AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « Another time, another place. » Blade & Nox

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Anonymous


My name is
Invité -

Invité

• • • • • • • • • •



MessageSujet: « Another time, another place. » Blade & Nox   Dim 30 Jan 2011 - 15:37

Nox & Blade



« Paris s'éveille »
Première partie ; décembre 2007



Voilà bientôt deux semaines que Nox Evans errait en France à la recherche de sa future proie. Elle savait énormément de choses le concernant. Comme par exemple, le poste de privilégié qu'il occupait au sein de la communauté magique. Pour être exacte, il détenait le rôle primordial de Communicateur français. C'était cet homme qui était chargé d'apporter des informations confidentielles au président magique du pays. Sa mission relevait d'un très haut niveau, puisque sans ces données, le Président se verrait coupé de toute l'actualité du monde surnaturel, et plus principalement, de celle relative à l'Avenue Magique, lieu où résidait la plus grande puissance de toutes les créatures étrangères aux humains : le Gouverneur. Or, s'il n'y avait plus de contact entre eux, le président ne saurait comment gérer l'afflux de nouveaux arrivants en France. En outre, il ignorerait les intentions néfastes des démons et autres adeptes des Ténèbres qui visaient actuellement à se révéler aux humains afin de les dominer ouvertement. Projet qui causerait énormément de dégâts dans le pays de Molière qui finirait par sombrer dans l'anarchie totale et irrécupérable. Cette perte, doublée de celle des deux derniers états tombés, s'avérerait trop conséquente dans l'échelle du monde magique. Le Gouverneur sentirait sa chute arriver et, naturellement, dans l'angoisse de ne pas être suffisamment à la hauteur pour se rattraper, il ferait un ultime faux pas, et le voyage s'arrêterait précisément là pour ce brave monsieur. Alors que tout au contraire, l'aventure ne ferait que de commencer pour Nox.

Poursuivant sa balade, ladite Nox savourait les décors que seule une ville comme Paris pouvait lui proposer. En attendant de pouvoir mettre son plan à exécution, elle se permettait de se distraire quelques peu. Après tout, elle avait passé des mois à peaufiner jusqu'au moindre détail de sa stratégie pour anéantir le pays, classé cinquième dans l'ordre des lieux les plus influents au coeur de la société surnaturelle. Il ne lui restait plus qu'à agir. Mais pas tout de suite. Là, elle avait envie de voyager, de découvrir et surtout, d'oublier. Mettre de côté son devoir pour penser à peu à elle, rien qu'une fois.
Ses pas redoublèrent d'intensité lorsqu'elle crut apercevoir au loin une pointe de fer dépassant du sommet des arbres. La brunette avait beau être ici depuis plus de deux semaines, elle n'avait encore jamais pris le temps de visiter le domaine. Avant Paris, elle résidait dans un coin tranquille de Lyon. On lui avait souvent conseillé de se balader dans les rues du quartier, il semblait que le cadre soit magnifique. Pourtant, Nox n'avait rien visité du tout. Assise sur un tabouret devenu sien dans un bistrot quelconque, elle avait consacré chacune de ses journées à élaborer une manigance ingénieuse. Aujourd'hui, bien décidée à ne pas refaire la même erreur, elle entreprit de remonter la Seine jusqu'aux pieds de la célèbre Tour Eiffel.

Une légère brise matinale vint déranger ses cheveux chocolats, encombrant sa vision. D'un geste, elle se recoiffa avant de continuer sa route. Arrivée au beau milieu d'un parc devançant le monument, elle décida de s'y aventurer. Sa démarche se fit plus lente, plus agréable. Jetant des coups d'œil interminables en toutes directions, la jeune femme était émerveillée par la beauté des lieux. Cette ville était magique. Dommage qu'elle doive y semer le trouble.
Une fois qu'elle eut décidé qu'elle avait gaspillé assez de temps à traîner dans la verdure, elle se dirigea vers les pieds de la tour. Une longue file d'attente se trouvait déjà là. Découragée d'avance, Nox choisit d'attendre un peu. Elle repasserait plus tard. Ne sachant trop comment faire passer le temps, elle fit demi-tour et alla se détendre le long du fleuve. L'hiver n'avait, semblait-il, pas d'emprise sur celui-ci. L'eau suivait son cours, imperturbable. La belle se mit à envier cette quiétude absolue, cette vie si monotone et simple strictement différente de la sienne. Perdue dans sa contemplation, elle se laissa entraîner par ses songes de plus en plus philosophiques. Ses pas s'adaptèrent au rythme de ses pensées, lénifiant la demoiselle.

