AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une rencontre qui détonne. | Lyséa&Lyra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


My name is


• • • • • • • • • •


♣ Messages : 111
♣ Localisation : Au sommet de l'Enfer

MessageSujet: Une rencontre qui détonne. | Lyséa&Lyra   Mar 28 Déc 2010 - 20:23

Un tonnerre venait à l'instant d'éclater dans un bruit sourd et prolongé tandis qu'une pluie fine s'abattait contre les baies vitrées situées dans un de ces nombreux immeubles de San-Franscico, possédant plusieurs dizaines d'étages à leurs actifs. La jeune démone quant à elle profitait d'une bonne et méritante douche, ses yeux étaient clos et sa tête rejetée en arrière, elle passa ses fins doigts dans ses cheveux, démêlant les nœuds qu'il y avait pu avoir puis les laissa se glisser sur sa peau lisse, qui était parsemée de mousse à la délicate saveur de fleur de passion. L'eau était chaude à la limite de brûlante et coulait à flot tout le long de son corps gracile et élancé, la vapeur s'échappa pour se promener un peu partout dans la salle de bain tout comme l'arôme du savon qui se faisait ressentir, donnant une agréable sensation de bien-être. Cela faisait déjà plus d'une heure que Lyséa se prélassait, se reposait dans une position nonchalante sous le jet d'eau, cela lui faisait un bien fou, lui faisant oublier ses idées noires à l'encontre de plusieurs personnes ici présentent dans cette ville, comme Anthony par exemple. Ce lycan qu'elle avait tant aimé, mais aussi tant détesté à la fois pour l'avoir quitté sans aucune autres explications, mais avant tout pour le fait qu'il l'est abandonné alors qu'elle avait donné son âme au Diable pour rester éternellement à ses côtés. Durant toutes ces années, seule, loin de lui elle s'était endurcie, parcourant inépuisablement le monde entier, torturant sans compassion plusieurs mortels pour assouvir à sa vengeance, prenant par la même occasion du bon temps en compagnie de ses victimes masculines pour ensuite les tuer atrocement, effaçant bien évidemment les traces derrière elle. Elle était revenue à San-Franscico, la ville avait énormément changé et était gorgée de créatures en tout genre : des Loups-Garous, des Elfes, des Vampires en passant par des Sorciers ou encore des Anges et en revenant dans cette ville, elle ne comptait faire qu'une chose : se venger du lycan, le détruire en cendre, le torturer malsainement seulement depuis leur rencontre dans la forêt, elle n'en avait soudainement pas eu la force. Plusieurs brouhaha se rependaient beaucoup, la jeune brune avait été surprise de savoir qu'Anthony s'était entiché d'une jeune naïade et devait bien se l'avouer, elle en était même parfois très jalouse, mais cela dit, encore une fois, elle ne laissait place à ses sentiments, à ses émotions car elle avait un cœur de pierre, insensible. Ses pensées se détournèrent aussitôt à ce mystérieux inconnu au prénom d'ange. Gabriel. Sa rencontre avec ce sorcier s'était, à vrai dire, mal passé mais dans un sens il n'aurait jamais dû déranger Lyséa dans un moment pareil, ni même l'emprisonner de ses bras fermes sans savoir réellement la nature de la brune. Tout s'était très vite passé, elle se souvint encore de l'odeur alléchante de son sang, son regard enfuit profondément dans le sien tel hypnotisé par ses iris lapis-lazuli, de la façon dont elle l'avait épargné et avant tout de sa voix, une des plus sublimes qu'elle est pu entendre, la faisant presque fondre. Tout ceci n'était pas correct, pourquoi avait-elle été aussi accueillante ? Elle aurait dû le tuer, tout comme Anthony.

