AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Aeden Lockhart | « I was born to be brave. » |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


My name is


• • • • • • • • • •


♣ Messages : 24
♣ Localisation : Introuvable.
♣ Situation amoureuse : Comme si quelqu'un voudrait d'une mère en exil !

MessageSujet: Aeden Lockhart | « I was born to be brave. » |    Lun 7 Mar 2011 - 15:38





« Once upon
a time…
« AEDEN LOCKHART »





    feat. Mary-Elizabeth Winstead



      « Aeden Lockhart ;

        Date de naissance ♠️ le 30 juin 1844.
        Nature ♠️ Elfe de la tribu des Sages.
        Capacité spéciale ♠️ Maîtrise absolue de trois éléments : l'eau, la terre & le vent.
        Je suis à San Francisco parce que ♠️ Je dois absolument y retrouver Peter Gwel.
        Opinion ♠️ Penchant pour le Mal.






♣️ If you think that I'm wonderful, it's that you don't know me.

Physique

La première chose que l’on note lorsque notre regard se pose sur Aeden Lochkart, ce sont ses beaux cheveux bruns aux reflets auburn. Etant naturellement lisses, ils sont ainsi facilement disciplinables mais leur propriétaire prend néanmoins parfois le temps de leur faire adopter la forme de charmantes anglaises plus par désir de changer un minimum son apparence physique que par coquetterie bien qu’elle fasse également attention à la façon dont elle habille son corps mince aux courbes plutôt bien proportionnées. Celles-ci sont ainsi tout à fait attirantes surtout lorsque l’on sait qu’elles ont déjà eu à accueillir un bébé et à subir cinquante années d’enfermement où l’épanouissement physique n’était pas placé au sommet des priorités. Mais outre sa silhouette et son épaisse chevelure, Aeden a la chance de détenir un visage fin, qualité caractéristique à son peuple, orné d’une délicate bouche rosée joliment dessinée et de deux yeux en amande qu’un peu de maquillage rend parfaitement irrésistible, notamment grâce aux prunelles tirant entre vert foncé et marron et à l’expression déterminée qu’ils contiennent. Ses sourires, souvent dédiés à sa fille, sont empreints d’une douceur étrangement innocente pour ce qu’elle a vécu mais elle est tout à fait capable de leur faire arborer un aspect plus séducteur si cela est nécessaire, de la même façon qu’elle peut faire accomplir à son corps, à l’apparence pourtant frêle, des actes violents lorsqu’elle en a besoin. D’une façon paradoxale, étant aussi franche qu’hypocrite, son visage est aussi clair de l’eau de roche pour ceux qui la connaissent bien, Swan principalement, qu’elle soit en train de mentir ou non mais demeure parfaitement impénétrable à ceux qui l’abordent pour les premières fois, ce qui souligne précisément bien le fait qu’Aeden Lockart n’est pas le genre de jeune femme que l’on croise à chaque coin de rue.

    Caractère

    Le principal défaut d'Aeden Lockhart est qu'elle en possède trop. Entre son tempérament odieux et son comportement choquant, il y a de quoi être salement effrayé. Ayant des tendances masochistes, la cruauté est à la base de chacun de ses gestes. Ou presque. Car pour faire pencher la balance du côté du bien, il y a Swan Lockhart, sa fille. Aaah, Swan… Swan et tout l'amour dont elle a besoin qu'Aeden lui porte, Swan et toute la douceur qu'elle réveille en elle, Swan et l'obsession qu'elle représente pour sa mère. Oui, Aeden l'aime vraiment plus que tout au monde. Ce qui explique pourquoi elle peut se montrer si douce, si délicate, et tellement attentionnée par moment que c'en est déconcertant. Tantôt tyrannique et sanglante, tantôt aimante et dévouée à sa fille. Sa maternité fait qu'il est très difficile de la cerner.

