AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lilith Mc Allister [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


My name is


• • • • • • • • • •


♣ Messages : 14
♣ Localisation : Dans l'ombre
♣ Situation amoureuse : Célibataire

MessageSujet: Lilith Mc Allister [Terminé]   Sam 19 Mar 2011 - 13:54





« Once upon
a time…
« Lilith Mc Allister »





    feat. Angelina Jolie



      « Nom complet ; Lilith Mc Allister

        Date de naissance ♠ 5 juin 1780
        Nature ♠ Lycan
        Capacité spéciale ♠ Lilith arrive à influencer les sensations et sentiments d'autrui, que ce dernier soit humain, vampire ou lycan. Bien sûr, elle aura davantage de mal à influencer un maître vampire qu'un lycan "nouveau-né". Mais son pouvoir lui est très utile. Elle peut générer une sensation de froid, de faim, de douleur. Et peut même générer un sentiment de peur, d'attirance...
        Je suis à San Francisco parce que ♠ Pour affaire
        Opinion ♠ Neutre, elle est dans son propre camp






♣ How I am ? Like this !
Nous demandons un minimum de dix lignes pour cette partie.

Physique

Ca, on peut dire que Lilith est une femme qui ne laisse personne indifférent sur le plan physique ! Il suffit de la regarder et de la contempler pour être ébloui. Lilith est une jolie femme, sinon vous vous doutez bien qu'elle ne plairait pas autant.
Le visage est-il le reflet de l'âme ? Lilith ne serait guère lésée dans ce cas. Son visage est grave mais ouvert, on sent que c'est une femme qui reste sur ses gardes malgré tout. Des pommettes bien dessinées, des joues d'une couleur diaphane, des lèvres délicates font d'elle une jolie fille, il n'y a pas de doute.
Ce qui frappe d'abord chez Lilith, ce sont ses yeux. Des yeux d'un vert tirant sur le bleu. Un regard envoûtant, ressemblant à une larme de ciel. Mais ne vous y trompez pas, Lilith n'a pas toujours un regard charmeur. Aux heures de la colère, ses yeux se chargent d'électricité semble-t-il et peu nombreux sont ceux qui peuvent affronter ce regard. Ses grands yeux transmettent peu ses émotions. Lilith est un livre ouvert uniquement pour son cercle privé. On peut savoir ce qu'elle pense, quand on la connait bien, sinon elle reste mystérieuse.
Sa chevelure est de toute beauté. Ses cheveux sont longs, épais et soyeux. Cependant, elle préfère les porter attachés. Elle est naturellement brune mais il lui arrive de se teindre les cheveux en blond, noir ou autre. Elle aime bien le changement. Elle apprécie se nouer les cheveux, réalisant des coiffures excentriques et compliquées.
La belle a un nez fin, aux ailes que l'on dirait ciselées par les sculpteurs grecs. Une petite moue peut provoquer un froncement de cet adorable appendice, lui donnant l'air d'une gamine contrariée.
Les lèvres de Lilith sont de toute beauté. Charnues et pulpeuses, nul ne peut résister à son sourire qui laisse apparaître des dents blanches parfaitement alignées. Sa bouche est comme un fruit que l'on meurt d'envie de croquer...
Enfin, le corps de la jeune femme n'a que peu de défauts. Disons que ses défauts et disproportions la rendent plus charmante encore. Altière, fine et élégante, elle a une démarche féline. Son port de tête altier la fait ressembler à une Reine, même lorsqu'elle est habillée de façon simple. Des bras délicats et cependant vigoureux, une poitrine relativement importante, une taille de guêpe, des hanches dont la cambrure subjugue, et enfin de longues jambes parfaitement galbées. Que dire de plus ?