Nox s'arrêtait souvent çà ou là, tous les deux-trois mètres. Plantée devant ce magnifique spectacle, elle se surprit à s'en vouloir de ne pas avoir visité Lyon. Bientôt, elle fut amenée à se demander quelle ville rallierait-elle après celle-ci. Déjà, elle sut déterminer que Paris lui manquerait. Pourtant, elle n'était pas au bout de ses surprises. Loin de là.
Revenir en haut Aller en bas

Blade D. Maëlsen


My name is


• • • • • • • • • •


♣ Messages : 41
♣ Localisation : Cloîtré chez lui.
♣ Situation amoureuse : Libertin confirmé.

MessageSujet: Re: « Another time, another place. » Blade & Nox   Mar 8 Fév 2011 - 17:18


L'aube tira brutalement Blade Maëlsen du sommeil. Des rayons de lumière aveuglante s'étaient infiltrés à l'intérieur de sa chambre, dérangeant son repos. Les yeux ouverts, il peina à délaisser son lit pour rejoindre la salle de bain où il se doucha. L'eau ruisselait le long de son corps, lui procurant une sensation de bien-être qu'il prolongea autant que possible. Une fois sa toilette terminée, il se vêtit à la hâte et regagna la cuisine. Sa cousine s'y trouvait déjà, accrochée à son portable comme une adolescente de quinze ans en proie à une amourette éphémère. Elle débitait des tas de fadaises, l'air niais, en tournicotant une mèche blonde entre ses doigts. Lorsque le sorcier passa à côté d'elle, il tendit l'oreille. Nella remarqua aussitôt son geste indiscret et lui adressa un regard assassin. Amusé, il se dirigea vers les armoires et se servit un bon petit déjeuner. Tout en dégustant son bol de céréales, il fixait la jeune femme sans ciller. Exaspérée, celle-ci s'en alla vers le hall pour ensuite s'enfermer dans sa chambre. Blade pouvait se révéler très irritant, quand il le voulait. En vérité, son caractère s'accordait à merveille avec celui de sa cousine chez qui il avait élu domicile depuis à peine un mois. Ils se chamaillaient pour des broutilles, constamment occupés à tenter d'embêter l'autre. Ces coups de folie animaient leurs journées sans qu'ils ne s'en lassent. Chacun s'était déjà habitué à la présence de l'autre, ce qui rendait leur cohabitation d'autant plus agréable.

Le sorcier reposa son bol à sa place une fois celui-ci nettoyé. A peine eut-il réfléchi à comment allait-il occuper sa journée que sa cousine revenait au pas de course dans la cuisine, visiblement furax. Doutant qu'il soit la cause de son énervement, il patienta jusqu'à ce qu'elle eut fini de tourner en rond. Cela prit plusieurs minutes. Puis, un peu moins tendue, Nella se lança dans une explication incompréhensible pour justifier sa rage apparente. D'après ce que le mortel put comprendre, le fiancé de la blondinette avait oublié les faire-parts de leur mariage quelque part dans cet appartement. Ils auraient dû les poster aujourd'hui afin que chaque invité soit tenu au courant du déroulement de la cérémonie. Faute de cet oubli, ils se trouvaient en difficulté. La future mariée avait beau fouiller partout dans leur demeure, elle ne parvenait pas à mettre la main dessus. Compatissant, Blade se proposa de l'aider dans sa tâche et elle accepta volontiers. Ils dévastèrent l'habitat en une bonne vingtaine de minutes, en vain. Un désordre monstre siégeait désormais dans chacune des pièces du loyer. Exténuée, la sorcière s'écroula dans le canapé. Voulant la réconforter, son cousin en fit de même. Lorsqu'il s'installa dans le divan, il fouina machinalement entre les creux de celui-ci. C'est alors que sa main frôla quelque chose de rigide qu'elle emporta avec elle à la lumière du jour. La fameuse boîte contenant les enveloppes des deux-cents convives attendus apparut alors comme un miracle inespéré. Aux anges, Nella le remercia chaleureusement avant d'organiser son planning du jour. Comme il n'avait lui-même rien de prévu, le sorcier se proposa d'aller poster les invitations à sa place, histoire d'apporter sa contribution à son mariage. Aussitôt dit, il se retrouva dehors à cheminer dans les rues agitées de la vieille ville.
Nonobstant une légère brise matinale, le temps était clément. On pouvait déjà apercevoir quelques éclaircies au loin annonçant une belle après-midi. De bonne humeur, Blade se surprit à traînasser dans les beaux quartiers, le sourire aux lèvres. Se montrer aussi jovial ne lui ressemblait pas.

