AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Andrew Miller ~ « Tu es comme moi à présent »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


My name is


• • • • • • • • • •


♣ Messages : 82
♣ Localisation : En Amérique
♣ Situation amoureuse : Aimer ? Pour quoi faire...

MessageSujet: Andrew Miller ~ « Tu es comme moi à présent »   Sam 19 Juin 2010 - 21:36


Andrew Miller



Nom complet : Andrew Edward David Macmillian Miller

Date de naissance : 27/01/1985

Nature : Sorcier


Avatar : Hayden Christensen


Description physique : Une grande carrure faussement rassurante, un style sécurisant, une voix synonyme de calme...Qui pourrait penser que derrière ce physique qui met tout de suite en confiance se cache un sorcier en mal de puissance. Bien que ses yeux bleus aux reflets gris laissent parfois transparaître le fond de ses pensées malsaines, son visage aux contours fins quoique parfois irréguliers -ce qui lui ajoute un certain charme- ne laisse ressortir aucune de ses émotions. Plutôt grand de taille, il a de larges épaules qui ne font qu'augmenter le sentiment rassurant chez ses interlocuteurs. Ses lèvres légèrement charnues et son nez fin ajoute à Andrew une certaine élégance renforcé par ses cheveux clairs dont des boucles se découvrent quand le garçon se laisse pousser les cheveux.


Description de son caractère : Sous ses airs calmes et doux, Andrew cache un véritable tempérament de feu. Habitué dès son plus jeune âge à développer un sentiment de compétition, il est obsédé par le besoin d'être le meilleur. Blessé par la sévérité de son père et impuissant face à ces gestes violents envers sa mère, il a dégagé en réussissant à faire face à son paternel, la nécessité de dominer et de contrôler son monde. Ayant été également maltraité, il retrouve à l'âge adulte une envie de vengeance ; celle de faire vivre au monde entier ce que lui-même a traversé. L'injustice que Drew a ressenti à voir les autres heureux l'a conduit dans une folie auto-destructrice qui le pousse à détruire tout sentiment de joie chez lui comme chez les autres. Grâce à ses pouvoirs magiques puissants, il réussit la majorité du temps à parvenir à ses fins et ressent alors l'impression qu'il n'est plus le seul à être isolé du monde des « vivants ». Impression qui est toujours de courte durée et qui le pousse à recommencer ces actes de barbaries pour retrouver ces expressions de tristesse et de malheur qui lui donne le sentiment d'être accompagné dans son chagrin.


Histoire :




Né lors d'une froide nuit de janvier à Kilrenny, dans la province Fife en Ecosse, Andrew Junior Macmillian, unique héritier du grand Lord Andrew Macmillian, avait déjà une vie toute tracée. A seulement quelques jours, son père, possesseur de nombreux terrains dans la région et descendant d'une des plus grandes familles écossaise savait déjà que son fils aurait une vie digne de la noblesse dans laquelle il était né.



Riche et puissant, Andrew Macmillian senior régnait d'une main de maître sur la vie familiale, dirigeant d'une poignée de fer les domestiques, les cuisiniers et sa femme. Celle-ci, de son nom Ailein Miller, était douce et attentionnée, au contraire de son mari. Loin d'être amoureuse de son époux, elle déversa tout son amour sur son adorable petit garçon. Ce dernier, déjà têtu, ne respectait que sa mère, laquelle il aimait énormément. Cette relation fusionnelle ne plu guère à Macmillian senior qui s'énerva bien vite en découvrant que son autorité n'atteignait pas son fils. Jaloux de sa femme, il l'obligea à s'éloigner de l'enfant, la menaçant de s'en prendre à Andrew si elle tentait de le voir en dehors des horaires qu'il avait décrété. Bien décidé à reprendre le contrôle de son fils, le père passa énormément de temps avec Andrew. Une fois que celui-ci eut pris confiance, il l'éleva dans la sévérité, prenant soin de développer des sentiments comme celui de devoir être le meilleur chez son fils. Son autorité et sa froideur poussèrent l'enfant à vouloir être aimé par ce père qui lui montrait si peu de tendresse. Dès qu'il entra à l'école, Andrew fit tout pour être le plus fort et les rares félicitations qu'il reçut du paternel furent les plus beaux jours de la vie du garçon jusqu'à l'âge de ses dix ans.



