AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I Don't Wanna Break These Chaines ~ Jane & Jasper

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


My name is


• • • • • • • • • •


♣ Messages : 199
♣ Localisation : Dans ses pensées

MessageSujet: I Don't Wanna Break These Chaines ~ Jane & Jasper   Ven 4 Juin 2010 - 15:53

- Bon... Je suppose que ça doit être là, le fameux quartier sorcier, annonça un jeune blond plus pour lui même que pour un éventuel auditoire.

Il avança d'un pas confiant, son sac à dos solidement harnachés à ses épaules, sur l'immense place qui s'offrait à lui tout en se dévissant la tête dans le but d'emmagasiner le plus d'images possibles de l'endroit. L'imposante fontaine surtout, placée au centre de la place, le subjuguait.

Il s'avança vers elle avec une démarche d'automate, un immense sourire béat collé aux lèvres et le regard rivé sur l'eau qui s'écoulait des statues plus vraies que nature qui composaient la sculpture. Une des naïades lui fit un clin d'œil lorsqu'il s'appuya sur le rebord en pierre de la fontaine après avoir posé au sol son sac à dos, et il lui renvoya un sourire charmeur qui la fit rire. Jasper aurait presque dit qu'elle était réelle s'il n'avait pas perçu son incapacité à lui envoyer son pouvoir en plein corps.

Un peu d'eau glissa jusqu'à lui afin de l'éclabousser légèrement dans sa danse aérienne avant de retourner dans le bassin et le blond ne put retenir l'élargissement instantané de son sourire. Entouré par tant de magie, il se sentait réellement à sa place. Le temps passa vite sans qu'il se s'en rende compte et bientôt, la place fourmilla de monde. Il y avait de beaucoup de personnes de différentes natures mais les sorciers prédominaient.

Jasper se retourna et s'appuya avec son dos et ses coudes au rebord de la fontaine avant de détailler la foule. Au bout de quelques minutes, un léger soupir déçu lui échappa. N'y avait-il aucune beauté digne de lui, ici? Souriant de sa propre vantardise, il haussa de nouveau son sac sur ses épaules et partit à la recherche d'un endroit où dormir. Tant qu'à faire, il préférait éviter au maximum de séjourner chez les humains...

Traversant la foule d'un pas vif, il jaugea avec gravité toutes les enseignes qui se présentaient à lui et, tout en étant ravi de l'abondance des boutiques magiques, il se sentit mal à l'aise de ne pas encore trouver de chambres d'hôtes ou autres. Peut-être allait-il devoir faire fi de ses préférences et regagner la zone humaine... Plongé dans ses pensées obscurcies par le découragement, il heurta violemment une jeune femme blonde qui le foudroya instantanément du regard en se retournant vers lui. Jasper sentit une vague d'endorphines monter en lui alors que son esprit accordait déjà à la jeune femme un dix sur dix pour sa beauté. Il posa un sourire contrit sur son visage et prit la parole alors que la blondinette menaçait déjà de partir se reperdre dans la masse grouillante:

- Je suis sincèrement désolé... J'espère que je ne vous ai pas fait mal...


Dernière édition par Jasper Lishanet le Mar 22 Juin 2010 - 19:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


My name is
Invité -

Invité

• • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: I Don't Wanna Break These Chaines ~ Jane & Jasper   Dim 6 Juin 2010 - 12:25

De légers nuages paressaient dans le ciel bleu azur. Le Soleil dardait ses rayons sur SF. La chaleur n’épargnait personne. Les courageux qui osaient sortir se réfugiaient bien vite dans le premier bar venu, tandis que les autres qui restaient chez eux faisaient marcher la climatisation à plein régime. Malgré cela, Jane ne pouvait se résoudre à rester cloîtrée dans son grand appartement. Elle décida donc de sortir, se disant que la chaleur avait quand même un avantage : Les rues seraient désertes. Elle pourrait donc se balader tout à son aise. Elle enfila un t-shirt large sur un short en jean, lassa ses vieilles converses noires, attacha ses courts cheveux blonds en une queue de cheval haute, attrapa sa besace en cuir, et sortit.