    A l'instar de son comportement avec Swan, Aeden s'avère particulièrement charmante avec ceux qui lui sont chers. A savoir qu'ils sont très peu nombreux à partager ce statut de privilégiés. Non pas qu'elle soit asociale, plutôt parce qu'elle n'a pas le temps de sympathiser avec les autres, puisqu'elle est forcée de ne pas s'attarder trop longtemps dans la même ville. Faute de cet inconvénient Aeden accorde très peu d'importance aux humains, et aux étrangers à son espèce en général. Ce désintérêt engendre un libertinage qui se veut volontairement distrayant. De par son don pour la manipulation, l'elfe trouve très simple de se procurer tout ce qu'elle désire. Elle use de ses charmes sans hésitation, aussi bien par nécessité personnelle que par instinct de survie.

    Autrefois, l'honneur d'Aeden s'est vu plus que bafoué. Méprisée par son peuple, elle a commencé à le haïr pour toutes ces souffrances qu'il lui a fait subir. Un esprit de vengeance est alors né en elle. De plus, extrêmement rancunière, ça n'aide vraiment pas ses ennemis à s'en tirer. Elle retient tout dans un petit tiroir de sa mémoire, elle n'oublie rien ; elle fait juste semblant. Son hypocrisie ressort surtout dans ces moments là, quand elle se sait trahie mais qu'elle garde ça pour soi. Elle est capable de vous dissimuler sa haine des années tout en préparant secrètement sa vengeance. Elle vous tuera sans que vous n'en ayez douté un seul instant.
    Aeden est du genre solitaire, ne parle que très peu d'elle et tait tout ce qui a un rapport avec sa fille ou son exil. Ainsi, elle est la seule à connaître l'identité du père de Swan, puisque celui-ci a succombé sous son poignard. Unique commanditaire de son destin, cela ne l'empêche pas de rechercher un peu de tendresse auprès de ses proches. Elle a un bon fond, son âme, au départ, était créée pour être candide. Aujourd'hui, alors que tout est venu contredire ce phénomène, Aeden se montre envers et contre tout charmante avec autrui. Ca ne veut pas dire qu'elle vous apprécie, seulement qu'elle vous respecte tant que vous ne lui aurez pas prouvé que ce respect n'est pas mérité. Tenons également compte de son courage infaillible et de sa détermination à toute épreuve, qualités qui l'aident à protéger la seule personne qui le vaut réellement : Swan.

♣️ That's why that girl is a monster.


Ce n’est pas parce que nous sommes nés dans un environnement qui avait tous les facteurs pour nous être favorable que nous avons forcément eu une vie idyllique. Prenez le cas d’Aeden Lockhart, par exemple.

Issue d'une famille réputée d'Elfes appartenant à la communauté des Sages, Aeden fut l'unique enfant du couple Lockhart étant donné que sa mère décéda tragiquement en lui donnant la vie. Ce fut donc son père qui l’éleva mais cela malheureusement seulement parce que dès que ses yeux se posaient sur sa fille, il retrouvait des éléments de sa femme. Cette ressemblance frappante fut d’ailleurs décisive à bien des niveaux dans la vie de la fillette, notamment lorsque son corps eut atteint sa maturité physique. Mais parlons de chaque chose en son temps et reprenons à son enfance. Les jeunes années d’Aeden se déroulèrent au sein d’un clan uni, fait de toutes les bontés du monde et étant ainsi fermement positionné du côté du Bien mais les relations qui liaient l’enfant à son père étaient loin de ces idéologies positives. En effet, alors qu’en public, Olamyr avait l’air d’adorer son unique descendante, lorsque l’intimité se renfermait sur eux, l’hypocrisie augmentait encore de plusieurs crans tout en étant véritablement transparente, ce qui faisait de leurs retrouvailles seul à seule, le cauchemar d’Aeden. Durant les huit premières années de sa vie, elle n’eut cependant aucun moyen de les fuir mais sa rencontre avec Peter Gwel, celui qui devint plus que son meilleur ami, changea son existence du tout au tout. Ce garçon de cinq ans son aîné savait déjà une somme incalculable de choses et son âme était si pure, si charmante que lorsqu’il vint pour la consoler, la petite fille ne put faire autre chose que se raccrocher à lui autant qu’elle le put jusqu’à ce qu’à la suite des journées qu’ils passèrent ensemble à découvrir le monde les entourant tout en s’inventant le leur, une amitié inébranlable, à la limite de la fusion eut été crée entre eux.