Une fois sa mission remplie, le sorcier voulut profiter encore un peu de sa sortie. Pour une fois qu'il prenait un peu de temps pour lui, on n'allait pas l'en blâmer. Il bifurqua vers la gauche et atterrit sur un trottoir qui bordait la Seine. Il y progressa à un rythme détendu, encore surpris par l'abondance des touristes qui se pressaient vers la Tour Eiffel. Malgré le temps, il ne s'était toujours pas habitué à voir autant de foule même d'aussi bonne heure. Il s'émerveillait en songeant que Paris ne dort jamais. Elle est sans cesse envahie par des étrangers, outre ceux qui y logent. Il finirait par s'y faire, un jour.
Marchant depuis un moment, le jeune homme reporta pour la énième fois le regard sur une silhouette féminine arrêtée quelques mètres plus loin. Cette dernière vagabondait avec lassitude, les yeux rivés sur le fleuve et sa quiétude inébranlable. Elle s'immobilisait fréquemment pour l'observer plus attentivement, comme s'il n'y avait rien de plus intéressant à admirer ici. On ne pouvait clairement distinguer s'il s'agissait d'une touriste ou d'une habituée des lieux, car son comportement intrigant portait à confusion. Alors que la demoiselle s'arrêtait une nouvelle fois, Blade la rejoignit à peine quelques minutes plus tard. Il ne manifesta pas sa présence - il ne le faisait jamais. Il se contenta de rester là, à côté d'elle, et de ne rien dire. Du moins, pour l'instant. Il la dévisagea sans retenue, s'évertuant à lui chercher un quelconque défaut inexistant. Son visage rond paraissait doux, son expression encourageante et son regard semblait perdu vers le lointain. Somme toute, son apparence la révélait inoffensive. Toutefois, il est bien connu qu'il ne faut jamais s'y fier.

Désireux d'assouvir sa curiosité, Blade tenta d'attirer l'attention de la brunette en lançant une réplique futile.

« Vous attendez quelque chose ? Ou peut-être quelqu'un ? »

Il laissa ensuite le temps à la demoiselle de redescendre sur terre pour lui répondre. Bien sûr, rien ne garantissait qu'elle le fasse. Cela n'aurait d'ailleurs pas étonné le sorcier si elle n'avait rien saisi de sa réplique, puisqu'elle voguait quelque part au coeur de ses pensées avant qu'il ne la dérange. Quoiqu'elle décide, l'importun attendrait sa réaction. Quand bien même celle-ci ne vint-elle jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Anonymous


My name is
Invité -

Invité

• • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: « Another time, another place. » Blade & Nox   Lun 21 Fév 2011 - 11:31

Peut-être rejoindrait-elle la Belgique, une fois sa mission terminée. Elle avait entendu parler de ses délicieuses frites et de son chocolat inimitable. La gourmande qu'elle était se léchait déjà les papilles. Elle avait toujours été intriguée par cet étrange pays, aussi petit que peu intéressant. Peut-être qu'un jour elle le visiterait enfin, satisfaisant ainsi sa curiosité. Mais alors qu'elle rêvait à des lendemains nouveaux, ses pensées la ramenèrent petit à petit sur terre. Nox visualisait plus nettement le fleuve qu'elle fixait désormais depuis de longues minutes. Absorbée par son mouvement incontrôlable, elle continuait à scruter l'eau comme si elle tentait d'y trouver des réponses à ses questions. Les plus grandes interrogations de son existence n'en possédaient certainement pas, sinon elle les aurait déjà découvertes. A quoi bon chercher, si c'est pour se perdre dans ses réflexions. Lassée, elle ferma les yeux quelques instants avant de déceler une aura étrange dans l'air. Aussitôt, la Menace reconnut la marque des sorciers et elle se détendit. Ils étaient inoffensifs, pour la plupart. En outre, elle n'avait aucune raison de s'inquiéter : de vulgaires magiciens ne pouvaient lui faire aucun mal.