Sa mère qui réussissait alors à le voir en cachette pendant plusieurs heures lorsque Macmillian senior était au travail fut trahie par l'un des serviteurs. Sous les coups de son maître, ce dernier avoua que la femme passait secrètement du temps avec son fils. Cela mit l'homme dans une rage froide. Savoir qu'Andrew, son fils, dans lequel il mettait de si grands espoirs était perverti à la tendresse et autres sentiments de faiblesse par sa propre femme, celle qui devait le servir et se taire, le laissa dans une colère folle qu'il n'assouvit qu'en allant frapper son épouse. Ce fut le début du cauchemar d'Ailein. Macmillian eut un tel sentiment de puissance quand il vit sa femme à terre, blessée par ses coups qu'il recommença régulièrement ses actes.



Andrew, alors âgé de dix ans, découvrit cet affreux carnage un soir d'orage. Réveillé par le tonnerre, il était allé trouver sa mère pour que celle-ci la rassure mais tomba sur une scène qu'il n'aurait jamais du voir. Sa mère était agenouillée devant son père, la bouche en sang, le regard vide. Elle le suppliait d'arrêter ses coups tout en lui disant qu'Andrew pourrait entendre. Mais il était bien trop tard et le petit garçon avait tout vu par l'entrebâillement de la porte. En une seule seconde, le temps que mit Macmillian senior pour gifler sa femme, toute la volonté du petit garçon pour plaire à son père disparut en même temps qu'une haine rageuse, destructrice naquit en lui contre l'auteur du mal-être de la femme de sa vie ; sa mère. Un cri déchirant sortit des lèvres de Drew devant l'horreur de ce qu'il voyait. Son père se retourna vers la porte et découvrit son fils. D'un sourire pervers il s'élança vers le garçon qui eut un mouvement de recul. Le géniteur tendit sa main mais Drew la regarda avec un dégoût nouveau et ne put se retenir de cracher sur ces doigts qui venaient à l'instant même de frapper sa mère. Macmillian senior ne put tolérer un tel acte et d'un geste violent, attrapa son fils par le cou et le posa sur l'une des chaises de la pièce.

« Ta mère a fait de toi une mauviette emplie d'amour, je t'endurcirais Andrew, tu me ressembleras. Ce soir tu vas apprendre à punir ta femme... »


Et d'un coup de pied, il frappa l'estomac d'Ailein qui gémit en recrachant du sang. Elle ne pensait qu'à son fils en cet instant et la douleur de le voir assister à cette scène, l'horreur de le savoir entre les mains de cet homme atroce lui fit plus mal que les nombreux coups qu'elle reçut ce soir-là. Quand à Andrew, il criait à son père d'arrêter, il hurlait de ce sentiment d'impuissance. La scène se déroulait sous ses yeux et il ne pouvait rien faire à part observer les expressions terrifiantes de sa mère. Plusieurs fois il tenta d'attraper la main de son père mais celui-ci l'envoyait à l'autre bout de la pièce d'un mouvement de bras. Il pleura, cria, se roula au sol, se donna des propres coups, ferma les yeux, fit le sourd, voulut mourir mais rien n'effaça l'horreur de la scène qui se grava à jamais dans sa mémoire.



Après cela, Andrew ne revit sa mère que rarement. Celle-ci savait que pour la sécurité de son enfant, elle devait l'effacer de sa vie même si c'était impossible de l'éviter continuellement. Entre Andrew et son père, une coupure s'était faite depuis que l'enfant l'avait vu sous son pire visage. Quand au paternel, il ne pouvait plus voir son fils après que celui-ci ait craché sur sa main. Une haine implacable se tissa entre les deux hommes. Plusieurs fois, le père rua de coups son fils mais celui-ci n'en parla jamais à sa mère, sachant qu'elle n'accepterait pas ça et qu'elle se tuerait en voulant le défendre.



Pour Andrew, se faire battre devint une habitude qui ne faisait qu'augmenter à chaque nouveau coup sa colère. Les cris de sa mère qui lui parvenaient la nuit devinrent de plus en plus insupportables et un soir, alors qu'il avait quinze ans, il ne put se retenir et s'introduisit dans la chambre parentale. Macmillian senior était particulièrement violent ce soir là et sa mère agonisait sur le tapis quand Andrew fit son entrée. Devant la posture de sa mère, son poing partit tout seul, brisant le nez dz son géniteur. Un silence de plomb se fit dans la pièce. C'était la première fois que le garçon frappait son père. La réponse ne se fit pas attendre et Drew se prit un coup au visage puis d'autres sous lesquels l'adolescent ne pouvait se défendre. La mère du garçon hurlait, ne supportant pas de voir son fils se faire maltraiter. Pris d'une rage nouvelle, Ailein se releva, attrapa un chandelier et frappa la tête de son époux avec. Celui-ci vacilla et tomba à terre. La mère courut vers son fils et le prit dans ses bras, lui affirmant qu'elle l'aimait plus que tout. Ce fut à cette instant qu'une ombre se positionna derrière la femme, le chandelier déjà couvert de son propre sang à la main. D'un coup puissant il frappa la nuque de son épouse qui s'écroula dans les bras de son enfant. Andrew hurla devant le corps figé de sa mère. Elle ne respirait plus, il n'entendait plus son coeur battre aux côtés du sien.



