AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ~ On se détruit. Mais ça, c'est nous ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


My name is


• • • • • • • • • •


♣ Messages : 276
♣ Localisation : Sous la pleine lune.
♣ Situation amoureuse : Amoureusement sienne. ♡

MessageSujet: ~ On se détruit. Mais ça, c'est nous ...   Sam 19 Juin 2010 - 20:40

~gif : Anya

Je traçais ma route, mon chemin. Je ne faisais pas attention à ce qu’il se passait autour de moi, la tête perdue dans mes utopies. Les couloirs sont vides d’élèves, à croire qu’il n’y a plus que moi qui erre dans ce bâtiment terne et sans vie. Alors que j’allais tourner dans un autre couloir, je sens quelqu’un qui m’attrape le bras avec dextérité. Je me retourne, et quelle ne fut pas ma surprise de me retrouver face à lui. Je ne dis rien, je me contente de le jauger d’un regard interrogatif. Un silence de plomb qui s’installe, un silence qui fait accélérer mon cœur, un silence qui m’horripile et qui m’oppresse. Son regard ténébreux me fixe, comme s’il attendait quelque chose de moi. C’est ce quelque chose qui me terrifie et me glace le sang. Silencieuse, impatiente, une boule qui pèse sur mon estomac, j’attends… Et finalement, c’est moi qui brise ce silence :

- A quoi tu joues ? Demandais-je incertaine.

Aucune réponse de sa part. Il regarde à droite, et à gauche, et me tire derrière une porte. Perplexe, j’essaie de me dégager, de retirer son poignet de mon bras. Seulement je n’arrive à rien, et il ne lâche pas. Son air impassible, son silence, son regard, son corps près du mien, tout ceci m’immobilise. Je suis incapable de faire quoi que ce soit, il sait quelle attraction il a sur moi, je le sais d’avance, à ce jeu-là, il m’aura …

Je me fais violence pour ne pas laisser mon regard se poser sur ses lèvres. Je mords les miennes, et fixe d’un air vide quelque chose d’invisible derrière lui. Je suis bel et bien coincée, mon cœur s’accélère, tandis que j’attends, tremblante. Il se rapproche dangereusement de moi. Je retiens ma respiration afin de ne pas succomber à son parfum qui commence déjà à me titiller les narines. Il ne faut pas que je me laisse avoir, je connais les conséquences que ça aura, je refuse de me laisser entrainer, je ne peux pas, je ne dois pas. Bien que j’en crève d’envie. Il susurre mon prénom, je ne dis rien, je le laisse parler. Il finira par partir.

- Nous deux, c’est interdit, tu le sais, murmurais-je avec supplication. Alors arrête, je t’en prie, arrête.

Je trouve le courage de planter mes yeux bleutés dans les siens noirâtre, je soutiens son regard, je veux qu’il parte, qu’il baisse les armes. Seulement, il ne fait rien de tout ça, il se contente d’avoir ce sourire mutin, ce sourire que je comprends, que j’analyse. Je sais déjà ce qu’il va faire, et pourtant, mes muscles sont incapables de faire bouger un seul de mes membres. Je suis prisonnière. Prisonnière de lui. Prisonnière de ce jeu qui nous unis. Ce jeu qui nous pourrit, qui nous détruit. Son visage s’approche du mien, je me recule, mais me cogne très vite contre le mur derrière moi. Je baisse la tête, regarde mes pieds, les lèvres pincées. Tout comme son visage, son corps se rapproche du mien. Instinctivement, je pause mes paumes contre son torse, signe qu’il ne faut pas qu’il aille plus loin, qu’il y a une distance à respecter.

Et contre toute attente, il ne brule pas les derniers centimètres qui séparent son corps du mien. Alors que je me permets de souffler de soulagement, sa main attrape avec une douceur extrême mon menton, afin de me faire relever la tête, afin de rencontrer mon regard troublé, mais pétillant d’envie, ce qui me trahirait. Pourtant, il insiste, et je finis par obéir, silencieusement. La tête droite, le regard fixe, ma respiration se saccade, et me coupe le souffle. Et je finis par perdre. Perdre à mon propre jeu. Quelle ironie. Il scelle ses lèvres aux miennes. Au début je suis réticente, je me fais violence pour ne pas répondre à la demande, mais il insiste, sa main se posant derrière ma nuque. Finalement, je finis par choisir la voix la plus simple, celle qui me fait moins mal. Je réponds au baiser proposé, mes paumes toujours sur son torse, mes doigts s’accrochant à son pull.