    Caractère

    Niveau Comportemental, Lilith est une jeune femme assez mystérieuse... Elle est une actrice excellente, habituée à jouer un double rôle et elle ne se laisse jamais marcher sur les pieds. Courageuse, têtue, elle sait obtenir ce qu'elle veut, même si pour cela elle doit jouer de son charme. Intelligente, rusée, elle sait user de son cerveau avant de se servir de ses poings ce qui fait qu'elle n'est que rarement blessée. Lilith parle aussi plusieurs langues (dont le latin!) ce qui lui permet de se glisser dans n'importe quel univers sans soucis. Elle est très cultivée et apprends vite. Aujourd'hui plutôt solitaire, Lilith est une femme difficile d'accès et volontairement assez fermée à toutes propositions... Manipulatrice, elle sait analyser les gens et jouer avec leur faiblesse afin d'arriver à ses fins. Mauvaise perdante, elle a du mal à digérer l'échec. Le maître mot du caractère de la jeune femme est : l'arrogance. Une arrogance désarmante, qui la rend fragile. Elle l'est, fragile. Mais elle sait également se défendre. Elle est courageuse et patiente. Des qualités dont elle fait preuve dans la vie de tous les jours. Elle est d'un caractère peu accommodant, il ne faut pas non plus lui marcher sur les pieds. Lilith est une femme fidèle, en amitié tout du moins. Elle ne trahira jamais ses plus proches amis car elle a un sens aïgu du devoir et de la reconnaissance. Lilith peut cependant être perçue comme quelqu'un de têtue lorsqu'elle a une idée en tête. Elle est également particulièrement rancunière si quelqu'un l'a blessé ou fait du mal. Elle ne pardonne pas facilement. Une fois que les barrières ont été franchies, c'est terminé. En clair, il est facile de la vexer et si vous y arrivez, tirez définitivement un trait sur elle ! Lilith reste quelqu'un d'intelligent, de calculateur mais d'attentionnée envers son entourage proche.
    Ambitieuse... Voila le maître mot du caractère de la jeune femme. Un fil conducteur de sa psychologie. Une jeune femme à la volonté de fer. La première chose qu'on peut penser d'elle, c'est "qu'est-ce qu'elle est hautaine celle-là" ! Complètement excentrique, Lilith aime se faire remarquer. Et elle y arrive particulièrement bien. On ne sait jamais trop où se situe la frontière entre le jeu et la réalité avec elle. Elle est directe et franche. Si quelque chose ne lui plait pas, soyez assuré que la miss saura vous le faire remarquer. La jeune femme est quelqu'un de relativement pondéré. Elle vit cependant à fond, à cent à l'heure. Soit elle adore soit elle déteste. Noir ou blanc. Pas de demi-mesure chez elle.


♣ Who I am ? You can try to search it, or just read it.
Nous demandons un minimum de vingt lignes pour cette partie.



    Londres, Juin 1780.


▬ Cela a commencé ?
▬ Oui, monsieur le Comte.
▬ Veillez à ce que Madame ne manque de rien.
▬ Bien, monsieur.

Un cri se faisait entendre. Un cri qui résonnait dans l'immense bâtisse. Un bâtiment somptueux, digne du rang de ses propriétaires. Le manoir s'étendait sur plus de 1500 mètres carrés, sans compter les hectares de domaine qui l'environnait. Mais rien n'était trop beau pour la famille la plus puissante de Londres. Les Mc Allister avaient perdus leur particule, voila de cela plusieurs siècles mais leur richesse s'était accru considérablement. Et il vivaient comme les aristocrates qu'ils n'étaient plus. Quand on a les moyens de ses ambitions, ce n'est guère un problème. En cette soirée donc, le manoir résonne des cris d'une femme. Une femme qui n'est autre que la Comtesse. Pour une fois dans sa vie, elle n'est plus un titre, un rang, c'est juste une femme qui souffre des douleurs de l'enfantement. Les dames de chambre se pressent autour d'elle, lui tenant la main tandis que la sage-femme guide ses efforts pour la délivrance.

▬ Respirez, madame. Vous y êtes presque ! Encore un petit effort.