A peine la porte franchit, l’air brulant la fit tressaillir. Ne renonçant pourtant pas, elle se dirigea à pas lent vers le Cercle Magique. Elle tourna au coin de la rue, traversa une place. Tout était désert. La chaleur empêchait tout habitants de SF de sortir. Puis un parc. Là, quelques couples se reposaient à l’ombre des branchages des grands arbres, surveillant du coin de l’œil leur progéniture qui barbotait dans un des bassins qui agrémentait le parc. Les oiseaux chantaient. Leurs chants joyeux résonnant dans l’air, accompagnant un saxophoniste audacieux venu jouer sous un grand chêne. Jane s’arrêta quelques instants pour l’écouter. Ne voulant pas s’attarder, elle reprit sa route. Elle sentit peu à peu ses joues rougir sous l’effet du soleil. Elle décida d’acheter quelque chose à boire avant d’arriver à destination.

Elle entra dans un vieux supermarché. Elle accueillit l’air frais qui y régnait avec un plaisir non dissimulé. Elle traîna le long des rayonnages de surgelés, emmagasinant le plus de fraîcheur possible avant de se ré aventurer dehors. Alors qu’elle aurait très bien pu, de la rue, attirer une boisson fraîche sans la payer, elle n’en fit rien. Elle ne voulait pas se servir de ses pouvoirs pour faire quelque chose de mal. Non. Jamais. Elle acheta donc un Perrier glacé, avant de ressortir.

Elle marcha quelques temps dans les ruelles désertes, rasant les murs afin d’être le plus souvent possible à l’ombre. Elle ne pensait à rien. La chaleur l’avait plongée dans un espèce d’état comateux. Cela lui évitait de penser. Elle déboucha enfin sur la gigantesque place des Sorciers. Contrairement aux lieux qu’elle venait de traverser, celle-ci était pleine de monde. La gigantesque fontaine était encore plus belle sous les rayons qui se reflétaient dans l’eau. Du coin de l’œil, elle aperçut un jeune homme blond, qu’elle n’avait jamais vu, souriant béatement devant l’une des statues. Elle détourna les yeux de ce spectacle qui l’indifférait au plus haut point. Elle entra dans son échoppe favorite « Graine de Magie ». Elle en ressortit quelques minutes plus tard, sa besace alourdit par sa nouvelle acquisition : un vieux grimoire sur les différentes formes de magie. Fascinant. D’un pas léger, elle se dirigeait vers un des nombreux bancs entourant la place quand quelqu’un la heurta violement.

Jane leva la tête vers celui qui venait de troubler sa quiétude. Ses prunelles bleues s’assombrirent en voyant le sourire désolé qu’affichait le jeune homme blond de la fontaine. Elle détourna les yeux, s’apprêtant à partir, lorsque le jeune homme parla.

- Je suis sincèrement désolé... J'espère que je ne vous ai pas fait mal...

La jeune sorcière se retourna. Elle jaugea son interlocuteur du regard. Après l’avoir détaillé des pieds à la tête, elle s’avoua à regret qu’il était pas mal du tout. Elle le trouva même très beau. Ses yeux foncés faisaient ressortir la blondeur de ses cheveux, et son sourire éclatant envoûtait presque la jeune sorcière. Elle sentit ses joues rosir. Et cette fois-ci, ce n’était pas à cause de la chaleur. Un long frisson la parcourut. Elle s’en rendit compte, se ressaisit brusquement, et d’une voix un peu trop brusque dévoilant son trouble, elle lui répondit avec ironie :


- Je vais très bien. Merci. Et ne me demandez pas ce que vous pouvez faire pour vous racheter, car je ne dirais qu’une chose : Vous venez de me gâcher un moment de tranquillité, alors maintenant, laissez-moi seule.