Une de ses mains se trouve derrière ma nuque, tandis que l’autre, il la porte au creux de mes reins, me collant un peu plus contre lui. Nos langues finissent par se rencontrer, se caresser timidement au début, puis connaissant cette danse par cœur, elles s’enflamment. Rien n’est réfléchit, tout est instinctif. On connait les points faibles de l’autre, on sait quelle caresse fait accélérer son cœur, quelle parole lui ôte les mots de la bouche, quel regard lui fait perdre tous ses moyens. Et pourtant, ce n’est qu’un jeu. Un jeu fusionnel, un jeu dangereux. Un jeu qui finira par nous perdre, et nous faire tomber plus bas que terre. On le sait, on joue avec le feu, mais on ne peut s’en empêcher.

Il retire ses lèvres des miennes. Ma respiration est irrégulière, hachée. Je ferme les paupières, je prends sur moi, je tente de me raisonner, mais la raison a disparu, pour laisser place à la frénésie. Non, il faut que je me retienne, que je ne fasse rien de stupide. L’erreur est commise, n’aggravons pas les choses. Je ne le regarde pas, ou je suis perdue. C’est lui qui parle le premier :

- On est quoi l’un pour l’autre ? Souffla-t-il difficilement.

Sans contrôler mes émotions, mes yeux s’embrument, je connais la réponse, mais lui non. Il se voile la face, il se cache la vérité, parce qu’elle est douloureuse. Je plonge mon regard dans le sien, et les mots sortent de ma bouche, ces mots qu’il ne veut pas entendre, et qui sont pour lui, dénués de sens :

- Rien… On est rien. Ce n’est qu’un jeu, tu le sais aussi bien que moi. On se cherche, on se trouve, et on souffre. Parce qu’on ne peut être ensemble, on se détruirait l’un l’autre. On est trop différent, cesse de faire comme si rien de tout ça n’exister. Laisse-moi tranquille une bonne fois pour toute, tu sais bien que j’ai mal autant que toi. Les faux espoirs ne font que nous piétiner, mettons fin à ce jeu qui nous tue, je t’en prie, fais toi une raison …

Des perles d’eau salées se mettent à défiler sur mes joues, j’ai mal pour lui, j’ai mal pour nous. Mon estomac se tord, mon cœur se serre, je tremble des pieds à la tête. Il me regarde, perplexe, et pourtant il sait parfaitement que rien de tout ce que je viens de lui dire n’est faux. Pour mettre fin à la conversation je laisse mes mains glisser de son torse, et attends patiemment qu’il se retire, qu’il me laisse enfin tranquille. Il récupère ses mains avec difficulté, et se recule de quelques centimètres. La tête haute, je fais tout pour stopper mes larmes, pour qu’il voit, qu’il croit que sans lui je m’en sortirais. Mais il ne s’éloigne pas, il ne part pas.

- Tu ne tiendras pas sans moi, lâcha-t-il certain, comme pour se rassurer lui-même. Tu as besoin de moi, autant que j’ai besoin de toi. Tu te mens à toi-même pour te protéger. Nous deux ça marcherait, si tu nous laissais une chance, si tu ouvrais les yeux sur ce qu’on serait ensemble, et non séparés. Regarde toi, tu succombes à chaque fois. Ce n’est pas qu’un jeu, c’est une relation, rien d’autre.

J’écarquille les yeux de stupeur. J’ai l’impression que c’est une mauvaise blague, qu’il se fiche de moi, qu’il me ment ouvertement rien que pour me garder avec lui. Pourtant, il semble sincère dans ses paroles, mais il se trompe. C’est lui qui se ment à lui-même, et non moi. Certes, il a raison sur un point ; je succombe à chaque fois. Mais la faute à qui ?

- Mais tu vas la fermer ! M’écriais-je soudainement. Arrête, arrête ! Tu m’empoisonnes la vie, tu me détruis. Tu t’en rends même pas compte. TU te mens à toi-même, TU ne tiendrais pas sans moi. Tout simplement parce que tu es faible. Parce que seul, tu es terrifié. Je te connais, je sais tout de toi. Et la faute à qui si je succombe ? C’est de la tienne. Tout est entièrement de TA faute. Si tu avais lâché prise lorsqu’il en était encore temps, si tu avais cessé de t’acharner, on n’en serait pas là ! Regarde ! Mais regarde bon sang, ouvre les yeux ! Dès que l’un de nous ouvre la bouche, l’autre le contredis ! Ca fait à peine cinq minutes qu’on parle, qu’on s’engueule déjà ! Je te l’ai dis, on finirait par se détruire, par se tuer l’un l’autre, même sans le vouloir. Mais ça tu t’en fiches, il n’y a que ta petite personne qui compte, je suis sûre que tu n’écoutes même pas la moitié de ce que je te dis. Je te déteste, je te déteste, je te déteste.