L'inconnu ne manifestait pas sa présence, si bien que Nox commençait à s'interroger sur ses intentions. Peut-être s'agissait-il d'un agaçant marchand venu enquiquiner les touristes pour leur vendre ses attrape-nigauds. Néanmoins, il était rare de trouver un sorcier exerçant une profession si peu reconnue. Ceux-ci étaient intelligents, brillants même. La brunette avait eu l'occasion d'en fréquenter plus d'un lors de ses voyages. Tous lui avaient semblé avenants mais peu influençables, ce qui ne l'arrangeait pas le moins du monde. Un instant, elle imagina avoir mal identifié la nature de l'étranger qui lui tenait compagnie en silence. Après vérification, sa première hypothèse fut confirmée. Ses facultés ultra développées ne devraient plus lui permettre de douter de ses compétences. Leurs preuves étaient largement faites, et depuis longtemps.
Nox préféra ne pas intervenir, laissant la liberté au dérangeant de s'éclipser sans un mot. Sans doute était-ce ce qu'il allait faire, car rien ne prédisait qu'il comptait s'attarder inutilement plus longtemps. Pourtant, il finit bel et bien par briser ce silence angélique en lançant une remarque sans obligation de réponse.

— Vous attendez quelque chose ? Ou peut-être quelqu'un ?

Et ce fut terminé. Le vide reprit directement sa place entre eux, conservant cette distance déjà établie. La fille du Diable continua d'observer le fleuve, indécise. Elle avait toujours aimé prendre du temps pour réfléchir. Malheureusement, il était rare qu'elle puisse s'accorder ne serait-ce qu'une journée à ne consacrer qu'à ses propres plaisirs. Visiter Paris paraissait un chouette projet, mais dans l'immédiat, elle songeait. Elle réfléchissait à avant, à après. Son avenir incertain vaudrait-il son passé inexistant ? De meilleurs jours arriveraient peut-être par la suite. On dit souvent que le bonheur arrive quand on s'y attend le moins, ou encore qu'il faut parfois toucher le fond pour remonter la pente. Nox ne connaissait pas ses limites, comment pourrait-elle déterminer à quel moment c'en serait trop ? Faire le Mal, oui ; ne jamais goûter au Bien, non. C'était une règle sur laquelle elle insistait beaucoup. On pouvait être une créature infâme et connaître quelques moments forts, sentimentaux.
Ses songes la ramenèrent à la question de l'individu. Qu'attendait-elle ? Perturbée, Nox se demanda si le hasard n'était pas une illusion dont nous détenions les commandes. Il était étrange qu'elle soit si penseuse pour un petit rien, et voilà qu'on la poussait à s'enfoncer davantage dans les méandres de son esprit.

— Entre nous, qui peut clairement certifier ce qu'il attend ? répondit-elle à demi-voix.

Perdue dans ses rêveries, Nox s'aperçut un peu trop tard qu'elle nageait dans un monde qui n'appartenait qu'à elle. Ses pensées franchissaient parfois le seuil de ses lèvres sans qu'elle n'ait rien ordonné. Navrée, elle cessa de fixer le fleuve pour ancrer son regard dans celui du jeune homme. Une moue désolée fut servie en guise d'excuse. Pendant que la jeune femme préparait sa réplique, elle dévisagea discrètement l'inconnu. Grand, bien bâti, il avait les cheveux châtains clairs et un air naturellement charmeur. A première vue, on devinait qu'il s'agissait d'un adulte précoce plutôt intrigant. Dans ses yeux, on pouvait lire une histoire chargée de regrets, trahie par cet éclat coutumier de joie que l'on apercevait d'ordinaire chez autrui, mais qui était ici remplacé par un vide déplacé. Nox ne pouvait jamais s'empêcher d'analyser chaque être qui lui faisait face pour la première fois. Ça lui permettait d'émettre un avis sur cette personne, sans pour autant céder au vice du préjugé. Une fois son examen terminé, ce qui n'avait pris en soi qu'une petite minute, elle poursuivit sur son élan d'amabilité.

— Veuillez m'excuser, il m'arrive de me laisser emporter trop loin dans mes réflexions.

Excusée, elle détourna le regard et le reporta vers l'autre rive, encombrée de piétons. Elle éprouvait une certaine compassion envers les gens dont l'âme se reflétait à travers les iris, et laissait entrevoir une nostalgie incroyable. C'était ce qu'il se passait pour lui. Choisissant d'oublier cette impression marquante, Nox attendit qu'il relance la discussion. Après tout, c'était lui qui avait commencé à discuter, alors autant qu'il achève.
Revenir en haut Aller en bas

Blade D. Maëlsen


My name is


• • • • • • • • • •


♣ Messages : 41
♣ Localisation : Cloîtré chez lui.
♣ Situation amoureuse : Libertin confirmé.

