AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Blade Maëlsen — From ashes I'll rise.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


My name is


• • • • • • • • • •


♣ Messages : 41
♣ Localisation : Cloîtré chez lui.
♣ Situation amoureuse : Libertin confirmé.

MessageSujet: Blade Maëlsen — From ashes I'll rise.   Sam 22 Jan 2011 - 12:29





« Once upon
a time…
« Blade Duncan Maëlsen »





    feat. Jim Sturgess



      « Blade Duncan Maëlsen ;

        Date de naissance ♠ 7 novembre 1986.
        Nature ♠ Sorcier.
        Capacité spéciale ♠ Peut arrêter le temps - momentanément et à courte durée.
        Je suis à San Francisco parce que ♠ Il fallait que j'y revienne.
        Opinion ♠ Neutre.






♣ How I am ? Like this !


Physique

Grand, une silhouette masculine et athlétique, une démarche assurée ; rien qu’à son allure, Blade attire inévitablement l'attention. On le remarque, c’est certain. Partout où il va, il dégage une aura qu'on ne saurait ignorer. Sa carrure imposante doit en être la première cause, sans aucun doute. Un résidu de nostalgie sommeille constamment en son regard, apportant un contraste triste au vert de ses yeux. Ces deux émeraudes continuellement perdus vers un endroit lointain ont un effet magnétique sur ceux qui les croisent. On s’y perd, on s’y noie. Et cela n'est pas sans déstabiliser ses rares interlocuteurs. Quelques sourires mutins animent parfois ses lèvres rosées, révélant une dentition parfaite et impeccablement blanche. La pâleur de sa peau tranche avec sa chevelure auburn, autant qu'avec les vêtements foncés qu'il porte. Il se vêtit le plus souvent de noir ou de bleu marine, favorisant la sobriété, élégante et intemporelle, aux dernières inventions des tendances instables. Blade n'hésite pas à se jouer de son physique avantageux, qu'il n'a cependant pas la prétention de qualifier comme tel. Beaucoup trop agacé par les éventuelles groupies qui ne se gênent pas de lui tourner constamment autour, sans qu'il ne parvienne à s'en débarrasser.

    Caractère

    Au premier abord, Blade apparaît comme un jeune homme hautain et fier de sa personne, qui n'a de cesse de se vanter. Prétentieux en raison de sa situation bien souvent jalousée, il ne se privera pas de conter à qui veut l'entendre qu'il détient une fortune conséquente. Cette richesse le pousse à l'avarice, faisant de lui un héritier égoïste et cupide. Excessivement attaché à ses biens, il est peu prêteur mais bon profiteur. Sachant utiliser son charisme inégalable à des fins personnelles, il ne lui faudra qu'un peu de ruse pour obtenir satisfaction. Il sait se servir de son élégance auprès de la gent féminine dans le but de les mener en bateau, juste pour son plaisir individuel. Perfide, sa fourberie aura brisé bien des cœurs sans qu'il n'y prête la moindre attention. Non pas qu'il soit égocentrique - quoiqu'un peu quand même ; les peines et petits tracas des autres ne lui font ni chaud ni froid, tout simplement. Il se lasse facilement du quotidien, détestant la monotonie. Son indifférence vis-à-vis d'autrui l'empêche de trouver un réel intérêt à créer des amitiés. Sa conception de la camaraderie se base uniquement sur les services matériels qu'on peut lui rendre, plus qu'il n'en donne. Nonobstant cette regrettable lacune, Blade s'entoure facilement de collègues envers lesquels il voue une affection le plus souvent feinte. Peu enclin à rester seul, il préfère toutefois la compagnie d'un individu taciturne à celle d'un volubile. Le calme lui permet de se retrouver, de penser. Ses songes le confrontent aux réminiscences d'un passé douloureux sur lequel il ne s'attarde jamais. Très secret à ce niveau-là, le sorcier choisira de détourner la conversation si elle en vient à annoncer ce sujet.
    Bien d'autres choses constituent son caractère. Notamment son sens des réalités qui ne manque jamais de le préserver du rêve. Sa franchise parfois retenue selon les conditions a tendance à tirer vers l'hypocrisie, car il n'est honnête qu'avec ceux qui le mérite. On ne peut douter à présent de son manque d'impartialité, ni de ses penchants discriminatoires. Lorsqu'il rencontre un nouvel individu, préjugés et présomption éloquente sont les mots d'ordre. A priori, ce qui renforcera la sensation de malaise vécue par l'inconnu sera l'absence cruciale de toute forme d'aménité dans ses paroles. Cependant, il sait se montrer courtois dès qu'il le faut, voire même gentleman. Notons également ce désir ferme d'aboutir à chacun de ses projets, caractéristique de sa personne. Ainsi que l'amour inconditionnel qu'il porte encore à ses défunts parents, le poussant parfois à agir de façon incohérente, faute de nostalgie.



