AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 And my own two hands will comfort you tonight.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


My name is


• • • • • • • • • •


♣ Messages : 78
♣ Localisation : Dans les ruelles de la ville.
♣ Situation amoureuse : Célibataire.

MessageSujet: And my own two hands will comfort you tonight.   Jeu 21 Juil 2011 - 16:34



Assit sur un des confortables tabourets au siège en cuir, attablé au comptoir du bar, devant un martini dry, Silhëan observait le fond de son verre d'un air taciturne. Cela faisait une semaine qu'il tournait en rond sans savoir comment s'occuper. Il sortait tous les soirs mais rien ne le gardait assez longtemps concentré. Il était parfois tenté de séduire une jeune femme et de passer la nuit dans des bras étrangers, chauds et doux, avant de partir au petit matin. Mais il avait trop cédé à ce genre de comportement par le passé et ça ne lui avait apporté que des ennuis. Sauf que ce soir, sa volonté émoussée le poussait au contraire à rechercher la compagnie féminine.

Haussant légèrement les épaules pour repousser les dernières volutes de morale brisée, il se redressa et s'installa un peu mieux, retrouvant en un clin d’œil ses réflexes de séducteur, plaquant sur son visage une expression à la fois charmeuse et narquoise, mystérieuse. Terminant son verre, il va en recommander un et sonder ensuite la salle, à la recherche d'une potentielle cible pour la nuit.

Son regard vert mousse s'arrêta presque aussitôt sur une chevelure d'un blond éclatant. Assise à l'autre bout du comptoir, elle faisait tourner entre ses doigts délicats une coupe de ce qui semblait être du champagne. Une autre coupe était posée non loin, visiblement préparée pour quelqu'un qui ne venait pas. Intrigué, il observa plus attentivement la jeune femme. Elle était jolie, élégante et attirante, avec quelque chose de fragile dans l'expression mais qui contrastait avec l'éclat de glace dans ses magnifiques yeux bleus, intenses. Elle paraissait résignée, comme si elle se doutait que celui ou celle qu'elle attendait ne viendrait pas.

Il ne fallut pas longtemps pour qu'il prenne sa décision. Achevant son verre d'une traite avant de payer ses consommations, il s'approcha de la jeune femme par derrière et se pencha sur son épaule pour demander d'un ton amusé :

- La place est-elle libre ?

Il lui désigne d'un geste de la main la coupe de champagne solitaire qui repose près d'elle. Il est charmeur et il le sait. Simplement habillé d'un jean bien coupé, tombant sur une pair de mocassin noirs, il portait un t-shirt blanc sous sa veste de costume noire, coupée sur mesure, mettant en valeur ses larges épaules et son torse musclé. Un sourire engageant vint se peindre sur ses lèvres, sincère et sans fourberie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hostingpics.net/membres/mes-albums,16.html

avatar


My name is


• • • • • • • • • •


♣ Messages : 55
♣ Localisation : Aux falaises.
♣ Situation amoureuse : Libre.

MessageSujet: Re: And my own two hands will comfort you tonight.   Sam 26 Mai 2012 - 14:12

Il ne viendrait pas. Encore une fois, cet incapable se défilerait en la laissant se démerder toute seule. Décidément, aucun homme ne méritait sa confiance. Celui-ci venait une fois de plus de confirmer cette thèse. Profondément blasée, Lulla Harper s'impatienta. Ses doigts se mirent à tapoter le bar pour évacuer sa haine. Ce qui n'eut aucun effet.
Elle soupira.

La demoiselle avait un rendez-vous. Oh, pas un rancart. Non, un rendez-vous d'affaire. Son don ne passait pas inaperçu auprès de ses collègues, bien que la majorité d'entre eux ne l'appréciaient guère plus que le décaféiné de la cafétéria. Son talent attirait la convoitise des plus avides, qui se gardaient bien de lui adresser la parole. Toutefois, certains curieux se laissaient duper par l'apparence candide de la jeune femme et osaient se risquer à lui demander un service. Effacer un souvenir, en transformer un autre. Autant de choses qui pouvaient les débarrasser de leurs linges sales. Les hommes étaient prêts à tout pour soulager leur conscience, et à plus encore lorsqu'il s'agissait de subvenir à leurs besoins. De véritables égoïstes, des êtres odieux et méprisants. Le côté le plus ingrat de la nature humaine ; tout ce que Lulla préférait.

Résignée, la vampire commanda une coupe de champagne. Elle trinqua en l'honneur de l'égocentrisme, de l'hypocrisie et de la lâcheté. Santé ! Elle ricana avant de se rendre compte qu'on la regardait. Une blonde avec un verre joyeusement entamé, de quoi laisser supposer bien des choses. Elle déposa sa coupe un peu à l'écart et appela le serveur. Elle en voulait une autre. Il répliqua qu'elle n'avait même pas terminé, voire franchement commencé la première. Un profond regard noir plus tard, une seconde coupe, généreusement remplie, fut déposée juste en face d'elle.

— La place est-elle libre ? fit une voix appréciable.

Elle ne l'avait pas vue venir, celle-là. Une main lui désigna le verre qu'elle avait délaissé plus par caprice qu'autre chose.
Le souffle émanait de dessus son épaule. Elle apprécia l'approche, bien qu'un peu trop mystérieuse à son goût. Elle décida d'en faire de même et entra dans son jeu. Elle ne broncha donc pas, ne chercha même pas à le regarder. D'un ton détaché, elle lui répondit.

— Tout dépend pour qui.

Elle n'ajouta rien, curieuse de découvrir le visage de celui qui avait relevé ce pari audacieux. Les hommes qui souhaitaient se joindre à elle avaient tous très vite déchanté. Lullaby détestait la plupart des facettes de la gent masculine. Elle avait eu droit à tous les profils, du plus machiste à l'intello coincé, en passant par Monsieur Muscles. Elle avait hâte de rattacher cet inconnu à une catégorie prédéterminée. Mais pour cela, encore faudrait-il qu'il ait le cran de s'asseoir à côté d'elle. Bien évidemment.


• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •


    DARLING HEART | There is love in your body but
    you can't get it out. It gets stuck in your head, won't
    come out of your mouth. Sticks to your tongue and
    shows on your face. That the sweetest of words
    have the bitterest taste.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.Gryffinrin.skyblog.com
 

And my own two hands will comfort you tonight.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Our World Of Dreams :: Lieux :: ♣ San Francisco :: Le centre commercial :: Le côté restauration-