Grâce à ces instants merveilleux qu’Aeden passait en compagnie de Peter, elle ne craignait plus la présence critique de son père même si ce dernier ne supportait ni le rejeton des Gwel ni ceux-ci, les jugeant agaçant de joie de vivre tout en les méprisant pour l’adoption illégitime et tenue secrète de leur ‘fils’. Néanmoins, malgré cette désapprobation, rien n’était réellement en son pouvoir pour briser la relation qu’entretenaient sa fille et le blondinet étant donné que tous savaient que le lien qui unissait les deux jeunes gens était l’un des plus purs et des plus positifs qu’il était. Les années passèrent ainsi sans qu’Aeden ne décroche de Peter et réciproquement, la première continuant de se construire grâce à l’aide du second et des ‘aventures’ qu’ils vivaient ensemble jusqu’à ce que la jeune fille n’atteigne l’âge physique de dix-neuf ans. En effet, à cette époque, son père tomba tragiquement sous son charme autant à cause des ressemblances qu’il existait entre elle et sa défunte mère que pour les différences qu’il y avait avec elle mais Aeden ne s’en souciait pas encore, ne l’ayant pour l’instant pas remarqué, trop préoccupée par les rumeurs qui la disaient certainement promise à l’Elu du peuple plus communément nommé Peter. Ces rumeurs furent ce qui hâta son déclin, son père les utilisant pour l’obliger à trois fois accomplir le péché incestueux dans le but de satisfaire l’envie malsaine qu’il avait d’elle. Comme si le sort s’acharnait sur elle, à la suite de ces viols, Aeden accoucha neuf mois plus tard d’une merveilleuse petite fille qu’elle baptisa Swan et dont elle tut l’ascendance paternelle, même lorsqu’elle fut condamnée à cinquante ans d’enfermement pour s’être trouvé enceinte si tôt.

Cloîtrée dans sa prison à la limite de toute privation sensorielle, elle ne put néanmoins pas s’empêcher de ressasser ce qu’elle jugeait être ses torts en essayant de déterminer où elle avait commis l’erreur de séduire son père parce qu’il était évident pour elle que s’il avait commis cet acte abject, c’était uniquement parce qu’elle l’y avait inconsciemment poussée : n’était-il pas évident depuis qu’elle était enfant qu’il ne l’aimait pas ? Pourquoi donc aurait-il eu alors envie d’accomplir un quelconque inceste avec elle si elle ne l’y avait pas enjoint d’une façon ou d’une autre ? Il était donc de son devoir de ne pas le dénoncer au peuple elfique et de s’occuper de leur fille, seule. Ou bien uniquement avec l’aide de Peter. Toutefois, le fait que ce dernier ait été soupçonné d’être le géniteur de Swan rendait délicate la possibilité qu’il l’aide à élever la petite fille, même si c’était pour l’instant lui qui s’en occupait, le temps qu’elle achève de purger sa peine. Cependant, même si au début les pensées de la jeune femme furent miséricordieuses à l’égard de son père, la haine ne tarda pas à naitre en elle tandis qu’elle songeait à tous les évènements que son emprisonnement lui faisaient manquer, notamment au sujet de sa fille, tandis que lui, qui était dehors, veillait à ne pas avoir de contact avec l’enfant, de ce que lui disaient ses gardiens lorsqu’ils désiraient lui souligner encore et encore à quel point le fait qu’elle soit tombe enceinte si tôt avait jeté le déshonneur sur sa famille.

Les cinquante années finirent, Aeden fut bannie de la communauté dans laquelle elle avait toujours vécu pour cause de « machinations non-reconnues » et l’interdiction d’avoir un quelconque contact avec sa fille lui fut opposé. Néanmoins, la jeune femme n’était absolument pas décidée à abandonner son enfant, il était le sien et elle l’avait marqué dans sa chair, qu’il soit le fruit d’un péché entre elle et son père n’y changeait rien. Régulièrement, Peter lui racontait des faits ou des paroles de Swan récents ou plus anciens et la détermination que la jeune femme avait ressenti lorsqu’on lui avait annoncé qu’elle allait devoir faire une croix sur sa fille revint en force, la faisant comploter avec son ami de toujours afin de récupérer la garde de Swan et d’ensuite quitter rapidement la terre des Sages pour un exil qui ne promettait pas d’avoir une fin. Le kidnapping eut finalement lieu, organisé de telle sorte pour que tout en plaçant Peter hors de tout soupçon, le temps soit laissé aux deux fuyardes de s’éloigner suffisamment de leur tribu d’origine. Quelques années passèrent où la mère et la fille apprirent à se connaître et à développer leur complicité tout en veillant à ne jamais rester trop longtemps dans un endroit jusqu’à ce qu’Aeden ne soit saisie d’un désir irrésistible aussi vengeur que meurtrier à l’égard de celui qui, tout en lui offrant Swan, détruisait son existence.

