue à San Francisco ? On dit que c’est une ville mal fréquentée …

Interloquée, Ninon se demanda en quoi le côté mal fréquenté de la ville avait son importance, au vu de sa nature. A l'époque où elle était arrivée en ville, elle n'avait pas tout à fait mis fin à ses tendances destructrices. Ça n'avait pas tardé. Toutefois, c'était justement parce qu'on vantait sans cesse les mérites des vampires San Franciscains que la blondinette était venue y habiter. Puis, au fil du temps, elle avait plutôt opté pour répondre que c'étaient les ponts et la bonne situation des lieux qui l'avaient attirée. Elle hésita à reporter encore une fois ce mensonge, mais se ravisa.

- Sans doute pour le nombre notoire de vampires réputés vivant ici, j'imagine. Mais en décidant de…
hésita-t-elle, me ranger, j'ai été ravie de me retrouver au milieu d'une ville portuaire où il fait bon vivre.

Marquant un temps d'arrêt, elle demanda brièvement, intéressée :

- Et vous?

Elle avait hésité à poser la même question, mais avait choisi de tenter le coup. Elle était réellement curieuse de savoir pour quelle raison cette charmante lycan avait rejoint la ville.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://owod.forumactif.org/t65-ninon-haalen-broken-inside

avatar


My name is


• • • • • • • • • •


♣ Messages : 276
♣ Localisation : Sous la pleine lune.
♣ Situation amoureuse : Amoureusement sienne. ♡

MessageSujet: Re: Tu crois que tout nous oppose alors que nos âmes se côtoient depuis l'éternité . E&N   Mar 27 Juil 2010 - 15:18

La vampire parut étonnée vis-à-vis de la question posée par Elena. Maintenant, la jeune louve se rendit compte de la stupidité de sa question. Un vampire se fichait pas mal de savoir si une ville était mal fréquentée ou non, étant donné qu’elle était censée appartenir aux créatures de la nuit, soit, ceux qui provoque la mauvaise fréquentations de San Francisco. Malgré tout, Ninon, répondit :

- Sans doute pour le nombre notoire de vampires réputés vivant ici, j'imagine. Mais en décidant de… hésita-t-elle, me ranger, j'ai été ravie de me retrouver au milieu d'une ville portuaire où il fait bon vivre

La jeune femme était d’autant plus rassurée de savoir que la vampire s’était rangée. Soit, elle n’était pas aussi machiavélique que certain de son espèce. C’était quelque peu rassurant, même si la brunette ne se sentait pas réellement en danger près de Ninon. Cette dernière, finit par lui demander avec intéressement :

- Et vous ?

Question fatidique après tout. C’était toujours les mêmes questions qui résonnaient dans les conversations. Du moins, au début. Un petit sourire en coin apparut sur son lèvres, et de suite elle répondit, avec franchise :

- Depuis que je suis … une lycan, je change de villes environ tous les dix ans, pour que les gens ne se posent pas de questions à ne pas me voir vieillir. Et j’ai choisi San Francisco parce que j’avais entendu dire que c’était une ville chaleureuse.

C’était la vérité. Et c’est bien la première fois, qu’Elena explique réellement pourquoi elle est venue vivre ici. Mais elle savait qu’elle ne serait pas jugé par la vampire à ses côtés. De toute façon, même si elle le faisait, elle n’en tiendrait pas compte. Elle avait aussi entendu dire, par un vieil homme que San Francisco abritait plus de créatures surnaturels qu’on ne pensait. Bien sur, à New York personne ne le croyait. Ils le prenaient tous pour un vieux fous, dans le bar où il racontait tout ça. Sauf Elena, qui lui avait porté un grand intérêt. Elle l’aurait bien emmené avec elle ici, car il connaissait énormément de chose sur toutes sortes de créatures comparés aux humains. Mais, il est mort un mois avant qu’elle parte.

Sortant de ses souvenirs, elle reporta son attention sur Ninon qui restait silencieuse et repensant à ses dires, demanda, sans aucune retenue :

- Avant de vous rangez, vous étiez un de ces vampires qui tuent pour le plaisir, ou qui traquent leurs proies avec enjouement ?

