AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Emrys Nerwende || Méfiez-vous des apparences.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


My name is


• • • • • • • • • •


♣ Messages : 41
♣ Localisation : Engloutti par les vagues.
♣ Situation amoureuse : En recherche.

MessageSujet: Emrys Nerwende || Méfiez-vous des apparences.   Jeu 27 Jan 2011 - 22:50





« Once upon
a time…
« Emrys Nerwende»





    feat.Bradley James



      « Emrys Nerwende ;

        Date de naissance ♠ Le vingt et un novembre 1220.
        Nature ♠ Elfique.
        Capacité spéciale ♠ Emrys peut contrôler les sentiments des personnes qui l'entourent.
        Je suis à San Francisco parce que ♠ Pour récupérer ma femme.
        Opinion ♠ Neutre.






♣ I'm not what you want.


Physique

Emrys ressemble énormément à sa sœur ; Eärwen. Il a un air angélique, dès qu’on le voit on ne peut qu’être attiré par le charme elfique qu’il dégage. Les traits de son visage sont fins, méticuleusement tracés, comme si il avait été étudié au centimètre près pour avoir cette merveilleuse physionomie. Ses lèvres sont charnues, rosées, dévoilant des dents parfaitement alignées lorsqu’il sourit. Son nez est fin, irrégulier sur le haut, il n’est pas d’une finesse parfaite, mais il n’enlève rien à sa beauté. Le plus envoutant chez lui, ce sont ses deux billes bleus turquoises, un regard qui change de couleurs selon son humeur, passant d’un bleu azur presque limpide, à un gris métallique. Il a une mèche de cheveux blonds qui tombent sur son front. Il ne se peigne que rarement ses cheveux, ayant une coupe indéfinie, il les laisse se placer à leur guise, et ça lui va comme un gant. Après son visage d’ange, on peut aisément dire qu’il a un corps magnifiquement bien fait. Une large carrure, qui promet d’être rassurante pour n’importe quelle demoiselle qui tombera dedans. Il est parfaitement bien musclé, son tee-shirt cache des abdos parfaits. De taille plutôt grande, il mesure un bon mètre quatre vingt cinq, voir plus. Niveau vêtement, il n’est pas très difficile, lorsqu’il se trouve à Teleri, il enfile la tenue elfiques, et sur Terre, un jean et un tee-shirt lui vont très bien.

    Caractère

    Emrys est un jeune homme « bon vivant ». Il profite de tout ce qu’il peut entreprendre, en vivant son immortalité au maximum. Il se fiche des règles elfiques, de l’image qu’il peut donner. Bien que frère de la Gardienne de Teleri, il joue les « rebelles », et a souvent atterri aux cachots. Malgré tout, il conserve une certaine carrure, et lors des bals, ou des banquets importants, il sait se montrer exemplaire. On peut donc dire qu’il a deux facettes, et peut aisément changer de rôle à sa guise. On pourrait le traiter d’hypocrite à vrai dire. Emrys est un jeune homme vif, toujours en train de faire quelque chose, que ce soit mal ou pas. Il est une véritable boule d’énergie, et il est rarement à ne rien faire à Téléri ou chez lui dans le monde des mortels. C’est quelqu’un de capricieux, qui obtient toujours ce qu’il veut. Ayant été élevé dans la noblesse, il a pris la fâcheuse habitude de traiter certaines personnes comme inférieurs à lui, la politesse est quelque chose qu’il utilise très peu. Il peut se montrer aimable quand il le veut, un vrai petit prince en fait. Emrys est tout de même un homme de paroles, si il dit quelque chose, il le fera, c’est certain.


♣My life will remain a mystery for you.