Pris d'une tristesse sans fin et aveuglé par une rage sans nom, il se releva brusquement et tendit les bras pour repousser son père. Une chose tout à fait surnaturelle se déroula alors. Toute la pièce fut ravagée par un énorme coup de vent qui expulsa son père contre un mur et qui fit tomber tous les meubles qui ornaient la chambre. Son père, assomé, gisait sur le sol à côté de l'amoire. Andrew prit alors le corps de sa mère et sortit de la maison familiale pour ne plus jamais revenir...Du moins, c'est ce qu'il croyait ce soir-là.

[…]




Cinq années étaient passées depuis le drame. Andrew avait enterré sa mère auprès des parents de celle-ci et allait souvent se recueillir sur la tombe de l'unique femme qu'il avait aimé. Le garçon avait changé de nom, ne pouvant supporter de posséder le même patronyme que son père. Tout naturellement, il avait pris celui de jeune fille de sa mère et se faisait désormais appeler Andrew Miller. Mais ce qui avait le plus changé dans la vie du garçon, c'était la présence de ses pouvoirs. Le coup de vent le soir de la mort de sa mère n'avait pas été un hasard. L'homme était en vérité un sorcier dont les pouvoirs puissants étaient aujourd'hui maîtrisés par le garçon. Il les avait développé avec rage, les amplifiant en repensant à son père. Aujourd'hui, sa soif de vengeance était plus forte que jamais et le deuil de sa mère toujours pas fait. La tristesse dans laquelle il vivait chaque jour le rongeait de plus en plus.



Ce fut exactement cinq ans après, jour pour jour, que le jeune homme passa le seuil du domaine familial. Il trouva son père dans son bureau en train de bouquiner. Ce dernier leva les yeux en entendant la porte claquer et ne put s'empêcher de les écarquiller en découvrant son enfant. Andrew était plus en colère que jamais, blessé par sa ressemblance avec son père. Il possédait ses traits et ses yeux et cela fut insupportable. Il ne voulait pas être lié à ce monstre. Aussitôt que la surprise fut passé chez son géniteur, Andrew lui sauta dessus et l'abîma de ses poings. Désormais il était bien plus puissant que son père et n'avait aucun mal à dominer. Il le fit souffrir avec son corps comme avec des sorts, il jouit des gémissements du vieil homme, il rit des hurlements de celui-ci et explosa de joie quand celui-ci s'étouffa avec son propre sang. Les derniers mots que prononça son père furent :

« J'ai réussis Andrew, tu es comme moi à présent »


Le garçon ne saisit pas très bien ce que voulaient dire les paroles de son géniteur et il n'en prit guère soin. Pourtant, il aurait dût...

[…]


Car après cinq nouvelles années, Andrew suit à présent les traces de celui qu'il haïssait tant. Déçu ne plus ressentir aucun soulagement après la mort de son père, il s'enfonça dans une dépression qui lui enleva toute sa lucidité. Bientôt sa douleur fut la seule maîtresse de ses actes et l'injustice de sa vie le laissa dans un profond besoin de faire ressentir aux autres ce que lui même avait vécu. Innocent il l'avait été et pourtant on ne l'avait pas épargné, les autres se devaient de mériter la même chose. Une folie destructrice l'entraîna dans la violence, les crimes et l'imprudence. Il tua pour voir les expressions douloureuses des proches de la victime, il tortura pour voir le sentiment de peur et de soumission, il commit les actes les plus atroces pour se retrouver dans les autres. Ces crimes qui lui procuraient une sensation de jouissance sur le moment le faisaient au contraire retomber plus dûrement dans son sombre quotidien. Une véritable drogue qu'il appliqua bientôt dans toutes l'Europe, semant la terreur partout où il se rendait. Toujours inassouvi, Andrew s'exila alors aux Etats-Unis, à San Fransisco pour débuter, espérant combler son désir.