C’était certainement une question déplacée, mais dont la réponse intéressait Elena. Si ça se trouve, elle pourrait lui en dire plus sur son traqueur, sur comment il réfléchit, et comment elle pouvait s’en débarrasser sans aucuns problèmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dray-lo0ve-mione.skyrock.com

avatar


My name is

ADMINISTRATRICE
Je suis partout.

• • • • • • • • • •


♣ Messages : 1184
♣ Localisation : Aux oubliettes.
♣ Situation amoureuse : Délibérément seule.

MessageSujet: Re: Tu crois que tout nous oppose alors que nos âmes se côtoient depuis l'éternité . E&N   Mer 25 Aoû 2010 - 14:19

Patiente, Ninon laissa le temps à son interlocutrice d'enregistrer les informations qu'elle venait de lui fournir. Après tout, les loups-garous réagissaient moins vite que les vampires. Toutefois, Elena semblait différente de ses paires. Peut-être n'était-ce qu'une impression, ou alors elle l'était vraiment. Pour sympathiser avec de Sangs-froids, déjà, il fallait avoir une très mauvaise connaissance de l'Histoire de leurs races. Ce qui n'était pas donné à tout le monde.

Au bout d'un certain temps, la louve répondit enfin :

- Depuis que je suis … une lycan, je change de villes environ tous les dix ans, pour que les gens ne se posent pas de questions à ne pas me voir vieillir. Et j’ai choisi San Francisco parce que j’avais entendu dire que c’était une ville chaleureuse.

Elles partageaient une raison. Le souci de l'immortalité n'était pas des moindres. Ninon avait déjà souffert de ce problème, lorsqu'elle fréquentait l'Europe. Mais ici, en Amérique, tout était différent. Les gens ne faisaient pas vraiment attention à ce genre de détails, et si on prenait la peine de se faire remarquer le moins possible par les mortels, on pouvait vivre longtemps à la même place. Certes, pour elle, il était facile de se tenir à l'écart des humains. Premièrement parce qu'elle n'était plus tortionnaire, et secondement parce qu'ils ne l'intéressaient pas, ni eux, ni leur monde à part. En revanche, cela devait être plus complique pour la brunette qui semblait fort sociable et guillerette. La vampire continua à cogiter sur ce sujet, jusqu'à ce que son interlocutrice ne relance l'interrogatoire.

- Avant de vous rangez, vous étiez un de ces vampires qui tuent pour le plaisir, ou qui traquent leurs proies avec enjouement ?

La question était absolument déplacée. Ce n'était pas le genre de chose dont discutait aisément la blonde, préférant de loin éviter le sujet. Elle était agacée qu'on lui reproche ses actes passés, outre ceux que ses vieilles connaissances lui reprochaient déjà, concernant son choix de ne plus faire le Mal. Supporter deux leçon de "morales" toute à fait contradictoires n'était pas forcément un bon point pour la bonne humeur. D'ailleurs, cette dernière chutait à nouveau. Blasée par ce retour à la case départ, Ninon tenta tout de même de comprendre pourquoi il était important qu'elle réponde franchement à la brune.

Premièrement, si elle lui disait la vérité, elle serait soulagée de ce poids et aurait une chance de ne pas voir sa potentielle future amie fuir, car après tout, mieux valait qu'elle l'apprenne ainsi. Deuxièmement, autant saisir cette occasion pour vérifier si il était possible que leur relation dure ou non. Et dernièrement, qu'avait-elle à redouter de la vérité, désormais qu'elle lui avait énormément coûté? Plus rien ne pouvait l'atteindre faute de ses antécédents. C'était certain. Enfin, d'après son point de vue personnel.

Décidée, elle lui répondit aussi posément que possible :

- Oui. J'étais une des vampires les plus cruelles que l'on pouvait rencontrer, si pas le pire fléau.

Puis, se souvenant que la brune pouvait éprouver des sentiments plus développés que les siens, elle s'empressa d'ajouter, inflexible :

- Mais c'était avant.