Des halètements, des râles. Et soudain, un cri. Un cri strident, vivant. De petits poumons avalent goulûment l'air, avide d'oxygène. De vie. La femme étendue dans le lit a les traits tirés, la mine pâle. Mais un maigre sourire inquiet étire ses lèvres. La sage-femme enveloppe délicatement le nouveau-né dans des langes. La mère se redresse, visiblement tendue. Sa voix fatiguée résonne alors :

▬ Et bien ?
▬ C'est une fille en très bonne santé, madame la Comtesse.

Le soulagement se peint sur les traits de la jeune femme.

▬ Allez en informer Monsieur.

La sage-femme disparaît après avoir déposé doucement le bébé dans son landeau prévu à cet effet. Quelques minutes plus tard, le Comte pénètre dans la pièce. Son visage est rayonnant et un franc sourire l'éclaire davantage. Il fait quelques pas et contemple le bébé. Puis, il tourne la tête vers son épouse.

▬ Vous avez comblé tous nos vœux avec cette héritière, très chère. Je vous laisse vous reposer à présent.

Le Comte fait demi-tour et s'apprête à sortir. Soudain, il s'arrête et demande :

▬ Mais au fait, Madame, avez-vous songé à un prénom qui vous ferait plaisir ?
▬ Oui... Lilith.


    Londres, Août 1786.


▬ Mademoiselle, je vous en conjure, vous allez avoir des ennuis !

La nurse ne savait plus où donner de la tête. Lilith avait grandi. Elle était à présent âgée de 6 ans et ne tenait pas en place. Certes, elle pouvait être une enfant patiente mais elle était également d'une impulsivité incroyable. Très intelligente, elle savait manipuler son entourage, avec habileté, pour réussir à échapper à la surveillance des adultes. Ses grands yeux au regard sombre mettaient bon nombre de personnes mal à l'aise. Elle avait un air réfléchi. On sentait dans son regard qu'elle analysait son environnement en permanence. Lilith était plutôt grande pour son âge et fine. Elle avait vécu les six premières années de sa vie dans une ambiance stricte. Elle était l'héritière de la famille et se devait de tenir son rang. On lui avait appris la musique, la littérature, l'art de se conduire en société. Cours de culture générale, d'anglais, d'escrime, d'équitation. Tout ce qu'une future Comtesse se devait de savoir. Mais l'enfant avait souvent besoin de s'échapper, de s'évader. Lors de ses rares pauses, elle se glissait à l'insu de sa nurse dans le domaine et grimpait en haut de son arbre favori. Un immense chêne, plusieurs fois centenaire. Lilith tentait toujours d'aller plus haut chaque fois. Ce qui créait des sueurs froides à Marguerite, sa nurse. Elle avait aujourd'hui renouvelé l'expérience et se tenait sur une branche massive de l'arbre. Elle s'amusait de voir Marguerite si petite en dessous d'elle.

▬ Mademoiselle, s'il vous plaît, descendez ! Si Monsieur le Comte vous voit, je risque ma place !
▬ Ne vous en faites pas, Marguerite. Père travaille, il n'en aura même pas connaissance.

Lilith continua donc prudemment son ascension. Elle entendit un cri et son regard tomba sur Marguerite qui avait plaqué ses mains sur sa bouche. Que se passait-il ? Lilith suivit des yeux ce que fixait d'un air hébété sa nurse. Et là, son coeur rata un battement. Son père traversait le domaine d'un pas rapide. Nul doute que Lilith allait passé un sale quart d'heure. La petite fille descendit à toute allure de l'arbre, manquant de tomber. La gorge serrée, elle resta immobile, bien droite, essayant discrètement de nettoyer les traces de lichen qui avaient taché sa chemise et son jupon. Le Comte se tenait à présent devant sa fille. Marguerite n'en menait pas large. Aussi, la surprise fut grande lorsqu'un grand sourire illumina les traits de Monsieur le Comte.

▬ Vite, Lilith. Venez avec moi.