L'eau s'était subitement arrêtée et Lyséa ouvrit les yeux tout en soupirant, apercevant un homme dévêtu, cet homme qui avait la peau mate avait osé déranger la démone dans ses moments de pures réflexions ? Il s'apprêtait à entrer à son tour dans la douche, mais, fermement Lyséa entreprit de le reculer puis sorti elle-même de la douche, dénudé et attrapa au passage une serviette, l'enfilant autour d'elle. Ses cheveux gouttaient sur le sol carrelé mais elle n'y prêtait guère attention. L'inconnu avait tenté une approche en l'attirant contre lui, mais une nouvelle fois encore elle le repoussa violemment.

- Cesse donc de m'agacer, tu finiras bien mort si tu continues. Réprimanda-t-elle en l'observant de bas en haut, arquant les sourcils. Habille-toi, tu fais peine à voir.

Elle leva les yeux puis se dirigea vers sa chambre, celle-ci était luxueuse, dans les tons beiges et blancs cassés, un lit à baldaquin était aussi présent. Elle partie directement vers sa penderie, l'ouvrant à grande volée et y pénétra, cherchant de quoi se faire belle mais sonda simplement à se vêtir de la même façon, sombrement. Laissant tomber son dévolu au sol, elle ajusta son shorty et s'habilla gracilemment d'une jupe en cuir noir l'entourant d'une ceinture de la même matière, où elle mit son poignard dans l'étui, puis d'un simple débardeur blanc avec tout de même un décolleté plongeant et fit demi-tour en refermant les portes de sa penderie, prenant au passage des bottines à talons. Lyséa tourna son visage vers la fenêtre, souriant à la vue des tonnerres et s'orienta vers la sortie, sans n'avoir prévenu l'homme qui trônait toujours dans sa salle-de-bain, il était sous l'emprise de la brune, une totale emprise. Elle parcourue plusieurs couloirs et se mit à descendre précipitamment les escaliers, frôlant la rambarde, elle atteint rapidement la sortie. La jeune démone marchait désormais sous la pluie tout en levant son visage vers le ciel obscur d'où se rependaient plusieurs éclairs à la suite. Alors qu'elle s'apprêtait à sortir de la ruelle pour accéder au centre-ville, un cri strident se mit à résonner et sans perdre du temps, Lyséa parti dans sa direction. Ce qu'elle vit la fit rire, un buveur de sang s'attaquant maladroitement à une humaine qui était recroquevillée sur elle-même au fin fond de la ruelle. La demoiselle avait posé son regard vers la démone qui lui fit un signe de main en riant hypocritement. Il ne manquait plus qu'un paquet de pop-corn et tout aurait été parfait. Reprenant son sérieux, mais toujours une pointe d'amusement dans son regard, Lyséa sorti son poignard de son étui, le sang-froid ne l'avait pas entendu venir, dos-à-elle, ce qui lui donnait une bonne occasion de le tuer, malgré le fait qu'elle était à distance de ces deux personnes elle lança fébrilement son poignard tout en se mettant dans une posture d'attaque, c'est-à-dire, légèrement penchée en avant. L'objet en question atterri rapidement dans le dos du vampire et sur le coup de la surprise il s'était laissé tomber à genoux, ce qui permit à la brune de s'avancer vers lui, de récupérer son poignard et regardant la victime qui lui faisait face, elle prit la gorge du vampire par son bras et le lui trancha profondément pour finir par le laisser choir, sur le sol froid, où du sang s'écoula le long d'un ruisseau, et tout en le retournant, elle prit rapidement un pieu et l'enfonça droit dans le cœur du vampire, qui se décomposa au fil des secondes. Elle essuya le liquide sur son poignard, le remettant à sa place attribuée et sans un regard pour la jeune femme elle fit volte-face et reprit son chemin, disparaissant petit à petit dans la ruelle qui se faisait sombre au fil de l'éloignement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Tourbillon--DeFeuilles.skyrock.com

avatar


My name is


• • • • • • • • • •


♣ Messages : 36
♣ Localisation : Sous la pluie.
♣ Situation amoureuse : Dans le brouillard.