Hésitant à lui retourner une nouvelle question, l'immortelle finit par décider qu'il serait plus sage d'attendre une réaction de sa part. Au cas ou Elena désirerait partir, dégoutée ou furieuse - ce que la blonde pourrait comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://owod.forumactif.org/t65-ninon-haalen-broken-inside

avatar


My name is


• • • • • • • • • •


♣ Messages : 276
♣ Localisation : Sous la pleine lune.
♣ Situation amoureuse : Amoureusement sienne. ♡

MessageSujet: Re: Tu crois que tout nous oppose alors que nos âmes se côtoient depuis l'éternité . E&N   Jeu 30 Déc 2010 - 18:42

Ninon mit quelques temps à répondre, ce qui était tout à fait compréhensible. Elena avait été quelque peu idiote de ne pas mettre sa curiosité maladive sur le côté. Elle détestait être dans l’ignorance, elle n’y pouvait rien. Ceci faisait partit de son caractère, et il fallait toujours que l’on répondre à ces questions. Depuis toute petite, elle était curieuse pour tout. Et hélas pour son entourage, ça ne se soignait pas. Elle vit le visage de la blondinette se renfrogner quelque peu. Et la louve se promit que la prochaine fois, elle tournerait 7 fois la langue dans sa bouche avant de sortir des questions pareils. Surtout, qu’après réflexion, mais si ça pouvait être un point important pour elle, à cause de son traqueur, c’était tout de même quelque chose de privée, et elle comprendrait parfaitement si elle répondait à côté, ou même pas du tout.

La réponse ne tarda pas à arriver, et d’une voix déterminée, la jeune femme lui répondit :

- Oui. J’étais une des vampires les plus cruelles que l’on pouvait rencontrer, si pas le pire fléau.

La brunette ne fit aucunes remarques, malgré le frisson qui la parcourut tout d’un coup. Voilà où la mener sa curiosité maladive, à savoir des choses qui appartenaient au passé, et qui ne la regardait absolument pas. Visiblement, la vampire dont elle parlait ; soit la plus cruelle de toutes, avait disparu, sinon Elena n’aurait certainement jamais pu parler avec elle comme elle venait de le faire, c’était certain. Et puis, nous faisons tous des erreurs, et même si les vampires et les lycanthropes doivent se détester mutuellement, tout le monde a le droit a une deuxième chance. Malgré tout, Ninon, s’empressa de rajouter :

- Mais c’était avant.

Un petit sourire apparut sur les lèvres d’Elena, petit sourire qu’elle accorda à la jeune femme à ses côtés. Elle ne trouvait rien à dire, après tout, dans ces cas là, personne n’avait le privilège de dire quoi que ce soit. Elle avait visiblement changé, et ça, c’était tout à son honneur. Pas de quoi en faire toute une histoire. Malgré tout rassurée de ne pas avoir eu affaire à un vampire à deux facettes, un garçon interrompit les pensées de la louve. Ce dernier faisait parti du groupe de jeunes avec qui elle avait commencé sa partie de volley juste avant de parlé avec Ninon. Surprise, elle le regarda silencieusement, attendant de voir ce qu’il lui voulait. L’air gêné, il passe une main dans ses cheveux, et finit par lâcher :

- Il nous manque de nouveau un joueur, ça te dit de revenir ?

Il avait accompagné sa demande d’un petit sourire. Incertaine, ne voulant pas paraitre grossière vis-à-vis de Ninon, cette dernière hocha la tête, intimant à Elena de rejoindre le groupe de jeune. Ravie, elle lui accorda un sourire, et la remercia d’un signe de tête. Avant de rejoindre les autres, elle lança à la blondinette :

- J’ai été ravie de te rencontrer. Même, si aux premiers abords, ça ne c’est pas vu. Peut-être nous recroiserons nous bientôt, Ninon.

Et sur ce, elle suivit le jeune homme vers le terrain de Beach Volley.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dray-lo0ve-mione.skyrock.com



My name is
Contenu sponsorisé -


• • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Tu crois que tout nous oppose alors que nos âmes se côtoient depuis l'éternité . E&N   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tu crois que tout nous oppose alors que nos âmes se côtoient depuis l'éternité . E&N

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Our World Of Dreams :: Lieux :: ♣ San Francisco :: Plage-