Emrys Nerwende est né dans un des plus grands royaumes elfiques de son temps. Le dernier d’une lignée de royauté importante, il va de suite prends ses habitudes de nobles, dès son plus jeune âge. Petit frère d’Eäwen Sil, cette dernière ne va cesser de le chérir comme il se doit, et de le surveiller comme une parfaite grande sœur. Lorsqu’enfant, il était pris la main dans le sac lorsqu’il faisait une bêtise, ou qu’on l’accusait toujours tout de suite, Eär le défendait. Toujours. Peu importe si dans ses arguments de défenses elle finissait par être punie à la place de son frère, elle s’est toujours montrée dévouée et loyale pour lui. Et ça, Emrys ne l’a jamais oublié et il lui en est toujours et encore redevable. Le blondinet reçu une bonne éducation. Il apprit beaucoup de choses à l’aide des différents professeurs qu’il avait, aussi bien sur son monde, que sur celui des autres. Et depuis ce temps-là, Emrys a toujours été fasciné par les autres mondes, notamment le monde humain. Il ne comprenait pas, comment des personnes pouvaient vivre sans magie. Ca paraissait si absurde.
Durant son adolescence, il fut chérit et adoré par tous les elfes du royaume. Pas seulement parce qu’il était fils du roi Olwë, mais aussi parce qu’il savait se montrer juste avec les habitants. Bien que son statut de prince le rendait parfois exécrable vis-à-vis des servantes, il ne se montrait jamais cruel avec l’un d’entre eux, et il ne leva jamais la main sur eux. Au contraire de son père, qui, malgré sa bonté, pouvait avoir des crises de colères fortes, et blesser ceux qui se trouvaient autour de lui. Peu à peu, Emrys hérita de ces crises de colères passagères, il envoyait tout valser quand quelque chose ne lui allait pas. Il se montrait de plus en plus capricieux, et instable. A partir de son dix-septième anniversaire, il était devenue lunatique, un rien le rendait colérique. A cause de ça, son père l’envoya souvent aux cachots se calmer. Soit parce qu’il était intenable, soit parce qu’il avait défié les règles du royaume. Peu à peu, Emrys fut connu pour ses violations du règlements, et des lois elfiques. Lors des banquets, si quelque chose l’avait vexé juste avant, il se mettait à boire autant qu’il pouvait d’alcool elfiques, et finissait par faire des choses extravagantes. Et ça, ce n’est qu’un exemple de tout ce qu’il a put faire. Inconsciemment, il voyait que son père puisait bien plus d’espoir en sa sœur qu’en lui, alors qu’il était le seul fils de Nerwende. Quand sa sœur fut mariée, elle ne lui accorda plus beaucoup de temps. Elle était toujours occupée avec son mari, et ses enfants, et Emrys lui en voulut grandement pour ce délaissement. Si bien qu’il finit par partir de Téléri, sans un seul au revoir.

Il parcourut les forêts, les terres interdites, les autres mondes qu’il avait toujours étudié à l’aide des livres, et qu’il n’avait jamais pu voir de ses propres yeux. Etant d’une lignée royale, il était acceptée à peu près partout où il allait. C’est ainsi qu’il se retrouva chez les nains, ou les orques, ou les fées, .. Toutes les créatures magiques, toutes les contrées qui lui était permis de trouver facilement. Il restait plusieurs années au même endroits et il finissait par partir. Il entendu dire que Téléri avait été massacré par les Terres du Milieu. Longtemps il hésita à retourner voir qui était encore en vie, et notamment si sa sœur était toujours vivante. Car il avait beau la détester pour l’avoir fait passer au second plan lorsqu’elle s’était mariée, il n’en restait pas moins un lien fraternel entre eux, un lien fort qu’Emrys ne pouvait ignorer. Mais, plutôt que de retourner dans son Royaume il se renseigna autour de lui pour savoir qui s’en était sortie ou pas. Au fil de ses demandes, il apprit que sa sœur avait tué son mari, anciennement roi des Noldor, et qu’elle fut emprisonnée pour ce meurtre. Lorsqu’il l’apprit, il n’en revenait pas. Sa sœur n’avait jamais fait de mal à personne, et encore moins à des personnes qu’elle chérissait. Mais il savait qu’elle n’était pas une meurtrière et que si elle avait commis cet acte, c’était qu’elle avait une bonne raison. Durant les 200 ans où elle fut emprisonnée, Emrys lui rendit visite régulièrement, tandis qu’il continuait de se balader dans le monde magique.