La jeune sorcière regretta tout de suite ses paroles. Pourquoi se sentait-elle toujours obligée d’être à la limite de l’impolitesse quand elle parlait à un inconnu ? Elle ne comprenait pas. Elle ne cherchait pas à comprendre. Elle avait l’habitude. Toujours cette histoire de carapace qui la protégeait. Etre gentille signifiait pour elle s’attacher. Et elle ne voulait pas s’attacher aux gens. Elle jeta un furtif coup d’œil à son interlocuteur, espérant voir sur son visage une expression hostile. Elle espérait qu’il parte. Et pourtant, une petite voix dans sa tête voulait plus que tout qu’il reste ? Encore quelques minutes. A son grand étonnement, le jeune homme ne sembla pas s’offusquer devant la réponse de la sorcière. Au contraire, son sourire s’élargit encore plus. Surprise, Jane ouvrait la bouche, puis la referma. Elle attendit.
</FONT></FONT></FONT></FONT>


Dernière édition par Jane Faverly le Dim 13 Juin 2010 - 11:25, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar


My name is


• • • • • • • • • •


♣ Messages : 199
♣ Localisation : Dans ses pensées

MessageSujet: Re: I Don't Wanna Break These Chaines ~ Jane & Jasper   Ven 11 Juin 2010 - 16:39

Sous le regard inquisiteur de la blondinette, Jasper agrandit légèrement son sourire et remarqua avec un contentement sans bornes, le doux rose qui atteignit les joues de la jeune femme. Elle sembla s’en vouloir un instant de sa faiblesse, si l’on pouvait dire ça comme ça avant de répliquer :

-Je vais très bien. Merci. Et ne me demandez pas ce que vous pouvez faire pour vous racheter, car je ne dirais qu’une chose : Vous venez de me gâcher un moment de tranquillité, alors maintenant, laissez-moi seule.


Le jeune homme resta une demi-seconde interloqué avant de déceler le défi qui lui était indirectement présenté. Affichant son plus grand et charmeur sourire, il passa une main dans ses cheveux et admira la jeune femme béer devant lui.

-Je n’allais pas vous le demander mais c’était bien essayé. C’est vrai que le moyen le plus courant pour se faire pardonner d’un inconnu est de lui demander sans détours comment on pourrait le faire. A condition de ne pas tomber sur quelqu’un de trop vache. L’idéal sont les gens comme vous, qui n’êtes visiblement pas très ouverte aux rencontres et qui préférez ignorer l’outrage que je viens de vous faire. Sans le vouloir, évidemment ! Jamais je n’aurais pu songer à percuter de mon plein gré une aussi charmante femme. Surtout avec le caractère que vous semblez avoir. Ce serait une mission suicide, vous ne croyez pas ? s’amusa-t-il en ponctuant son discours d’un sourire malicieux. Il enchaîna sans attendre de réponse :

-Quoiqu’il en soit, moi, j’allais seulement vous demander si connaissiez un endroit où je pourrais dormir. Et j’en
aurais profité pour savoir si vous désiriez aussi prendre quelque chose à boire en ma compagnie, bien que ce soit terriblement cliché ! Qu’en dites-vous ?



Durant sa diatribe, la joie n’avait pas quitté ses traits et il attendait maintenant avec impatience une réaction de son interlocutrice. Cette dernière avait l’air un peu sonnée et il espéra ne pas l’avoir noyée sous son
flot de paroles. La place était protégée du soleil par l’ombre des imposants bâtiments qui l’entourait mais un rayon de soleil vint aveugler Jasper et il plaça une main en visière au-dessus de ses yeux pour les protéger sans se départir une seule seconde de son sourire. Entourée par le halo lumineux, la jeune femme était resplendissante. Et ça offrait une raison suffisante au blond pour vouloir se montrer sous son plus beau jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


My name is
Invité -

Invité

• • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: I Don't Wanna Break These Chaines ~ Jane & Jasper   Ven 11 Juin 2010 - 20:03