Interdit, elle suivit son père qui marchait à une vitesse incroyable. Ils parcourent les longs couloirs, ne s'arrêtant à aucune porte. Finalement, arrivés tout au bout de l'aile ouest, son père ouvrit la porte donnant sur une pièce dans l'obscurité. Lilith interrogea son père du regard et celui-ci lui fit signe d'entrer. Lilith aperçut alors un lit à baldaquin dans lequel reposait sa mère. Elle avait les traits si tirés que la peur la saisit. Sa mère était-elle malade ? Allait-elle mourir ? Soudain, un bruit la fit sursauter. Elle n'avait pas remarqué dans la pénombre un petit berceau. Le coeur battant, elle se rapprocha et contempla un bébé tout rose, gazouillant. Son père se rapprocha et lui posa la main sur l'épaule.

▬ Votre frère, Lilith. Il se nomme Henry.

Un grand sourire s'afficha sur le visage de Lilith. Elle avait un frère ! Elle se tourna vers son père. Mais soudain, elle sentit une douleur au niveau de l'oreille. Le Comte l'avait saisi à cet endroit et la traînait à présent hors de la pièce.

▬ Et maintenant, si vous le permettez, nous allons régler la petite affaire de tout à l'heure, dans le parc.

En grimaçant, Lilith suivit son père. Décidément, il avait très bonne mémoire...


    Londres, Février 1794.


▬ Ne bougez pas tant, je n'arriverai jamais à finir votre coiffure !!

Marguerite avait pris de l'âge, mais elle n'avait guère changé. Lilith, elle, par contre, était presque devenue une femme. A 14 ans, elle avait fière allure. Des cheveux mi-longs, d'un châtain foncé, un visage fin, d'une beauté sauvage, des lèvres charmantes, un regard enjôleur. Elle restait fine et élancée. Son tempérament s'était également affirmé, avait mûri. Elle était sérieuse et calme, mais restait impulsive. Elle était devenue une jeune femme très cultivée, aimant même apprendre. En somme, un bon parti, comme on le définissait dans les familles riches. Elle avait eu de nombreuses propositions de mariage de familles puissantes cherchant à caser leurs fils. Mais son père avait toujours refusé, arguant que sa première née méritait bien mieux que cela. Henry, lui, avait également grandi et était âgé de 8 ans. Les deux s'entendaient très bien, tantôt se protégeant, tantôt se cherchant. Lilith ne manquait jamais une occasion de provoquer son petit frère en duel à l'escrime. Il faut dire qu'eut égard à la différence d'âge, Henry était sûr de perdre à chaque fois. Lilith grimaça. Ses cheveux était bien trop serrés. Mais elle devait paraître sous son meilleur jour. Un jeune homme d'une famille très riche, très influente lui était proposé et son père semblait emballé par cette proposition. Un bal avait donc été organisé afin de permettre aux deux jeunes gens de se rencontrer. Lilith ne se faisait aucune illusion. Ce n'était que pure formalité, le mariage étant déjà sûrement arrangé entre les deux familles. Peu lui importait, après tout. Celui-là ou une autre. Enfin prête, elle sortit de sa chambre, saluant son frère au passage :

▬ Salut, Henry.
▬ Lilith. Prête pour voir votre cher et tendre ?
▬ Comme un condamné pourrait l'être.
▬ Vous parlez comme une femme allant à l'abattoir. Ce n'est pas si terrible, le mariage.
▬ On voit bien que vous n'êtes que le second-né.
▬ Parlons de choses plus joyeuses, savez-vous que notre cousin éloigné, Adam, sera présent ?
▬ Non, je l'ignorais.