Puis, lorsque sa sœur sortie de prison, elle fit reconstruire Téléri, dont il ne restait plus que des ruines. Emrys ne revient pas de suite là bas, malgré les nombreuses invitations de sa sœur. Non, il décida de descendre sur terre. A cette époque, c’était le temps de la Renaissance. Les bals, les bonnes manières, la cour du Roi, … Emrys se rendit en France, où il appartenu à la cours de Louis XI en 1470. Le Roi le logea, le trouvant d’une compagnie forte agréable. Le blondinet savait parfaitement manipuler autrui comme il voulait, en utilisant ses pouvoirs elfiques. A la cour du Roi, il tomba pour la première fois de sa vie d’immortelle entre les bras d’une jeune femme au doux nom de Bérénice. Cette dernière était d’une beauté incomparable, un visage angélique encadré par une cascade de cheveux auburn, un regard noisette à ensevelir n’importe quel être sur Terre, et une bouche pulpeuse qui ne semblait qu’attendre les lèvres qui les compléteraient parfaitement. Jusqu’alors, les femmes ne l’avaient guère intéressé, il avait eu certes, quelques aventures, par-ci, par là, mais l’instant où il aperçut cette jeune créature, il eu «  le coup de foudre ». Clairement. Il lui fit la cour, et réussi à l’avoir à lui, durant un temps. Il était follement amoureux d’elle. Plus rien ne comptait, et peu à peu, lorsque Bérénice allait mal, Emrys développa le pouvoir de changer ses sentiments. Il pouvait lui faire ressentir ce qu’il voulait. De la joie, de la peur, de la colère, le rire, le bonheur. Ils vécurent ensemble durant une dizaine d’années, dans son manoir. Elle tomba même enceinte. Seulement, dans les lois elfiques, un elfe de sa condition, ne peut épouser une mortelle, il ne peut procréer avec une mortelle. C’était quelque chose d’interdit, et de mal vu par les autres régions magiques. Emrys vivait dans l’interdit d’un amour pure, et cet amour lui fut enlevé. Une nuit, alors qu’il dormait aux côtés de Bérénice, le manoir fut envahit par des elfes guerriers qui portaient le signe de Téléri. Bérénice ne fut pas tuée, mais on lui effaça la mémoire, de telle sorte qu’elle puisse oublier Emrys et tout ce qu’ils avaient vécu ensemble. Emrys quand à lui, fut emmené loin de Bérénice, la seule femme qu’il n’ait jamais aimé. Il apprit bien vite que sa sœur était derrière tout ça, et elle lui demanda de ne pas retourner sur Terre pour retrouver Bérénice, et de nouveau la faire retombée amoureuse de lui, ou elle se verrait dans l’obligation de la tuer. Tout d’abord, il ne voulut rien entendre, et tenta plusieurs fois de retourner en France. Il fut très vite enfermé dans les cachots durant des mois, et lorsqu’enfin on le fit sortir, il prit la sage décision de ne pas y retourner. Pendant plusieurs années il n’adressa pas la parole à sa sœur. Il la haïssait bien trop pour ce qu’elle lui avait fait subir.

Une dizaine d’années plus tard, Emrys reparlait à sa sœur, et réussit à lui faire croire qu’il lui avait pardonné. Il finit par retourner au manoir de Bérénice, certain de retrouver la même femme qu’il avait quitté, celle qui ne cessait d’hanter son esprits. Lorsqu’enfin il la revit, il l’aperçut avec un homme autre que lui, et deux enfants. Un blond, et une brunette. L’enfant blond, ne ressemblait en rien au père, il était le portrait craché d’Emrys, le fruit défendu d’un amour perdu. Troublé par cette vision, il retourna à Téléri, et décida de ne plus retourner sur Terre. Il retrouva la même vie qu’avant. Il s’engagea dans l’armée de Téléri, il en était le chef grâce à son rang royale. Il consacra deux cents ans à livrer des batailles à d’autres royaumes. Ce n’est qu’en 1650 qu’il prit le courage de retourner sur Terre. Mais cette fois-ci, il évita bien de retomber amoureux. Et même lorsqu’il sentit revenir le même sentiment qu’il avait ressenti pour Bérénice, à l’encontre d’une femme nommée Katherine qu’il rencontra à New York, il la fuit. Il retourna à Téléri, s’y enfermer durant plusieurs années. C’était toujours le même cercle vicieux. Emrys n’aimait pas les femmes du royaume, il les trouvait toutes pareilles, aucune de sortait du lot. Elles étaient ennuyantes, et pompantes, si bien qu’on le connaissait comme étant le prince solitaire. Mais il s’en fichait éperdument. Sa sœur n’avait pas retrouvé de mari après Finarfin, pourquoi est-ce que lui devrait être marié ? Les femmes pour lui ne devinrent qu’un divertissement pour apaiser le manque charnelle qu’il pouvait ressentir, il n’eut que des maitresses.