Et pour argumenter ces dernières paroles, mes poings martèlent son torse avec fureur. Je ressemble à une hystérique. Il le sait très bien ce qu’il se passe dès que l’on se retrouve rien que tous les deux, on hausse le ton, on crie, on s’insulte, on se frappe. On ne peut se supporter longtemps, on est jamais d’accord sur rien. Malgré tout, on est fou l‘un de l‘autre, seulement on ne tiendrait pas une journée ensemble sans se disputer. C’est tout bonnement impossible. Je le sais, et il le sait. Mais Monsieur fait tout pour sa petite personne, pour se sentir vivre, pour combler ce vide que je crée en lui.. Sans se soucier du reste. De moi.

Les larmes se déversent sur mes joues, tel un torrent. Mes poings cessent leurs mouvements furieux, c’est lui qui les a stoppé en s’en emparant. Il me regarde stupéfait, et secoue la tête. Il a un air las, las de me supporter, tout comme je suis lasse de le supporter. C’est ainsi, on ne peut changer, c’est dans notre nature. C’est douloureux, mais c’est mortel, pour l’un comme pour l’autre.

- Laisse-moi partir, murmurais-je suppliante.

Il me regarde un certain temps, puis finit par lâcher mes poignets. Impatiente, j’attends qu’il se pousse du passage. Mais contre toute attente, il se penche vers moi, et me susurre à l’oreille gauche :

- Tu finiras par revenir sans même t’en rendre compte. Tu auras cette envie de me voir, ça te bouffera, ça te brulera de l’intérieur, et pour ne plus souffrir tu reviendras. Parce que c’est nous, parce que tu aimes jouer avec le feu … Tu finiras par te bruler les ailes, je te détruirais, tu me détruiras. C’est notre amour …

La passion tel un ouragan, détruit tout sur son passage, et ne laisse que des décombres, des blessures qui se referment et se réparent avec le temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dray-lo0ve-mione.skyrock.com

avatar


My name is

ADMINISTRATRICE
Je suis partout.

• • • • • • • • • •


♣ Messages : 1184
♣ Localisation : Aux oubliettes.
♣ Situation amoureuse : Délibérément seule.

MessageSujet: Re: ~ On se détruit. Mais ça, c'est nous ...   Dim 20 Juin 2010 - 11:21


Nexou, c'est tout simplement merveilleux ! J'ai adoré du début à la fin,non seulement parce qu'est ce superbement bien écrit, mais aussi parce que c'est exactement le genre de romance que j'adore lire. Tu transcrits très bien les émotions ressenties par les deux personnages, tu les fais vivre à travers elles. C'est l'idéal de tout écrivain remarquable. Tu es arrivée à me plonger dans ce récit, j'y étais, j'y étais vraiment. C'est tellement bien raconté, bien décrit, que j'aurais presque pensé que je regardais la scène sur place. C'est un très beau texte, je l'ai dévoré. J'espère que tu nous en écriras d'autres *-*

Je t'aime, Geek chérie Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://owod.forumactif.org/t65-ninon-haalen-broken-inside

avatar


My name is


• • • • • • • • • •


♣ Messages : 276
♣ Localisation : Sous la pleine lune.
♣ Situation amoureuse : Amoureusement sienne. ♡

MessageSujet: Re: ~ On se détruit. Mais ça, c'est nous ...   Dim 20 Juin 2010 - 11:48

Merci beaucoup !!!! J'en rougis ! =$ J'en écrirais certainement d'autres x) La plupart du temps j'écris sur des coups de tête, lorsque mon inspiration est au summum ! Bref, merci encore Very Happy Plein de b'souuux !!! <3 I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dray-lo0ve-mione.skyrock.com

avatar


My name is


• • • • • • • • • •


♣ Messages : 82
♣ Localisation : En Amérique
♣ Situation amoureuse : Aimer ? Pour quoi faire...

MessageSujet: Re: ~ On se détruit. Mais ça, c'est nous ...   Dim 20 Juin 2010 - 11:51

WAAAW *-* Je suis épatée, époustouflée, séduite, conquise et amoureuse de ce texte
C'est fantastique, j'adore les dernières paroles du garçon. Et les émotions sont si bien retranscrites ! Je me suis plongée et même noyée dans tes mots Wink J'adore et j'adhère totalement *-*
Tu écris magnifiquement bien et comme Scheyoù, j'espère que tu nous en posteras vite d'autres parce que je suis une fanatique de ton écriture à présent ! Tu vas subir mes harcèlements, très chère !
En tout cas, j'ai vraiment adoré ton texte, il est splendide !
Soubi, Je t'aime ma Nexou d'amour ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