Après avoir adressé la parole au jeune homme devant elle, Jane attendit. Devant le sourire désarçonnant qu’il afficha, elle ne sut exactement quoi penser. Se moquait-il d’elle ? Etait-il une de ces personnes qui sourient qu’importent les circonstances ? Ou était-il tout simplement un peu idiot ? Elle venait à peine de le rencontrer, et elle ne pouvait donc pas connaître la réponse. Elle se contenta de le fixer, patientant jusqu’à ce qu’il daigne lui répondre. Accompagnée d’un sourire franc et charmeur, sa réponse ne tarda pas :

- Je n’allais pas vous le demander mais c’était bien essayé. C’est vrai que le moyen le plus courant pour se faire pardonner d’un inconnu est de lui demander sans détours comment on pourrait le faire. A condition de ne pas tomber sur quelqu’un de trop vache. L’idéal sont les gens comme vous, qui n’êtes visiblement pas très ouverte aux rencontres et qui préférez ignorer l’outrage que je viens de vous faire. Sans le vouloir, évidemment ! Jamais je n’aurais pu songer à percuter de mon plein gré une aussi charmante femme. Surtout avec le caractère que vous semblez avoir. Ce serait une mission suicide, vous ne croyez pas ?

Oh. Apparemment, Jane se tenait devant un Don Juan ET un comique. Génial. Et pourtant, elle ne put s’empêcher d’esquisser un sourire devant les paroles de son interlocuteur. Il était peut-être charmeur, et un peu idiot, mais plein de tact et doté d’un esprit vif, qui –elle devait bien l’avouer- lui plaisait beaucoup. Sans qu’elle ait le temps de parler, il enchaîna :

- Quoiqu’il en soit, moi, j’allais seulement vous demander si vous connaissiez un endroit où je pourrais dormir. Et j’en aurais profité pour savoir si vous désiriez aussi prendre quelque chose à boire en ma compagnie, bien que ce soit terriblement cliché ! Qu’en dites-vous ?

Ces mots prononcés de manière légère et sans arrière-pensées déclenchèrent un torrent d’émotions contradictoires en elle. Devant-elle accepter ? Ou décliner son offre en lui indiquant juste un endroit où dormir ? Elle ne savait pas. Elle hésitait. Cela faisait tellement longtemps qu’elle n’avait pas bu un verre en compagnie d’un beau jeune homme, qui était apparemment un habile orateur, ce qui ne gâchait rien. Elle en mourrait d’envie. Enfin une après-midi qui changerait de ses habituelles soirées moroses, passées en solitaire. Elle se dit que passer un moment avec lui ne l’engageait en rien, et que ce ne serait pas désagréable. Mais l’image d’Ian s’imposa en elle. Pouvait-elle lui faire ça ? Lui faire quoi au juste ? Il n’est plus là, Jane. Alors bouge. Passe un moment agréable en compagnie de ce beau blond au sourire charmeur, et vois après s’il mérite que tu lui accordes ton attention. Débattant intérieurement, elle ne vit pas son interlocuteur la regarder fixement, ses yeux pétillant, animé d’une étincelle particulière. Elle décida donc d’accepter. Une fois cette décision prise, elle ne réfléchit pas, et dit :


- Ce que j’en dis ? Et bien… J’en dis que je serais ravie de connaître un peu plus la personne qui trouble ma tranquillité et ma solitude pour ensuite me proposer de boire un verre en sa compagnie avec un culot et un charme inimaginable, comme si c’était quelque chose de parfaitement logique.

Elle prononça ces mots en souriant, les yeux toujours fixés sur le jeune homme. S’apercevant qu’il allait répondre, et ne voulant pas qu’il pense qu’elle était une jeune femme facile, Jane lui coupa l’herbe sous le pied pour lui poser une question.

- Aurais-je au moins l’honneur de connaître l’identité de l’étranger qui a troublé mon après-midi en solitaire ? Ou devrais-je vous trouver un nom d’emprunt en attendant que vous vous décidiez à vous présenter ? George… Cela vous irait bien, ne trouvez-vous pas ?