Dans cette optique, elle accepta ainsi de se tacher les mains de sang et retourna en toute discrétion sur la terre du peuple qui l’avait rejetée pour y tuer son géniteur à l’aide des talents que la nature avait jugé bon de lui confier et d’une façon suffisamment lente pour permettre à son cher papa d’ « apprécier » les conséquences de ce qu’il avait fait. Ce premier meurtre achevé, elle eut la surprise de s’apercevoir que, contrairement à ce qu’elle avait cru, assassiner son géniteur et celui de Swan n’avait pas apaisé le désir de vengeance qui s’agitait sourdement en elle depuis quelques temps alors profitant du fait qu’elle se trouvait sur place, elle alla rendre visite à celui qui avait arrêté sa sentence et le tua sans ressentir la moindre honte à cela. La justice lui avait fait un tort qu’il était temps pour elle de compenser. Pleine de pulsions sanguinaires, elle aurait aimé aller immédiatement régler leurs comptes aux autres protagonistes de son bannissement mais sa fille lui manquait déjà alors elle quitta une fois encore la terre de sa naissance sans un bruit et retourna auprès de Swan qui accueillit son retour avec soulagement. Réalisant les craintes qui avaient du assaillir la petite fille, même si elle avait été confiée à la garde d’une personne de confiance, Aeden se promit de ne plus jamais la laisser, même pour une courte durée et reporta son envie de vengeance à plus tard pendant qu’au même instant, sans qu’elle ne le sachent, le Lieutenant de leur tribu était lancé à leur poursuite pour retrouver l’enfant et juger sa meurtrière de mère. Les voyages réguliers du duo reprirent, les mauvaises rencontres survinrent, la mort également et elles finirent par apprendre qu’elles étaient l’objet d’une traque mais à aucun moment la jeune femme et sa fille, au physique d’une enfant de sept ans mais à l’esprit ô combien plus développé, ne se dirent qu’elles devraient abandonner leur vie de vagabondes. Elles avaient presque réussi à se placer hors du joug de leur tribu grâce à leur détermination et aux connaissances qu’avait la plus aînée au sujet de ce qu’elles pouvaient faire ou pas en fonction du pouvoir de leur peuple donc il était inenvisageable qu’elles offrent cela au vent. De plus, elles n’envisageaient pas leur existence l’une sans l’autre et si jamais Lionel Ulyäl, leur plus fervent poursuivant, mettait finalement sa main sur elles, il était évident que la séparation serait aussi brutale que douloureuse étant donné que l’homme était déterminé à récupérer l’enfant illégitime, par tous les moyens.

Malheureusement, leur ingéniosité commençait à trouver ses limites et bientôt, Aeden se résigna à retrouver son ami d’enfance, celui en qui sa confiance n’a pas de limites, Peter Gwel. Usant de tous les moyens de persuasion à sa portée, qu’ils soient physiques ou verbaux, elle finit par trouver les informations qu’elle désirait et s’empressa de préparer leur voyage vers San Francisco, là où se trouvait théoriquement celui qu’elle espérait être leur sauveur afin de mettre véritablement le grappin sur lui. La main de Swan toujours dans la sienne, elle arrive ainsi d’un coin perdu des Etats-Unis et est plus décidée que jamais à se battre pour conserver sa fille auprès d’elle tout en espérant du plus profond de son âme trouver Peter rapidement car elle a parfaitement conscience qu’il est sûrement l’un des seuls à pouvoir faire cesser la traque dont elle est l’objet depuis trente ans.