Lilith se souvenait d'Adam qui avait, voila de cela des années, partagé ses jeux d'enfants. Ils n'étaient que cousins éloignés et cela expliquait qu'ils ne se soient pas vu davantage. Lilith se demanda fugitivement ce qu'il était devenu...
Le bal battait son plein. Lilith entra dans la grande salle de réception. Les lumières, les décorations de bon goût, les mets raffinés, tout avait été fait pour impressionner la famille de son futur époux. Lilith se sentait étrangère à tout cela. On la mariait comme on vendait du bétail, sans lui demander son avis. Comment aurait-elle pu se sentir concernée ? Ses parents l'encadrèrent et saluèrent les parents du jeune promis. Lilith dévisagea le jeune homme. Sans réelle beauté, sans apprêt, il était bien fade. Il ne semblait pas particulièrement intelligent et, au bout de quelques minutes, Lilith se rendit compte qu'il n'avait pas davantage de conversation. Elle resta le temps que la courtoisie imposait puis, s'excusant, se dirigea vers le buffet où elle allait demander un verre de champagne. Quand soudain, elle failli rentrer de plein fouet dans une personne qui, manifestement, ne faisait absolument pas attention. Agacée, elle s'apprêtait à lui faire une remarque cinglante, lorsque le jeune homme se retourna. Un visage d'une beauté diaphane, la blondeur de cheveux à la texture de soie, un regard azur. Elle sentit son coeur se briser. Ne trouvant rien à dire, elle l'observait avec un air de parfaite idiote. Le jeune homme lui jeta un coup d'oeil amusé et lança :

▬ Je vous ai connu plus bavarde, ma cousine. Est-ce votre mariage qui vous rend ainsi aphone ?

Lilith secoua sa torpeur. Il s'agissait donc dAdam... Comme il avait changé ! Il était devenu un jeune garçon, qui frôlait le statut d'homme. Et d'une beauté prodigieuse. Elle répondit péniblement, ne se sentant bizarrement pas très bien :

▬ Ce n'est que votre beauté qui me trouble, mon cousin. Vous avez bien changé depuis que nous nous sommes vus.

Lilith sentait son coeur s'emballer et un étrange mal de tête commençait à faire jour en elle. Il venait de voler son coeur....

    Londres, Octobre 1798.


Lilith avait vite compris qu'elle n'avait plus aucune envie d'épouser son promis. Elle cacha cela soigneusement. Elle ne s'en confia qu'à son frère, son seul confident. Le seul en qui elle avait confiance. Elle était à présent âgée de 18 ans. Et le mariage était prévu dans quelques mois, son promis étant enfin libérer de ses obligations militaires pour se marier. Cela faisait plusieurs mois que Lilith n'avait plus d'appétit, plus d'envie. Le souvenir de son cousin la hantait. Elle ne pouvait plus l'oublier. Il avait suffit d'une seule soirée. Naturellement, ils s'étaient revus depuis. Adam lui avait apprit que, ses parents étant morts, il avait trouvé un logement à Londres. La seule lueur dans la journée de Lilith était son rendez-vous avec Adam. Et elle était décidée. Bien décidée. Elle ne se marierait pas. Elle ne voulait qu'Adam, et aucun autre. Elle avait bien tenté d'annoncer cela à son père mais elle n'avait reçu qu'une réprimande qui ne tolérait aucune négociation. Elle avait donc décidé de s'enfuir. Avec celui qu'elle aimait. Lilith regardait l'horloge qui indiquait 1h30 du matin. Il était temps d'y aller. Un sac était prêt, elle s'en saisit. Son frère, présent dans sa chambre, était le seul au courant qu'elle partait. Lilith se tourna vers lui, ému.

▬ Adieu, mon frère. Puissions-nous nous revoir.
▬ Adieu, Lilith. Ne vous en faites pas. Je saurais vous retrouver.

Puis, elle partit. Ses pas l'emmenèrent au fond du domaine, à un endroit inaccessible aux chiens de garde. Une ombre se tenait près d'un saule. Lui. Le coeur battant, Lilith se rapprocha. Dieu qu'il était beau, dans le clair de lune, son regard tendre posé sur elle. Elle aurait pu tuer pour ce regard. Elle déposa son sac et vint se jeter contre lui. Il l'enferma dans la prison de ses bras, déposant un baiser sur sa tête. Elle se lança :

▬ Adam... Je ne peux vivre qu'avec vous, vous le savez. Si je pars, partirez-vous avez moi ?
▬ Vous en doutez, Lilith ? Bien sûr. Bien sûr que je vous suivrai...