My name is


• • • • • • • • • •


♣ Messages : 276
♣ Localisation : Sous la pleine lune.
♣ Situation amoureuse : Amoureusement sienne. ♡

MessageSujet: Re: ~ On se détruit. Mais ça, c'est nous ...   Dim 20 Juin 2010 - 11:59

Oulalala tous ces compliments à la fois *_* xD !! Merci beaucoup pour tes mots ça me touche ! J'vais être harcelée O_o ! Ca va être terrible ! x) Brefouille !!! Love you Lelou I love you

Et puis ; LOVE YOU pour toutes les 2 Very Happy Thank you Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dray-lo0ve-mione.skyrock.com

avatar


My name is
Invité -

Invité

• • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: ~ On se détruit. Mais ça, c'est nous ...   Lun 21 Juin 2010 - 6:59

Elena quel beau texte ! J'ai vu quelques répétitions et quelques fautes mais sinon tu nous envois un torrent de sentiment, d'émotion. Je n'ai pas décroché une seule foi, c'était magnifique. Ca me fait penser à Chuck et Blair Very Happy, héhé ^^. En tout cas l'idée de" deux être qui ne peuvent pas s'aimer et bien choisi j'aime ! Smile A quand la suite Wink
Revenir en haut Aller en bas

avatar


My name is


• • • • • • • • • •


♣ Messages : 206
♣ Localisation : Dans un torrent.
♣ Situation amoureuse : Love is dangerous.

MessageSujet: Re: ~ On se détruit. Mais ça, c'est nous ...   Lun 21 Juin 2010 - 11:22

HAA !! Mercii *-* J'essaie de faire le moins de fautes possible, et il y a des mots que j'aime un peu trop ! x) Bref ton message me fait plaisir Very Happy Je ne sais pas si il y aura une suite, ça reste à voir ! Oui Chuck et Blair *___* Merci encore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dray-lo0ve-mione.skyrock.com

avatar


My name is


• • • • • • • • • •


♣ Messages : 414
♣ Situation amoureuse : Célibataire

MessageSujet: Re: ~ On se détruit. Mais ça, c'est nous ...   Lun 21 Juin 2010 - 18:24

C'est tout bonnement superbe ! J'en ai presque les larmes aux yeux tellement c'est beau ! Enfin, je sais bien que tu as du talent et une fois de plus, je vais continuer à t'enquiquiner pour que tu continues tes fictions qui sont toutes aussi géniales aussi ! Et oui, tu ne te débarasseras pas de moi aussi facilement ! Enfin en tout cas, j'ai adoré, chapeau ma belle Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


My name is


• • • • • • • • • •


♣ Messages : 206
♣ Localisation : Dans un torrent.
♣ Situation amoureuse : Love is dangerous.

MessageSujet: Re: ~ On se détruit. Mais ça, c'est nous ...   Lun 21 Juin 2010 - 20:37

Han merci du fond du coeur ma sale folle *-* Oui mais je les continuerai mes fictions pas d'inquiètude allons ! C'est les vacances quoi ! x) Enfin ça me touche Very Happy Merci encore ma Naelle, lov u I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dray-lo0ve-mione.skyrock.com

avatar


My name is


• • • • • • • • • •


♣ Messages : 456
♣ Localisation : Caché dans les profondeurs du Jardin d'Eden.
♣ Situation amoureuse : En couple avec Elena Carter.

MessageSujet: Re: ~ On se détruit. Mais ça, c'est nous ...   Jeu 24 Juin 2010 - 9:21

C'est juste... Merveilleux *-*

Bravo ma biatch d'amour, ce texte est réellement captivant... J'ai presque eu les larmes aux yeux en le lisant ... :0 Merci de nous faire partager ton talent mon petit chou.

William aime Elena.
Lizzie aime Nexia.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Http://Draamione.skyblog.com

avatar


My name is


• • • • • • • • • •


♣ Messages : 276
♣ Localisation : Sous la pleine lune.
♣ Situation amoureuse : Amoureusement sienne. ♡

MessageSujet: Re: ~ On se détruit. Mais ça, c'est nous ...   Jeu 24 Juin 2010 - 9:38

Bouh, j'sais plus trop quoi dire moi ! Juste un grand MERCI & un JE T'AIME

Very Happy

I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dray-lo0ve-mione.skyrock.com



My name is
Contenu sponsorisé -


• • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: ~ On se détruit. Mais ça, c'est nous ...   

Revenir en haut Aller en bas
 

~ On se détruit. Mais ça, c'est nous ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Our World Of Dreams :: Hors-jeu :: ♣ Vos créations :: Créations textuelles-