MessageSujet: Re: Une rencontre qui détonne. | Lyséa&Lyra   Mer 29 Déc 2010 - 15:12

Besoin d'air. Elle avait clairement besoin d'air. Lyra prit furtivement son manteau posé sur le lit de son petit appartement, enfila rapidement ses chaussures, laçant les lacets avec précautions. Ses gestes étaient emplis de frénésie, et elle semblait perdre le contrôle de ses mouvements au fur et à mesure des secondes passées enfermée. Ses chaussures ajustées, elle se dirigea vers la fenêtre, et l'entrouvrit, avisant la température. En soupirant, elle rejoignit son placard, et en sortit un pull gris à manches longues qui remplaça rapidement son t-shirt. Passant devant sa commode, elle s'arrêta, indécise. Devait-elle emmener son arme ? Le quartier de San Francisco qu'elle habitait n'était pas supposé être dangereux, mais la jeune femme avait maintes fois rencontré différentes créatures dans les environs, et elle ne tenait pas à mourir dans l'unes de ces ruelles sombres qui entouraient l'immeubles ou elle vivait. Une moue fatiguée vint s'installer sur son visage pâle, et elle renonça. Elle n'était pas une sauvage.

De l'air ! Elle n'y croyait plus. Malgré le ciel gris constamment pollué de la ville, Lyra respirait à pleins poumons, tentant de se calmer. Ces derniers jours avaient étés particulièrement éprouvants pour la jeune femme, le niveau de pouvoir de cette dernière n'augmentant pas comme prévu. A vrai dire, Lyra elle-même avait des doutes sur l'existence de ses pouvoirs. Ayant été adoptée, elle avait toujours été élevée telle une humaine normale, et non comme elle l'aurait du être, partageant sortilèges et potions avec les autres sorciers des environs. Essayant de ne pas penser à ses soucis, et étudiant attentivement les visages des autres passants, elle se mit à courir doucement. La course était une perte de temps pour certains, un passe-temps pour d'autres, un soulagement pour Lyra. Quand elle courrait, soit elle ne pensait pas à ses soucis, soit le nombre de kilomètres parcourus était tellement élevé qu'elle n'arrivait tout simplement plus à avoir une seule pensée cohérente. Son blouson en cuir lui tenait chaud, et elle ne sentit pas la menace qui régnait autour d'elle. Effectivement, Lyra était suivie depuis peu.

Elle hésita a abandonner son manteau par terre. Après tout, elle pourrait très bien en racheter un autre, ce n'était pas l'argent qui manquait. Elle eu un sourire narquois, et se dit qu'il ne valait mieux pas. Un lycan pourrait très bien ramasser l'habit, et se mettre à sa recherche. Non merci. Tout en continuant à courir, Lyra tourna a gauche, traversant un petit parc. L'orage grondait au dessus d'elle, et pour la première fois de la journée, un sourire sincère illumina clairement son visage : elle adorait courir sous la pluie. La jeune femme avait beau rentrer trempée et frigorifiée à chaque fois, elle ne pouvait s'empêcher de continuer. Traversant plusieurs grandes rues encombrées de personnes se dépêchant de se mettre à l'abris, Lyra eu du mal à conserver une bonne allure. Elle ralentit donc, et au bout d'un moment, tourna à droite dans une ruelle sombre.

N'étant éclairée que par une petite lampe suspendue au dessus d'une porte, Lyra ne vit pas que la ruelle était un cul-de-sac. Elle marcha quelques instants, reprenant son souffle, avant de percuter le mur mitoyen d'une maison. Elle râla, puis se retourna brusquement, un courant d'air froid se répandant le long de son cou frêle. Tâtonnant sa ceinture, elle gronda : l'arme n'y était pas. Cela lui apprendra, la prochaine fois, elle l'emmènerait. La jeune femme adopta instinctivement une position de défense, pliant légèrement ses genoux, le buste penché en avant, les mains prêtes à l'attaque. Il faisait froid, maintenant, et les gouttes d'eau glissaient sur son visage. Le ciel, noir à présent, lui occultait la vue.