♣ Who I am ? You can try to search it, or just read it.


A peine installés à San Francisco, les Maëlsen, fraîchement mariés, avaient déjà su attirer sur eux toute l'attention. En sauvant un restaurant miséreux situé dans l'inestimable Avenue Magique, la belle Lexie s'était imposée comme la nouvelle reine des cuisines. Véritable passionnée de ce milieu, elle n'hésitait pas à s'investir entièrement dans son travail, espérant ainsi faire remonter la cote de sa petite affaire. Son souhait fut atteint plus tôt que prévu, car à peine un an plus tard, elle dut engager du personnel pour l'aider à assurer le service en salle. Bientôt, tout le monde connaissait son établissement, devenu incontournable grâce au bouche à oreille.
De son côté, Adam Maëlsen s'était vu engagé en tant qu'enseignant pour le compte du Gouverneur magique. Monsieur Bolen lui avait confié le devoir de former de jeunes sorciers afin qu'ils puissent intégrer son équipe au plus vite. Il avait besoin d'être entouré par les meilleurs, tel qu'il le lui répétait souvent. Ayant déjà exercé dans ce domaine, Adam s'adapta facilement à son emploi et fit très vite ses preuves. Grâce à leurs revenus, les mariés accumulèrent une certaine fortune dont ils surent user avec sagesse.

Le sept novembre 1986 fut porteur d'une réjouissante nouvelle ; Lexie venait de mettre au monde leur premier enfant, un petit garçon qu'ils nommèrent Blade. Lorsqu'ils rentrèrent chez eux accompagnés du bébé, ils peinaient à contenir leurs émotions. Ils s'entichèrent aussitôt du bambin, ne pensant plus qu'à lui ainsi qu'à son bonheur. Ils le comblèrent et l'aimèrent mieux que n'importe quels autres parents. Les travailleurs acharnés avaient cédé place aux nouveaux Maëlsen, ceux dont l'unique préoccupation était de satisfaire leur fils.

Blade connut une enfance tranquille. A l'âge de cinq ans, son potentiel magique s'était développé. Déclaré sorcier, à l'instar de ses géniteurs, il comprit bien vite ce que cela signifiait. Il s'impatientait de pouvoir enfin apprendre à utiliser la sorcellerie convenablement. Il voulait devenir un maître en la matière, comme son père. Ce dernier n'avait cessé de gravir les échelons au sein du gouvernement. Il entretenait de bons rapports avec Mr. Bolen, ce qu'il ne cachait plus à personne. Le restaurant de Lexie avait gagné sa troisième étoile, largement méritée. Tout tournait à merveille pour cette famille dont la réputation ne faisait qu'aller de l'avant. Jusqu'au jour où l'un d'entre eux fit un choix qui compromit leur avenir à tous. Un mauvais choix qui les poursuivit jusqu'à leur fin. Ou presque.