Le soulagement se peignit sur les traits de Lilith. Elle prit doucement le visage d'Adam entre ses mains, l'attirant à elle. Puis, elle emprisonna ses lèvres dans un tendre baiser, plein de promesses. L'étreinte dura quelques minutes, après quoi il lui prit la main et ils quittèrent tous deux la propriété des Mc Allister pour ne jamais y revenir.


    San Francisco, Juillet 1806.


San Francisco. Une ville pleine d'activité. Pleine de personnes. Pleine de bonheur pour Lilith. Adam et elle vivaient à présent ensemble dans cette ville. Les talents de danseuse de Lilith lui avait permis d'obtenir un travail dans un bar chic de la ville. Un salaire confortable. Adam, lui, était travailleur manuel. La vie était douce et paisible. Lilith avait, bien sûr, rompu les liens familiaux depuis son départ. Seul son frère savait où elle habitait et lui écrivait régulièrement pour lui donner des nouvelles. Ce bonheur était bien fragile. Lilith allait l'apprendre...

▬ Allez, encore un morceau !!
▬ Non, désolé, il est tard. Mon époux m'attend.
▬ Ah oui, ton mari... Veinard, va !

Lilith avait fini sa soirée de travail assez tard et seuls quelques habitués du bar restaient. Elle finit par les saluer et sortit de la pièce. Adam lui manquait. Depuis quelques temps, elle le trouvait bizarre. Il était distant, irascible. Elle avait mis cela sur le compte de la fatigue mais elle voulait en savoir plus ce soir. Elle parcourut les rues animées de San Francisco, se hâtan... Arrivé enfin chez elle, elle se rendit compte que la porte d'entrée était restée ouverte. Elle pénétra alors dans le couloir menant au salon.

▬ Chéri ? Chéri ! Je suis rentré ! Où es-tu ?

Il entendit un bruit non loin. Un choc le cloua au sol, puis une douleur énorme, monstrueuse, comme si son corps se brisait, se distendait. C'était ça, ce que ça faisait ? Mais, contrairement à ce que croyait Lilith, ce n'était pas la chute qui lui avait causé tant de mal. Quand elle rouvrit les yeux, elle vit une énorme bête au dessus d'elle. Sous le choc, terrorisée, Lilith n'eut même la force de hurler. Elle sentait un liquide chaud dégouliner de son poignet. La bête l'avait mordu. Comme si cela n'avait été qu'un rêve, l'animal avait disparu. Lilith, paniquée, tenta d'endiguer le flot qui coulait. Elle cacha cet événement à Adam, portant des pulls aux manches très longues, s'étant bandé le poignet. Elle prétexta s'être fait griffé par le chat du voisin. L'incident passa et personne n'y fit attention. Mais la première nuit de pleine lune... Lilith se réveilla en sursaut, le souffle court. Elle sentait son corps écrasé par un poids énorme. Comme si on lui fracassait chaque os. Elle tenta maladroitement de se lever mais... impossible. Elle n'arriva pas à se dresser sur ses jambes. Elle voulut crier, paniquée. Mais ce qui advint la paniqua encore plus. Un flottement. Elle regarda autour d'elle et vit ses mains... Ce n'était plus des mains. De longues pattes, munies de griffes acérées et aiguisées avaient pris leur place. Elle poussa un hurlement. Elle trouva enfin la force de sauter hors de son lit. Sa perception était améliorée. Elle sentait aussi davantage les odeurs... Adam venait de se réveiller, se leva et attrapa son arme. Comment aurait-il pu reconnaître dans cet énorme bête sa propre femme ? Quand à Lilith, elle vit avec horreur le canon noir se pointer sur elle. Elle tentait de crier, d'expliquer mais aucun mot ne franchissait ses lèvres. Elle finit par se taire et ferma les yeux. Elle se concentra sur son rythme cardiaque. Doucement, calme toi.... Elle soupira, et rouvrit les yeux. Elle était étendue sur le sol, au pied de la maison. Elle était apparemment passée par la fenêtre. Lilith baissa la tête. Ses doigts glissaient dans l'herbe verte. Ce fut cette nuit qu'elle comprit ce qu'elle était devenue. Guidée par son instinct, elle retrouva quelques lycans, comme elle. Elle comprit que sa vie serait définitivement changée...