Elle agrémenta sa dernière phrase par un petit sourire en coin. La fin d’après-midi promettait d’être intéressante. Vraiment.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


My name is


• • • • • • • • • •


♣ Messages : 199
♣ Localisation : Dans ses pensées

MessageSujet: Re: I Don't Wanna Break These Chaines ~ Jane & Jasper   Mar 15 Juin 2010 - 10:57

Jasper enleva la main qu’il avait placé en visière sur son visage, le soleil avait bougé, et il pouvait mieux observer la jeune femme le regard libre. Elle semblait songeuse et il se dit que c’était bon signe. On ne réfléchissait pas autant de temps à une possibilité de refus. Ou peut-être cherchait-elle un endroit pour dormir à lui indiquer avant de s’évanouir dans la foule, évanescente apparition ? Le jeune homme ne put débattre intérieurement plus longuement : la blondinette allait ouvrir la bouche :

- Ce que j’en dis ? Et bien… J’en dis que je serais ravie de connaître un peu plus la personne qui trouble
ma tranquillité et ma solitude pour ensuite me proposer de boire un verre en sa compagnie avec un culot et un charme inimaginable, comme si c’était quelque chose de parfaitement logique.


Comme ça elle trouvait qu’il avait un culot et un charme inimaginable ? Peut-être n’était-elle finalement pas un défi si ardu que ça. Il faillit vouloir tester son hypothèse mais elle ne lui en laissa pas le temps et continua à parler, ses prunelles claires l’harponnant un peu plus chaque seconde sans qu’il n’y puisse rien faire.

- Aurais-je au moins l’honneur de connaître l’identité de l’étranger qui a troublé mon après-midi en solitaire? Ou devrais-je vous trouver un nom d’emprunt en attendant que vous vous décidiez à vous présenter ? George… Cela vous irait bien, ne trouvez-vous pas ?

Jasper éclata de rire et brisa par ce fait le lien quasiment physique qu’il existait encore entre eux deux. George ? Elle voulait le surnommer George ? C’est vrai que ça ne lui irait pas mal. N’était-il pas aussi sexy que l’acteur humain George Clooney ? Mais s’il était George, elle, elle allait porter le nom de la compagne de l’acteur : Elisabetta.

- Je crois que je n’ai jamais entendu meilleure idée de ma vie! Mais je vous en prie, ma chère Elisabetta ! Prenez mon bras, j’aperçois un charmant café qui doit avoir du Nespresso !

Sous le regard perplexe de la jeune femme qui le transperça immédiatement, il s’empressa d’ajouter :

- George comme George Clooney qui fait une publicité pour le café Nespresso… Bref… Voulez-vous que nous y allions ? demanda-t-il en souriant.

Il avait sciemment évité de mentionner le rôle d’Elisabetta dans l’univers Clooney mais son humour semblait être tombé à côté. Il devrait vraiment apprendre à réfléchir avant de parler. Du moins quand la fille qu’il
convoitait semblait mi sur la défensive, mi tentée.

- J’ai quelques crises de folies passagères parfois, elles sont très courtes mais toujours embarrassantes !
Sauriez-vous me pardonner ? Ou ai-je définitivement tout gâché ?


Tout en disant ça, il suppliait le ciel et tout ce qu’il connaissait en divinités de lui accorder une nouvelle chance en promettant de ne plus jamais ressortir de blagues aussi vaseuses. Même s’il avouait que ça
serait dur. Le sourire ne s’était pourtant pas envolé des lèvres de son interlocutrice. Ce qu’il remarqua en reportant son attention sur elle. Elle l’observait avec détachement.