Un jour, alors qu'il se rendait à une conférence d'anciens élèves où il avait été convié, Adam se laissa séduire par le concept proposé par l'auditoire. Ceux pour qui il avait longtemps été le professeur avaient eu une idée. Ils voulaient embellir le monde, le rendre plus propre et plus fort. Ils désiraient bâtir une société faite de gens puissants. Aucun individu ne possédant pas de capacités magiques ne serait admis. Selon eux, les faibles entraîneraient la terre à sa perte si on leur laissait le droit d'agir. Il fallait les éliminer pour avancer. « L'avenir appartient à ceux qui sauront le construire » disaient-ils. A en croire leurs aimables paroles, personne ne rechignerait à ce grand nettoyage. Ils prétendaient que Bolen lui-même devait bien y avoir pensé, au moins une fois depuis qu'il avait été nommé. En somme, ils lui sortirent toutes sortes d'arguments qu'ils exposèrent de manière absolument innocente, se faisant volontairement passer pour les gentils de l'histoire. Ils souhaitaient que leur professeur les soutienne dans cette aventure. Adam leur promit d'y réfléchir, mais ils l'obligèrent à donner son accord immédiatement. Ils lui forcèrent presque la main, si bien qu'il finit par accepter d'entrer dans leur groupe et de participer au projet. Il ignorait encore combien ledit groupe se rapprochait plutôt d'une secte aux sombres intentions que d'une troupe de superhéros. Il venait de signer son arrêt de mort.


Pendant des années, Adam s'évertua à mettre leur plan en application. Sa puissance égalait presque celle de leur meneur, un dénommé Loukian. Ce qui ne plaisait pas à ce dernier. Après lui avoir accordé le privilège de remplir le rôle de bras droit, celui-ci commença à douter de la soumission du professeur. Néanmoins, la confiance inébranlable que lui vouait le gouverneur faisait de lui un membre qu'il était nécessaire de conserver. Monsieur Bolen ne s'aperçut pas de sa fourberie, pour son plus grand plaisir.
Le temps passa. Les idéaux de la secte se révélaient de plus en plus inavouables. Tous prenaient peu à peu conscience des mesures exagérées dont ils abusaient. S'il le pensaient tous, aucun n'eut le cran de l'exprimer à voix haute. Rien ne changea, leur but ainsi que les moyens par lesquels Loukian escomptait l'atteindre demeurèrent identiques. Évidemment, il y eut plus de crimes injustifiables que prévu. Énormément d'innocents perdirent la vie, victimes des machinations de leur clan. Ils devinrent des adeptes de la magie noire et l'ambition du protagoniste ne cessa de s'accroître. Dans cette quête du pouvoir, Adam l'accompagnait ardemment, plus malsain que jamais.

Ce n'est que dix ans après avoir rejoint la secte que le patriarche des Maëlsen ouvrit enfin les yeux. Alerté par toute la souffrance qu'il avait administrée aux simples mortels, il comprit qu'il devait recouvrer sa liberté. Cependant, quitter les siens s'avéra impossible. Loukian le tenait à l'oeil depuis qu'il avait suggéré partir. En outre, il avait clairement laissé entendre ce qu'il adviendrait de lui et sa famille s'il choisissait de mettre un terme à leur contrat. Terrifié à l'idée de perdre sa femme et son fils, l'enseignant décida d'agir en secret. Ainsi, il prépara longtemps sa fuite. Et quand le jour fut venu, Adam emmena Lexie et Blade -alors âgé de dix-neuf ans- en sureté, quelque part dans le Nord des Etats-Unis. Ce voyage fut le dernier qu'ils passèrent tous réunis. Car dès que le « traître » quitta le repère où ils se terraient afin d'aller acheter de quoi manger, la secte lui tomba dessus, mieux informée qu'il ne le croyait, et lui fit payer le prix de sa trahison. Quelques jours plus tard, ils s'en prenaient à Lexie. Seul l'héritier leur avait échappé.