    San Francisco, Septembre 2011.


Elle était seule à présent. Elle s'était enfui, voila si longtemps de cela. Evoluant avec son temps, Lilith était rapidement devenue une femme puissante, sûre d'elle. Comme si cette morsure l'avait transformée au plus profond d'elle-même. Au cours du XXème siècle, elle s'intéressa aux arts du combat, de l'esquive. Ses pouvoirs lycans l'aidaient naturellement et elle devint rapidement une tueuse. Cela avait été une folie d'espérer vivre une vie normale, avec un homme. Elle vendait ses services au plus offrant. La traque, la chasse, elle adorait cela. On la payait pour tuer, pourquoi s'en plaindrait-elle, hum ?


« Behind
the screen…
« Judith . 23 piges »



    Comment j'ai connu OWOD ♠ Par topsite
    Fréquence de connexion ♠ 5/7
    Expérience RP ♠ 40 lignes minimum, quand je suis fatiguée. En gros, j'arrive sans soucis à une page word entière.
    J'ai autre chose à dire ♠ Superbe forum !



    Codage réalisé par Chachou, plagiat non toléré.


Dernière édition par Lilith Mc Allister le Dim 20 Mar 2011 - 13:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


My name is


• • • • • • • • • •


♣ Messages : 14
♣ Localisation : Dans l'ombre
♣ Situation amoureuse : Célibataire

MessageSujet: Re: Lilith Mc Allister [Terminé]   Sam 19 Mar 2011 - 18:08

J'ai terminé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


My name is
Invité -

Invité

• • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Lilith Mc Allister [Terminé]   Sam 19 Mar 2011 - 20:50

Bienvenue en ville, mademoiselle Mc Allister.

Bien que votre histoire et votre caractère expliquent parfaitement votre désir de ne rallier aucun camp, je dois reconnaître que votre savoir et vos dons pourraient nous être fort utiles dans notre lutte contre les forces de Satan. Si jamais vous décidiez de ne plus faire cavalier seul, je serais ravi de m'entretenir avec vous et de, peut-être, vous compter parmi mes collaborateurs les plus précieux.

Avec mes salutations distinguées,

D. Bolen
Revenir en haut Aller en bas

avatar


My name is

ADMIN-CODEUSE
Lycantrope nostalgique.

• • • • • • • • • •


♣ Messages : 574
♣ Localisation : Plongée dans un roman.
♣ Situation amoureuse : Folle de ses bouquins.

MessageSujet: Re: Lilith Mc Allister [Terminé]   Dim 20 Mar 2011 - 11:49


    Bienvenue, miss McAllister,

Vos aventures m'ont profondément touchée. Je dois admettre qu'être lycanthrope n'est pas une chose facile, et vous devez vous-même l'avoir constaté. Pourtant, vous semblez avoir trouvé votre place parmi les loups. Tuer n'est pas ce que je fais de mieux, bien que ce soit nécessaire. Néanmoins, qui sait, une petite partie de chasse ensemble pourrait être plaisante, non ?

Chaleureusement,

Prue.

<><><><><><><><><><><><><><><>


Bienvenue sur le forum ! En tant que modératrice, je valide ta fiche. Toutefois, tu as oublié de préciser ton pseudo/prénom, alors veille à compléter ça. Pour toute question, l'équipe administrative est là pour y répondre.

Bon jeu parmi nous !

Chachou.

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •


I hate this animal I'm become.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.Gryffinrin.skyblog.com

avatar


My name is
Invité -

Invité

• • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Lilith Mc Allister [Terminé]   Dim 20 Mar 2011 - 12:08



Je te souhaite la bienvenue en ville, Lilith.
Prends garde à ne pas négliger tes propres principes : n'entrer dans aucun camp. C'est la décision la plus judicieuse qui soit donnée de prendre dans de telles circonstances. Peut-être à bientôt, si nous avons l'occasion de nous rencontrer dans cette vaste ville.
* HLJ.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


My name is

Peter Gwel is the
love of my life.