MessageSujet: Re: « Another time, another place. » Blade & Nox   Lun 28 Fév 2011 - 20:00


Les minutes s'égrenaient alors qu'aucune réponse ne semblait plus être attendue. C'était comme si l'inconnue avait complètement ignoré sa question, à moins qu'elle n'ait pas compris qu'elle en était la destinataire. Il n'en demeurait pas moins que le silence pesait toujours autant qu'avant, il devenait de plus en plus lourd. Blade avait tendance à préférer le calme, ce qui l'aidait à ne pas être incommodé par cette situation.
Apaisé, il détourna le regard du visage parfait de la jeune femme pour le porter vers l'autre rivage. Sur la berge opposée se pressaient des voyageurs désireux de rejoindre la prochaine étape indiquée sur leur guide du parfait touriste parisien. La Tour Eiffel, pour la majorité d'entre eux. Au fil des ans, ce monument est devenu un symbole incontournable de la ville, voire de la France elle-même. Sa notoriété n'en finit plus de croître, attisant la fierté des français. A lui seul, ce bout de ferraille occupe une place substantielle au coeur de Paris. Si il y a bien un endroit où n'importe quel voyageur doit obligatoirement se rendre, c'est celui-là. Pourvu que la brunette ait l'intention d'y aller, alors le sorcier en déduirait qu'elle était effectivement une vacancière.

Une voix fluette s'éleva soudain dans les airs, apportant avec elle une réponse inespérée.

« Entre nous, qui peut clairement certifier ce qu'il attend ? »

A peine un instant plus tard, la demoiselle se tourna vers le mortel pour lui faire face. Elle agrippa son regard et ne le lâcha plus durant un moment. Blade qualifia la couleur de ses iris de fascinante. Il adorait ce petit mystère qui sommeillait au fond de ceux-ci, particularité qui ajoutait un peu d'énigme à la personnalité déjà nébuleuse de cette jeune femme. Un sourire confus se dessina sur ses lèvres, mais le sorcier n'y accorda pas la moindre importance. Rendu esclave via ce contact visuel, il n'osait plus bouger. Sa frontale dégageait une aura imposante, presque oppressante. On la devinait caractérielle rien que par sa façon de vous dévisager, de prendre ses aises avant de se concentrer sur votre présence. Elle vous faisait subtilement comprendre qu'elle se considérait comme votre égale, à défaut de ne pas être assez vaniteuse pour se prétendre supérieure à vous. C'était l'impression qu'elle donnait. Il restait à voir si celle-ci s'affirmait par la suite ou si au contraire elle s'avérait inexacte.

« Veuillez m'excuser, il m'arrive de me laisser emporter trop loin dans mes réflexions, avoua-t-elle. »

Ensuite elle se tut et le libéra de son regard inquisiteur. Blade suivit son exemple et se remit à observer le paysage qui leur faisait face. Il lui servit une réplique avenante pour signifier qu'il acceptait son excuse, bien qu'il n'était pas certain d'en avoir saisi l'utilité. Il avait décelé sa nature lunatique dès les premiers instants où il l'avait aperçue se balader le long du fleuve, d'une démarche plus que décontractée. Il s'abstint toutefois de tout commentaire, préférant lui laisser le loisir de relancer la conversation.
Cela ne vint pas. Elle se taisait, à nouveau plongée dans ses pensées. Si bien qu'il commença à se lasser du manque éloquent d'attention qu'elle lui vouait. C'était insuffisant pour entretenir un échange enrichissant. Blade, d'ordinaire peu curieux, souhaitait pourtant en apprendre davantage sur cette étrangère. Elle avait capté son intérêt, et il n'en démordrait pas de si tôt. C'est pourquoi il cherchait déjà le meilleur moyen de s'informer sur les raisons qui l'avaient amenée ici. Une fois son idée en tête, il se dit qu'il tenait de quoi alimenter la discussion assez longtemps pour savoir ce qu'il désirait sur cette demoiselle. C'était parfait.

Sur un ton léger, il demanda :

« Vous êtes ici pour visiter la ville ? »

Patient, Blade s'éloigna du bord de la Seine. Il fit quelques pas qui le firent se retrouver du côté gauche de sa nouvelle rencontre. Celle-ci bifurqua alors afin de se retrouver orientée pareillement à lui. Mi-amusé, le sorcier progressa tout doucement en avant. Pour son plus grand contentement, la brunette le suivit. Ils entreprirent donc un semblant de promenade innocente, comme deux camarades sortis se balader au dehors. La matinée était bien entamée, et déjà la journée promettait d'être longue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



My name is
Contenu sponsorisé -


• • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: « Another time, another place. » Blade & Nox   

Revenir en haut Aller en bas
 

« Another time, another place. » Blade & Nox

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Our World Of Dreams :: Lieux :: ♣ Partout ailleurs-