AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rattrapons la réalité avant qu'elle ne nous perde.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


My name is


• • • • • • • • • •


♣ Messages : 55
♣ Localisation : Aux falaises.
♣ Situation amoureuse : Libre.

MessageSujet: Rattrapons la réalité avant qu'elle ne nous perde.    Ven 15 Avr 2011 - 15:04



Tu vis, tu ris. Tu pleures, tu meurs.

Est-ce que c'est aussi simple que ça, de vivre ? On nous jette dans l'arène dès notre naissance, au milieu des larmes et des sourires émus de nos proches. On grandit là-dedans, dans toute cette mièvrerie réconfortante. On nous apprend à parler, à manger, à marcher. C'est merveilleux parce qu'on nous laisse découvrir l'inconnu. On avance les yeux bandés dans l'obscurité, notre coeur bat à du cent à l'heure. On s'éclate vraiment. On nous lâche dans la caverne d'Ali Baba, en nous disant « Vas-y, explore ton monde. Apprends. Grandis. » Et nous, plus par désir que par soumission, on plonge tête baissée dans la grande aventure de la Vie. C'est ainsi qu'on passe les premières années de notre long voyage.
Le meilleur, c'est que nos parents sont là pour nous guider. Quand on a voulu planter nos petits doigts dans la prise électrique, Maman s'est empressée de nous arracher du sol et de nous expliquer d'une manière assez drolatique que c'est « caca ». Ainsi on a compris qu'il y avait des choses que l'on pouvait faire, et d'autres que l'on ne pouvait pas. Bien sûr, on a réessayé deux ou trois fois de répéter sa bêtise pendant que Papa avait le dos tourné. On a encore et encore échoué, jusqu'au jour divin où on a pu aller au bout de notre envie et satisfaire notre curiosité. Ça fait mal, quand même. Quelques pleures, des réprimandes sévères et un bisou magique plus tard, on avait déjà tout oublié de ce petit incident. Désormais, on savait qu'il fallait toujours écouter les grands. Parce que si ils sont grands, c'est qu'ils savent certaines choses qu'on ignore. Comme par exemple le mystère de la prise électrique.

Le temps passe.

Maintenant que tu sais parler, on t'ordonne de la fermer. Tes opinions, tes idées, tes remarques, tu te les gardes. Avant on t'aurait expliqué pourquoi, oui, c'est vrai. On t'aurait dit que c'était caca. Là, tu sais juste que c'est comme ça, un point c'est tout. Tu te tais et tu affrontes les journées qui défilent, sans avoir ton mot à dire. Tes parents sont là pour te guider. Mais tu penses que tu peux tout contrôler, que tu es invincible. Tu es jeune et débile, c'est pas ta faute. L'emportement de la jeunesse veut que tout ceux qui en souffrent ne voient que ce qu'ils souhaitent voir. Bien souvent, ils sont loin de la vérité. Toi aussi, par conséquent. Mais tu t'en fiches comme tu te fiches de tout. Le monde pourrait s'écrouler que ça te serait égal. Car tu as appris à marcher, alors tu peux courir. Tu peux fuir tous les problèmes, les coups durs et les épisodes tragiques de ton existence. Tu es Super Man. Tes ailes t'emportent loin de la misère. Elles sont ton échappatoire. Ces ailes, ça peut être n'importe quoi. Une passion, quelqu'un, quelque chose. Elles s'incarnent en une forme différente pour chaque individu.
Les tiennes, les nôtres, c'est l'écriture.
Tous ceux qui écrivent le font pour une raison qui leur est propre. Soit on cherche à s'échapper de notre quotidien pas toujours évident, soit on comble un manque, soit on répond à l'appel de la créativité, et j'en passe. On s'invente une histoire. Comme quand on était petit. Parce qu'au fond, on a besoin de se raconter les épreuves qu'on veut traverser. Si on ne peut pas le vivre, alors on peut l'imaginer. L'écriture est un puits à miracles. On y guérit, on y habite. Et c'est là, le problème. On y vit. Si bien qu'on en oublie que ce n'est pas réel. Notre réalité s'efface pour laisser place au rêve. On crève d'envie de connaître l'Univers qu'on crée. Il est tellement mieux que le nôtre, tellement plus parfait. On se perd.
Là-bas, tu peux parler. Tu peux rêver. Tu peux même crever, peu importe puisque tu n'es qu'un pantin fait d'encre et de papier. Ce que tu es n'est pas important. Parce que tu n'existes pas. Et derrière les mots, tu n'existes plus. Tu n'es plus rien, plus rien qui soit vrai. Mais ce monde féérique te plais trop pour que tu l'abandonnes. Donc tu restes. Tu penses : tant pis. La vie attendra.