• • • • • • • • • •


♣ Messages : 617
♣ Localisation : Plane dans les nuages.
♣ Situation amoureuse : En couple avec Peter Gwel.

MessageSujet: Re: Lilith Mc Allister [Terminé]   Dim 20 Mar 2011 - 12:26

    Bienvenue en ville, Lilith.

Aah... Les lycans. Vous êtes décidément tous les mêmes, avec une histoire à dormir debout, des sentiments de haine et de violence qui possèdent vos natures. Cependant, je dois avouer que je te trouve certaines similitudes avec moi. Tout d'abord, cette force de vie, cette énergie et ce comportement de tueuse que tu as. Au final, je pense bien qu'une rencontre pourrait être tout à fait amusante; tu pourrais ainsi tester tes pouvoirs sur une vampire comme moi. Oh... Juste un point que tu devrais vérifier : Adam. J'ai moi-même une histoire qui mets en avant l'homme que j'aimais puis qui disparait avec le temps. Pour finalement revenir me hanter. Troublant, n'est-ce pas?

Gaffe à toi, il m'arrive de mordre.


Nemesis Haalen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Http://xPemesis.skyblog.com

avatar


My name is


• • • • • • • • • •


♣ Messages : 14
♣ Localisation : Dans l'ombre
♣ Situation amoureuse : Célibataire

MessageSujet: Re: Lilith Mc Allister [Terminé]   Dim 20 Mar 2011 - 13:14

Merci à tous et à toutes pour cet accueil, j'ai précisé mon prénom, petit oubli de ma part !

Je serai ravie de rp avec vous tous ! Hâte de commencer I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


My name is


• • • • • • • • • •


♣ Messages : 4
♣ Localisation : Au Moulin Rouge.

MessageSujet: Re: Lilith Mc Allister [Terminé]   Sam 2 Avr 2011 - 11:50




Bienvenue en ville, chère mademoiselle !



En espérant vous croiser au détour d'un arbre ou d'une rue ...



A bientôt



Lewis T. Stanwell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


My name is


• • • • • • • • • •


♣ Messages : 282
♣ Localisation : San Francisco
♣ Situation amoureuse : J'adore votre humour.

MessageSujet: Re: Lilith Mc Allister [Terminé]   Sam 2 Avr 2011 - 12:00

Je suis enchantée de prendre connaissance de ton existence, Lilith... Les deux seuls autres lycans que j'ai pour l'instant rencontré se trouvant à deux opposés de toi, je suis sincèrement ravie de voir que tu es plus... Équilibrée, si je peux me permettre. Ayant moi-même un fort caractère, je présuppose que notre rencontre, si un jour elle se fait, ne sera pas tout de repos mais ça pourrait être distrayant et peut-être même pourrions-nous nous entendre au final?.. C'est à voir, n'est-ce pas? Enfin je ne te force évidemment pas la main étant donné que ça serait impossible mais prends en compte ma suggestion...

Avec amusement,

Mona-Lou Rechtet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


My name is


• • • • • • • • • •


♣ Messages : 88
♣ Localisation : Certainement dans une fête
♣ Situation amoureuse : Les hommes se succèdent mais ne se ressemblent pas.

MessageSujet: Re: Lilith Mc Allister [Terminé]   Sam 2 Avr 2011 - 13:56

Bienvenue à SF Lilith,

Je rencontre rarement des lycans et j'aurais plaisir à faire ta connaissance ! J'avoue être assez fascinée par ton pouvoir et j'aimerais beaucoup te voir à l'oeuvre. A très bientôt je l'espère,

Roxanne Bloomsbury
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



My name is
Contenu sponsorisé -


• • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Lilith Mc Allister [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Lilith Mc Allister [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Our World Of Dreams :: Administration :: Fiches validées-