« Behind
the screen…
« Cha & Ambre . 1249 ans »



    Comment nous avons connu OWOD ♠️ Grâce à ses membres.
    Fréquence de connexion ♠️ Tous les jours.
    Expérience RP ♠️ On atteint toujours plus que le minimum de 15 lignes.
    Nous avons autre chose à dire ♠️ Ca va swinguer sa maman ! What a Face *sortent*



    Codage réalisé par Chachou, plagiat non toléré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


My name is

Peter Gwel is the
love of my life.

• • • • • • • • • •


♣ Messages : 617
♣ Localisation : Plane dans les nuages.
♣ Situation amoureuse : En couple avec Peter Gwel.

MessageSujet: Re: Aeden Lockhart | « I was born to be brave. » |    Dim 3 Avr 2011 - 17:27

Pas de bienvenue, pas de salutation, pas d'indignation. Rien, rien, rien du tout pour toi. Juste un petit avant goût de ce qui pourrait te tomber dessus si tu t'approcherais un peu trop de mon fiancé. Je ne t'aime pas, je te déteste et des elfes comme toi j'en ai bouffé des centaines. D'après ce que j'ai compris de ta petite et pathétique histoire, tu as une fille. Une petite fille au physique de sept ans. Peu débrouillarde, du coup. Et si je m'amusais à te prendre ta fille pendant que tu aurais l'idée farfelue de t'en prendre à mon couple ?
Je pense que tu as pigé où je voulais en venir. Tu dégage de San Francisco et tu ne reviens plus jamais.

Compris, pouffiasse ?

Nemesis Haalen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Http://xPemesis.skyblog.com

avatar


My name is

ADMIN-CODEUSE
Lycantrope nostalgique.

• • • • • • • • • •


♣ Messages : 574
♣ Localisation : Plongée dans un roman.
♣ Situation amoureuse : Folle de ses bouquins.

MessageSujet: Re: Aeden Lockhart | « I was born to be brave. » |    Dim 3 Avr 2011 - 18:20

Nemesis, voyons, ce n'est pas une manière pour accueillir de nouvelles têtes !

Il faut l'excuser, c'est une réaction hormonale due à ta relation avec Peter Gwel. La jalousie, que veux-tu. Mais soit. Je suis là principalement pour te proposer mon aide au besoin. Ton histoire est si tragique, si terrifiante. Dire qu'il y a des pères capables de commettre de tels crimes à leurs propres enfants. C'est scandaleux. N'hésite pas à faire appel à moi si il te faut quoique ce soit. Toi et ta fille pouvez compter sur moi.

Avec tendresse,
Prue.
FICHE VALIDEE.

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •


I hate this animal I'm become.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.Gryffinrin.skyblog.com

avatar


My name is

P E M E S I S
Your love is my drug.

———————


• • • • • • • • • •


♣ Messages : 350
♣ Localisation : Au cimetière.
♣ Situation amoureuse : En couple avec Nemesis Haalen.

MessageSujet: Re: Aeden Lockhart | « I was born to be brave. » |    Jeu 7 Avr 2011 - 17:05

Aeden Lockhart à San Francisco ?


Dans quel pétrin t'es-tu encore fourrée, dis-moi ? Pour que tu cherches à me retrouver, ça doit être important. J'espère parvenir à te croiser au coeur de cette immense ville, nous avons des tas de choses à nous dire. Je suis heureux que tu t'en sois sortie, toi, mais aussi Swan. Cette petite est incroyable, prends en bien soin. Même si je sais que pour ça, je peux compter sur toi.

A bientôt, ma chère,

Peter Gwel.

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •



» Pemesis rocks their world.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


My name is


• • • • • • • • • •


♣ Messages : 32

MessageSujet: Re: Aeden Lockhart | « I was born to be brave. » |    Ven 8 Avr 2011 - 16:10

Bienvenue Aeden !
Je te souhaite beaucoup de courage pour fuir celui qui te veut du mal et pour retrouver celui qui t'est cher.

CALIE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



My name is
Contenu sponsorisé -


• • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Aeden Lockhart | « I was born to be brave. » |    

Revenir en haut Aller en bas
 

Aeden Lockhart | « I was born to be brave. » |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Our World Of Dreams :: Administration :: Fiches validées-