Sauf que c'est faux. Elle continue. Tout le temps. Et toi tu perds ton temps à te complaire dans ce quelque part auquel tu n'appartiens pas. Tu le sais, mais tu fais comme si ce n'était pas le cas. A moins que tu l'ignores vraiment. Ce qui est cent fois plus grave. Retourner dans le réel est tellement douloureux que tu rechignes à t'y essayer. Tu le fais quand même, histoire d'avoir tenté quelque chose. Au départ, tu reviens souvent, parce que c'est plus beau de l'autre côté, dans l'illusoire. Et puis tu prends pied. Tu pensais que tu allais devoir tout réapprendre depuis le début, alors que non. Tu te souviens de la décharge qu'on reçoit quand on met ses doigts dans une prise de courant. Tu ne le refais plus. Tu reprends ta vie là où tu l'avais laissée, un peu comme un film que tu as mis sur pause. Tu t'aperçois à ta plus grande surprise qu'il y a aussi des bons côtés, dans ton univers à toi. Tu redécouvres le monde, tu le vois différemment. Il n'est pas aussi bien que celui que tu t'étais imaginé, mais il n'est pas si mal fichu. Tu regrettes quand même ta liberté d'expression, jusqu'au jour où tu essaies de l'ouvrir pour de vrai. Tu partages tes opinions, tes idées, tes remarques. Ça plaît ou ça ne plaît pas, tu t'en fiches. Tu l'as dit, c'est sorti, et c'est le principal. Petit à petit, tu ne fuis plus tes problèmes non plus. Tu les affrontes, même si ça fait mal. Tu pleures, tu veux disparaître. Pourtant tu restes. Tu continues d'avancer. Avec le temps, tes larmes se transforment en lointaines blessures et tu souris de nouveau. Guérir peut prendre très longtemps, dans la réalité. Mais contrairement à l'imaginaire, attendre peut parvenir à te soigner.

Avant, tu te contentais de survivre. Aujourd'hui, tu as compris que tu voulais vivre. Tu as perdu tes ailes, mais c'est pas grave. Personne n'a dit qu'il fallait en posséder pour atteindre les étoiles. Tu sais ce qui est nécessaire, tu l'as appris. L'écriture ne vaut pas une vie. Tu ne pourras peut-être jamais éprouver toutes ces merveilles que tu as vécues entre tes lignes, mais tu peux ressentir l'essentiel. Tu peux devenir matière plutôt que chimère. Il suffit de le vouloir vraiment, il suffit de se demander ce qui est le plus important pour toi.

Rendons aux choses leurs vraies valeurs.

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •


    DARLING HEART | There is love in your body but
    you can't get it out. It gets stuck in your head, won't
    come out of your mouth. Sticks to your tongue and
    shows on your face. That the sweetest of words
    have the bitterest taste.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.Gryffinrin.skyblog.com

avatar


My name is

Somewhere over the rainbow.

• • • • • • • • • •


♣ Messages : 518
♣ Localisation : Paumée en pleine forêt.
♣ Situation amoureuse : Mais qu'est-ce qui m'arrive, bon sang ?

MessageSujet: Re: Rattrapons la réalité avant qu'elle ne nous perde.    Ven 15 Avr 2011 - 16:29


    C'est splendide. Vrai, authentique. J'ai vraiment eu l'impression de lire ce dont j'avais besoin pour m'encourager à prendre du temps pour moi. Tu es remarquable, ma Chachou. Je sais que tu n'es pas particulièrement visée par ce texte, que c'est plus ta façon à toi de nous dire ce que tu penses de ce monde virtuel, et franchement je suis assez d'accord avec toi. M'enfin, tu connais mes intentions, donc tu devines à quel point je suis ravie que tu nous fasses partager ce texte en particulier.
    C'est tout ce que j'aime : des ressentis et de la puissance. Merveilleux. *-*


Fais-nous rêver encore. I love you

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

YOLO ILY LIAM PLV
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


My name is


• • • • • • • • • •


♣ Messages : 55
♣ Localisation : Aux falaises.
♣ Situation amoureuse : Libre.

MessageSujet: Re: Rattrapons la réalité avant qu'elle ne nous perde.    Ven 15 Avr 2011 - 16:41


    J'ai énormément pensé à toi, c'est vrai. Contente que tu aies aimé.

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •


    DARLING HEART | There is love in your body but
    you can't get it out. It gets stuck in your head, won't
    come out of your mouth. Sticks to your tongue and
    shows on your face. That the sweetest of words
    have the bitterest taste.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.Gryffinrin.skyblog.com

avatar


My name is

MODERATEUR

• • • • • • • • • •


♣ Messages : 90
♣ Localisation : Hors d'atteinte.
♣ Situation amoureuse : Pas besoin d'une énième niaiserie du genre.

MessageSujet: Re: Rattrapons la réalité avant qu'elle ne nous perde.    Dim 17 Avr 2011 - 10:15

Ton texte m'a beaucoup touché. Wait for love Et c'est vraiment rare qu'un écrit de ce forum me touche. Donc prends-ça pour un compliment. Car sincèrement, c'est magnifique. Époustouflant de vérité et de réalisme. Tu es vraiment douée pour relater ce qu'on est parfois amené à ressentir. Je ne pourrais pas nier m'être à un certain moment identifié à ce que tu décris, mais soit. Bravo *.*

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


My name is


• • • • • • • • • •


♣ Messages : 96
♣ Localisation : A l'église.
♣ Situation amoureuse : Mariée au Seigneur.

MessageSujet: Re: Rattrapons la réalité avant qu'elle ne nous perde.    Lun 18 Avr 2011 - 16:53


    Même chose que pour les autres, je trouve ce texte criant de réalisme. C'est magnifique. Tu as un talent fou, ma Bouille. *__*
    J'ai adore du début jusqu'à la fin. Il fut un temps où ça aurait pu m'aider, mais maintenant, ça va. Je ne crois pas avoir besoin d'une leçon de vie. Mais c'est sans doute utile pour beaucoup de gens… En tout cas, c'est une vraie merveille !

    I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



My name is
Contenu sponsorisé -


• • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Rattrapons la réalité avant qu'elle ne nous perde.    

Revenir en haut Aller en bas
 

Rattrapons la réalité avant qu'elle ne nous perde.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Our World Of Dreams :: Hors-jeu :: ♣ Vos créations :: Créations textuelles-