- Me voir me débattre pour essayer de vous plaire, vous plaît, peut-être ? lança-t-il en arborant le même sourire en coin qu’elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


My name is
Invité -

Invité

• • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: I Don't Wanna Break These Chaines ~ Jane & Jasper   Mer 30 Juin 2010 - 19:39

Après avoir parlé, Jane laissa sur ses lèvres son petit sourire en coin, et attendit patiemment que son interlocuteur lui réponde. Elle prit le temps de se composer un visage impassible. Seuls ses yeux trahissaient l’intérêt qu’elle portait au jeune homme. Elle balaya du regard l’endroit où ils se trouvaient, et fût interrompue par le rire du jeune homme. Un rire franc et plein de joie. Un rire que la jeune femme adora tout de suite. Il résonna à ses oreilles comme une magnifique chanson, et elle en fût toute retournée. Elle se ressaisit quand il parla.

- Je crois que je n’ai jamais entendu meilleure idée de ma vie! Mais je vous en prie, ma chère Elisabetta ! Prenez mon bras, j’aperçois un charmant café qui doit avoir du Nespresso !

Jane resta un instant interloquée. Que racontait-il celui-là ? Elle le fixa intensément du regard, dans l’espoir qu’il développe son idée. Elle ? Ellisabetta ? C’était n’importe quoi… Peut-être était-il vraiment idiot. Elle n’eut pas le temps de pousser plus en avant ses réflexions portant sur l’intelligence du jeune homme, car celui-ci continua sur sa lancée, voyant probablement qu’elle était légèrement perdue.

-George comme George Clooney qui fait une publicité pour le café Nespresso… Bref… Voulez-vous que nous y allions ?

C’était donc ça. Quand elle comprit qu’il avait sûrement crût qu’elle le comparait à George Clooney, elle ne put s’empêcher de lui lançait un regard de sa composition. Pour voir comment il réagirait. Apparemment, il avait l’air de la tester, alors pourquoi ne ferait-elle pas la même chose ? Même si sa proposition était faîte sur un ton humoristique, elle était apparemment sérieuse. Il l’invitait à boire un verre dans un café. Et il lui avait dit de prendre son bras. Elle se sentit tout à coup comme une adolescente devant son premier flirt. Que devait-elle faire ? Elle décida d’attendre. Pour voir. Il continua, sous le regard mi-amusé, mi-indécis de la Sorcière.

-J’ai quelques crises de folies passagères parfois, elles sont très courtes mais toujours embarrassantes ! Sauriez-vous me pardonner ? Ou ai-je définitivement tout gâché ?

Tout à coup, elle s’aperçut que le jeune homme était mal à l’aise, ou plutôt gêné de sa ‘crise de folie’, comme il appelait ça. Elle garda son sourire plaqué sur ses lèvres. Et continua de le regarder. Certaine qu’il allait parler. Et c’est ce qu’il fit.

- Me voir me débattre pour essayer de vous plaire, vous plaît, peut-être ?

En disant ça, ses lèvres s’étirèrent sur le même modèle que celles de Jane. Elle admira un instant la manière dont il avait rebondit, prenant partie de ses erreurs. Puis, comprenant que c’était à elle de parler, elle lui répondit.

-A dire vrai… Je ne pensais absolument pas à George Clooney. J’ai dis ça comme ça, en pensant au vieux clochard qui campe dans ma rue, et qui se nomme George.

Voyant la mine défaite du jeune homme, elle ajouta, malicieuse.

-Mais, si je puis me permettre, vous êtes quand même beaucoup mieux. Si vous n’arboreriez pas en permanence ce stupide sourire niais qui étire vos lèvres en ce moment même, je pourrais même oser dire que vous êtes ‘charmant’.

Elle avait décidé de jouer la même carte que lui. La carte de la séduction. Combinée à celle de l’humour. Car, même si elle ne voulait pas se l’avouer, le jeune homme lui plaisait, et elle mourrait d’envie de passer l’après-midi en sa compagnie. Sans lui laisser le temps de se rendre compte de ce qu’elle lui avait dit, elle enchaîna.

- Je vous annonce donc, mon cher George, que j’accepte d’aller dans ce café avec vous. A condition de savoir votre véritable nom, car je ne pourrais me satisfaire de ce nom d’emprunt. Cela vous convient ?