[ … ]

A présent, Eärwen lui a laissé le château pendant qu’elle découvre la terre des humains. Emrys gouverne Teleri à l’aide de ses disciples les plus dévoués. Et, il n’y a pas longtemps de cela, sa sœur a décidé que pour assurer une paix entre Téléri et les Elfes Noirs , il devra se marier avec la fille du roi Aragor. Bien que très réticent à l’idée de s’unir à une femme. Il n’eut pas tellement le choix, et il savait qu’Eärwen l’aurait fait si ça avait été un prince. Emrys accepta à contre cœur, décidant que pour son peuple, il ferait tout pour le sécuriser au mieux. Il se fiança à Nelya Lalwende, et alors qu’il devait se marier dans une dizaine d’années plus tard, comme dans les lois elfiques, leurs futurs mariages fut remis à plus tard car la jeune demoiselle fut envoyée sur Terre pour régler une affaire magique importante. Dès sa rencontre avec Nelya, il ne put rester froid devant la beauté qu’émanait la jeune femme. Le jeune homme tomba très vite amoureux de cette elfe. Les deux jeunes gens s’entendirent de suite très bien, et Emrys la vit totalement différente des autres. Elle n’était pas comme toutes les autres elfes de son royaume, et il l’appréciait pour ça. Aujourd’hui il est très attaché à elle, il l’aime véritablement, et pour une fois son amour semble être dans les règles. Malgré tout, il sait que Nelya ne l’aime pas autant que lui il l’aime. Mais il s’en fiche. Il sait qu’un jour il l’aura à lui, à l’aide d’un mariage ou non. Elle est partie sur Terre depuis plusieurs mois maintenant, et Emrys ne supporte plus d’être loin d’elle. Il a donc pris la décision de rester à San Francisco avec elle durant sa mission, et de laisser le château aux bras de ses disciples en qui il a une entière confiance.


« Behind
the screen…
« Nexia . 17 ans »



    Comment j'ai connu OWOD ♠ Grâce à un ange.
    Fréquence de connexion ♠ Régulière.
    Expérience RP ♠ Minimum 30 lignes.
    J'ai autre chose à dire ♠ Il est pas un peu trop craquant mon nouveau chouchou *_*.



    Codage réalisé par Chachou, plagiat non toléré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


My name is

MODO-EN-CHEF
Tu m'touches, j'te bouffe.

• • • • • • • • • •


♣ Messages : 1278
♣ Localisation : En Enfer, probablement...
♣ Situation amoureuse : Libre comme l'air.

MessageSujet: Re: Emrys Nerwende || Méfiez-vous des apparences.   Sam 29 Jan 2011 - 16:31

    Bienvenue sur San Francisco, Emrys.

Ton histoire est fascinante, tu es un des elfes que je considère comme plutôt sympathique. Nombreuses sont les fois où les elfes ont étaient chaleureux avec moi et je connais très bien Teleri, cependant je ne me souviens pas t'avoir croisé. Ça devait certainement être lorsque tu étais absent. Néanmoins, te croiser pourrais être agréable. D'après ce que j'ai compris, tu tiens beaucoup à te princesse... Certes, pourquoi pas, mais fies-toi à moi : Méfies-toi des femmes.

C'est avec plaisir que je vous accorde le droit de passage en ville, amusez vous bien et par pitié, pas trop de scènes de ménages !

Stephen Rice.



• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

je suis un abricot.
bisous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Http://Draamione.skyblog.com
 

Emrys Nerwende || Méfiez-vous des apparences.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Our World Of Dreams :: Administration :: Fiches validées-