Derrière l'écran




Prénom : Léa...Enfin Kaylen plutôt ;D
Âge : L'âge d'une Geek
Fréquence de connexion : Tous les jours !
Pourquoi je me suis inscrit(e) : Because I LOVE OWOD *_* ♥️


Autre chose à dire : Je suis également Haley Cartwright Smile Je l'aime beaucoup mais comme je ne peux pas accomplir toutes mes idées sadiques avec elle et que Ninon avait besoin d'un chéri, et bien DREW WAS BORN ! (et les espaces bizarres, c'est à cause du copier/coller :S)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


My name is


• • • • • • • • • •


♣ Messages : 276
♣ Localisation : Sous la pleine lune.
♣ Situation amoureuse : Amoureusement sienne. ♡

MessageSujet: Re: Andrew Miller ~ « Tu es comme moi à présent »   Sam 19 Juin 2010 - 21:57

Bienvenue Andrew.
Tu as une histoire très émouvante, et en effet les derniers de ton père ont l'air d'être emplit de vérité aujourd'hui. J'espère sincèrement que tu combleras ce manque autrement qu'en tuant des vies. Peut-être nous croiserons nous un de ces jours ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dray-lo0ve-mione.skyrock.com

avatar


My name is
Invité -

Invité

• • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Andrew Miller ~ « Tu es comme moi à présent »   Dim 20 Juin 2010 - 10:36

Andrew,

J'aurais aimé te souhaiter la Bienvenue. Car en tant que Sorcière, je me dois d'accueillir un nouvel arrivant. Mais si ton but est de semer le mal à SF, je ne peux que te prier de partir. De t'éloigner. Loin de notre ville. Nous avons déjà assez d'êtres malfaisants ici. J'espère que tu rentreras bien vite dans le droit chemin, et que tu redécouvriras quelque chose que tu as dû oublier depuis ton enfance: l'Amour. Malgré ton histoire tragique, je suis sûre que c'est ça qui t'aidera.

Si jamais nous nous croisons, et que l'envie te prend de me supprimer de la surface du Globe, saches que je ne me laisserais pas faire. Mes pouvoirs sont puissants, je ne les utilise pas pour faire le Mal, mais si tu m'y force, je serais contraint d'en user de cette manière. Au contraire, si jamais le hasard nous place sur la même route, je serais ravie de voir l'étendue de tes pouvoirs.

J'espère que tu m'écouteras...

J.Faverly.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


My name is


• • • • • • • • • •


♣ Messages : 82
♣ Localisation : En Amérique
♣ Situation amoureuse : Aimer ? Pour quoi faire...

MessageSujet: Re: Andrew Miller ~ « Tu es comme moi à présent »   Dim 20 Juin 2010 - 11:13

Merci à vous deux pour votre acceuil plus ou moins chaleureux. Ne vous émouvez pas de mon enfance, ce que j'ai subis, vous le subirez. Quant à l'amour, je ne crois plus en ce sentiment débile et trompeur depuis bien longtemps.

Sachez également que j'étudie mes victimes avant de m'attaquer à elles. Jane tu ne sembles ni proche de ta famille, ni apte à montrer ta souffrance, je pense donc que tu n'as pas à t'inquiéter. Certains autres habitants le devraient par contre... Je ne suis pas venu là en visiteur.

Au plaisr ou déplaisir de vous revoir,

Andrew Miller
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


My name is

ADMINISTRATRICE
Je suis partout.

• • • • • • • • • •


♣ Messages : 1184
♣ Localisation : Aux oubliettes.
♣ Situation amoureuse : Délibérément seule.

MessageSujet: Re: Andrew Miller ~ « Tu es comme moi à présent »   Dim 20 Juin 2010 - 11:37

Bienvenue, enfin, je pense,

Enfance certes traumatisante tu as vécue, néanmoins, ce n'est pas pour cette unique raison que tu dois te venger aujourd'hui. La vengeance n'apporte rien de bon, ni l'affliction ou autre cruauté de ce genre,je parle d'expérience. Ton père a fini par faire de toi son pantin, c'est exactement ce qu'il désirait que tu sois. Il a réussit : tu es exactement comme lui, cela ne te répugne-t-il pas? La bonne ambiance de la ville portuaire finira peut-être par te raisonner, bien que ce ne soit certainement pas demain la veille que tu changeras, vu comme tu es parti.