Elle attrapa le bras du jeune homme, savourant ce contact.

-Et oui, vous voir vous débattre me plaît. Beaucoup. Ajouta t-elle.

Elle se rendit compte qu’elle n’était plus la même Jane qu’il y a quelques minutes. Le jeune homme avait apparemment un effet bénéfique sur la Sorcière. Il lui permettait de se laisser aller. D’être elle. Enfin. Et ça, rien que pour ça, elle lui en serait éternellement reconnaissante.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


My name is


• • • • • • • • • •


♣ Messages : 199
♣ Localisation : Dans ses pensées

MessageSujet: Re: I Don't Wanna Break These Chaines ~ Jane & Jasper   Jeu 8 Juil 2010 - 19:39

Le temps sembla long à Jasper jusqu'à ce qu'enfin la blondinette daigne lui répondre.

-A dire vrai… Je ne pensais absolument pas à George Clooney. J’ai dis ça comme ça, en pensant au vieux clochard qui campe dans ma rue, et qui se nomme George.

Le blond se redressa en entendant ça, légèrement choqué. Lui... Un clochard? Si c'était le cas, qu'était-elle, elle? Cendrillon? Sans son prince, évidemment...

-Mais, si je puis me permettre, vous êtes quand même beaucoup mieux. Si vous n’arboreriez pas en permanence ce stupide sourire niais qui étire vos lèvres en ce moment même, je pourrais même oser dire que vous êtes ‘charmant’.

Il songea à réviser son opinion... Peut-être était-elle réellement Cendrillon mais avec son prince parce qu'elle le trouvait charmant quand même... Et ce qu'elle disait au sujet de son sourire était simplement là pour ne pas qu'il la prenne pour une fille facile. Se rassérénant avec ces paroles, Jasper sentit sa confiance recommencer à s'écouler tranquillement en lui. Elle jouait juste avec lui. Et jouer était l'un des grands plaisirs du jeune homme. Surtout avec une femme aussi jolie et qui semblait avoir autant d'esprit.

- Je vous annonce donc, mon cher George, que j’accepte d’aller dans ce café avec vous. A condition de savoir votre véritable nom, car je ne pourrais me satisfaire de ce nom d’emprunt. Cela vous convient ?

Sans lui donner l'occasion de contester, la jeune femme s'empara de son bras. De toutes façons, qu'aurait-il eu à redire? La situation allait dans le sens qu'il désirait et la sentir aussi près de lui, le faisait se sentir bien. Il s'arrêta une seconde sur cette pensée mais fut coupé par sa nouvelle connaissance.

-Et oui, vous voir vous débattre me plaît. Beaucoup. Ajouta-t-elle.

Jasper éclata de rire en entendant ça. Ce petit bout de femme lui plaisait beaucoup, il adorait être sur un pied d'égalité avec ses conquêtes. Toutes pensées au sujet des sensations qui le traversaient lorsqu'elle le touchait, mises à l'écart, il commença à marcher.

- Cela me convient parfaitement, Jane.

La jeune femme tressaillit et il se sentit mal donc il s'empressa de justifier d'où venait ce baptême:

- C'est ainsi que sont appelées les femmes dont l'on ignore l'identité... Les Jane Doe... Et John Doe pour les inconnus masculins... Donc pour empêcher ça et arrêter une bonne fois pour toute de m'enfoncer, je vais enfin me présenter. Je m'appelle Jasper Lishanet. Et vous? Comment vous nommez-vous? s'enquit-il en lui jetant un regard amusé, agrémenté d'un sourire du même acabit.

Devant eux, la terrasse d'un café s'offrait à leurs regards.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



My name is
Contenu sponsorisé -


• • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: I Don't Wanna Break These Chaines ~ Jane & Jasper   

Revenir en haut Aller en bas
 

I Don't Wanna Break These Chaines ~ Jane & Jasper

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Our World Of Dreams :: Lieux :: ♣ Lieux magiques :: Le Cercle Magique-