Anéanti, Blade Maëlsen n'oublia néanmoins pas la promesse qu'il avait faite à ses parents. Ceux-ci l'avaient conjuré de rejoindre l'Europe grâce à la méthode ingénieuse et sans risque qu'ils avaient mise au point pour lui, au cas où il leur arriverait malheur -ils avaient vu juste. La prévoyance de ses géniteurs permit au garçon d'atteindre la France sans peine. Là-bas, il fut reçu chez une cousine dont il avait naguère ignoré jusqu'à l'existence. Nella se révéla une personne charmante avec qui il partageait assez bien de points communs ; avantage qui rendit leur cohabitation plaisante et surtout réconfortante. Nonobstant quelques coups bas liés au décès de ses parents, l'orphelin parvenait à tracer sa route sans embuche. Sa seule crainte s'apparentait à ce qu'il fut la prochaine cible de Loukian et ses disciples. Angoisse qui se tut avec la rumeur de la chute de ce dernier. Malgré le manque de confirmation à cette nouvelle, le jeune homme préférait se convaincre qu'il ne risquait plus rien. Après tout, c'était mieux comme ça.

Quatre ans s'écoulèrent avant que Blade ne délaisse Paris pour retrouver San Francisco, en proie à une faiblesse amère : la nostalgie. Aujourd'hui, il réside dans le manoir acheté par sa famille dès leur arrivée en ville et a repris le restaurant de sa mère avec qui il entretenait sa passion pour la bonne cuisine. Soucieux de recroiser la secte, il s'est promis de veiller à rester aussi discret que possible sur la tragique histoire des Maëlsen. Moins les gens en sauront, mieux il se portera.

« Behind
the screen…
« Chris . 16 ans »



    Comment j'ai connu OWOD ♠ Grâce à Schei.
    Fréquence de connexion ♠ Le week-end.
    Expérience RP ♠ Les quinze lignes exigées sont vite dépassées.
    J'ai autre chose à dire ♠ Un jour, Chachou se reconvertira en nonne. *out*



    Codage réalisé par Chachou, plagiat non toléré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


My name is

ADMINISTRATRICE
Je suis partout.

• • • • • • • • • •


♣ Messages : 1184
♣ Localisation : Aux oubliettes.
♣ Situation amoureuse : Délibérément seule.

MessageSujet: Re: Blade Maëlsen — From ashes I'll rise.   Ven 28 Jan 2011 - 15:56

    Bienvenue en ville, Blade,

Voilà une bien triste histoire que la vôtre, jeune homme. Perdre ses deux parents d'un coup ne doit pas être une chose facile à surmonter. J'admire votre courage et toute la force dont vous avez fait preuve pour continuer à progresser. Il semblerait que la voie du Mal ne vous soit pas destinée, après tout le tort que ses adeptes vous aient causé. J'ose m'en réjouir, malgré les tristes conditions qui vous maintiennent sur le droit chemin. J'espère vous rencontrer, un de ces quatre.

Je valide votre fiche, bon séjour parmi nous,
Ninon Haalen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://owod.forumactif.org/t65-ninon-haalen-broken-inside

avatar


My name is


• • • • • • • • • •


♣ Messages : 456
♣ Localisation : Caché dans les profondeurs du Jardin d'Eden.
♣ Situation amoureuse : En couple avec Elena Carter.

MessageSujet: Re: Blade Maëlsen — From ashes I'll rise.   Sam 29 Jan 2011 - 18:08

Bienvenue à San Francisco, Blade.

Tu me sembles être quelqu'un d'intelligent, avec un certain esprit que j'apprécie - du moins quand je suis d'excellente humeur. Devenir orphelin... C'est quelque chose que je peux parfaitement comprendre, ayant perdu mes parents il y a de ça plus d'un siècle malgré un contexte plus... Différent, voire hors-norme. Je suis satisfait de voir que tu as réussi à surmonter ce qu'on pourrait appeler une épreuve; après tout, ce n'est pas donné à tous le monde. Peut-être que nous nous croiserons un de ces jours ? Notre bien aimée ville n'est pas aussi grande que l'on ne le prétend.

A un de ces jours, gamin.


William Foster.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Http://Draamione.skyblog.com



My name is
Contenu sponsorisé -


• • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Blade Maëlsen — From ashes I'll rise.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Blade Maëlsen — From ashes I'll rise.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Our World Of Dreams :: Un peu de tout-