Je valide cette fiche, évidemment…


En te souhaitant autant de bien que tu n'en mériteras jamais, il te faudra au moins ça,

Ninon Haalen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://owod.forumactif.org/t65-ninon-haalen-broken-inside

avatar


My name is


• • • • • • • • • •


♣ Messages : 82
♣ Localisation : En Amérique
♣ Situation amoureuse : Aimer ? Pour quoi faire...

MessageSujet: Re: Andrew Miller ~ « Tu es comme moi à présent »   Dim 20 Juin 2010 - 11:58

Chère Ninon,

Ne prends pas trop de risque à me traiter de pantin de mon père. Celui-ci ne contrôle rien de là où je l'ai envoyé. Mes actes sont menés par moi et moi seul. Et même si c'est lui qui a animé cette passion, je ne vie que pour moi. Dommage qu'un si beau visage soit si sage, nous aurions pu bien nous entendre...

A un de ses jours peut-être...
Andrew Miller
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


My name is

ADMIN-CODEUSE
Lycantrope nostalgique.

• • • • • • • • • •


♣ Messages : 574
♣ Localisation : Plongée dans un roman.
♣ Situation amoureuse : Folle de ses bouquins.

MessageSujet: Re: Andrew Miller ~ « Tu es comme moi à présent »   Dim 20 Juin 2010 - 15:42

La non-bienvenue à toi, Andrew,

Et bien, j'espère que cette chère Haley arrangera ça. Pour ma part, j'essaierais de voir si ton cas n'est pas trop désespéré. Qui sait, j'arriverais peut-être à te raisonner grâce à ma gentillesse exquise…Enfin, ça dépend bien évidemment de l'avancement du mois lors de notre rencontre, car j'espère que je pourrai te botter le derrière pour te rendre gentil, ou si pas, pour te faire dégager de cette ville !

Non amicalement,

Prue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.Gryffinrin.skyblog.com

avatar


My name is


• • • • • • • • • •


♣ Messages : 282
♣ Localisation : San Francisco
♣ Situation amoureuse : J'adore votre humour.

MessageSujet: Re: Andrew Miller ~ « Tu es comme moi à présent »   Lun 21 Juin 2010 - 15:09

Tout cela me rappelle Frankenstein... Tu es devenu la créature de ton père sans le vouloir, très cher Andrew. Ta mère serait heureuse...
Il me tarde de voir tes premiers... Actes en ville, si je puis dire...
Au plaisir, cher confrère,


Mona-Lou, sorcière de son état, elle aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


My name is


• • • • • • • • • •


♣ Messages : 199
♣ Localisation : Dans ses pensées

MessageSujet: Re: Andrew Miller ~ « Tu es comme moi à présent »   Lun 21 Juin 2010 - 15:43

Ayant moi-même été proche de ma mère - et même si elle ne connut pas de destin aussi tragique que la tienne-, je pense pouvoir comprendre approximativement le traumatisme que ton père a provoqué en toi. Je sais aussi qu'à cause de ma proximité avec ma famille, tu risques de me chercher des noises. Je suis prêt à cette éventualité. Tu ne peux pas être perdu définitivement. Tu as aimé. Tu seras capable d'aimer à nouveau. Car ça sera de nouveaux types d'amour. Ne te ferme pas aux autres horizons, Andrew.

Au plaisir,

Jasper Lishanet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


My name is


• • • • • • • • • •


♣ Messages : 456
♣ Localisation : Caché dans les profondeurs du Jardin d'Eden.
♣ Situation amoureuse : En couple avec Elena Carter.

MessageSujet: Re: Andrew Miller ~ « Tu es comme moi à présent »   Mer 23 Juin 2010 - 18:22

Bienvenue à toi, Andrew !

Voir un sorcier qui recherche à faire le mal est plutôt rare, donc c'est toujours plaisant de rencontrer quelqu'un d'aussi maléfique que toi. Pourtant, je ne pense pas que nous allons nous entendre... Étant moi-même un maître de la compétition; Je suis le plus puissant et le plus sadique de tous les vampires au monde. Certes, tu n'es pas un vampire, mais tu es désormais sur MON territoire. Méfie-toi, il ne faudrait pas que la jalousie commence à te ronger... * rire sadique *

Au plaisir, au fond ça pourrait être divertissant...

William Foster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Http://Draamione.skyblog.com



My name is
Contenu sponsorisé -


• • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Andrew Miller ~ « Tu es comme moi à présent »   

Revenir en haut Aller en bas
 

Andrew Miller ~ « Tu es comme moi à présent »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Our World Of Dreams :: Administration :: Fiches validées-