Et puis plus rien. Ou plutôt, et puis beaucoup de choses. Une présence, devant elle. Un souffle erratique. Une main sur sa gorge. Et des dents acérées dans son poignet. Un suceur de sang, objectivement. La douleur à l'intérieur de son poignet se répandit dans ses veines, et elle sentit son corps s'affaiblir. Il lui faudrait encore une fois quelques jours de repos afin de se remettre de cette énième morsure. Sentant ses barrières s'affaisser, elle ne résista plus.

« Emmerdeur... »

Lyra le sentit rire sur son poignet, tandis qu'il se collait à elle encore plus. Elle pensa qu'il faudrait tuer ce vampire. C'est celui-là même qui l'avait attaquée deux fois de suite. Trois fois, maintenant. Tic tac tic tac. Il ne la tuerait pas, Lyra en était certaine. Apparemment, son sang était bien trop précieux pour lui. Sentant la force la quitter, elle s’effondra par terre, quand elle aperçut une ombre derrière son assaillant. Tic tac tic tac. Le mal en personne émanait de la femme debout devant elle. Un sourire narquois se dessina sur les lèvres de la jeune femme, et elle lui adressa un signe de main sadique. Une crise de rire secoua Lyra de la tête aux pieds, un rire nerveux. Soudain, le vampire s'affaissa sur elle, et mine de rien, elle le secoua quelque peu, avant de voir qu'une chose était plantée dans son dos. Elle repéra l'ombre d'un poignard, et leva les yeux vers la demoiselle en jupe. Elle ne lui inspirait pas confiance, mais quelque chose en elle l'intriguait. Elle se releva, avança en dessous de la lampe en chancelant, observant l'étendue des dégâts. Quand elle releva la tête, elle aperçu son "sauveur" tourner à l'angle de la rue, et se mit à sa poursuite sans réellement savoir pourquoi. Arrivant à sa hauteur, elle lui attrapa le bras, et elle se retourna, semblant furieuse. Lyra lui lâcha immédiatement le bras, osant l'affronter du regard.

« Merci. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


My name is


• • • • • • • • • •


♣ Messages : 111
♣ Localisation : Au sommet de l'Enfer

MessageSujet: Re: Une rencontre qui détonne. | Lyséa&Lyra   Ven 31 Déc 2010 - 13:48

Lyséa marchait d'un pas rapide pour sortir de cette ruelle et ainsi échapper à la jeune brune qu'elle avait involontairement sauvé, même si cela n'était pas correct, c'était en quelque sorte de cette façon qu'elle voyait la chose, elle ne l'avait pas fait pour elle, pas tout-à-fait c'était plutôt une bonne occasion de tuer une nouvelle fois encore un sang-froid, ces êtres abjects, inutile dans ce bas-monde. Et les torturer, les tuer était devenu un passe-temps quotidien, une sorte d'habitude qui lui plaisait plutôt bien, tout comme d'autres créatures, appartenant à n'importe quelles autres catégories. C'était tout ce dont elle savait faire, avec classe et détermination et ceci grâce notamment à sa meilleure amie June. Elle l'avait beaucoup aidé, beaucoup encouragé dans chaque chose qu'elle faisait, certes, elle était froide et agressif, sans aucune pitié pour la jeune démone, mais maintenant elle pouvait l'en remercier très sincèrement pour l'avoir autant endurci et autant entraîné. Elle était devenue puissante, violente et s'en jouait parfois pour braver ses ennemis tout en restant circonspecte face aux humains, ne voulant aucunement se faire montrer, voulant toujours planter des couteaux dans le dos sans qu'on ne s'en aperçoit, c'était beaucoup plus désopilant, mais encore une fois c'était toujours dû à la même chose, toujours un besoin de vengeance pour le mal qu'on avait pu lui faire, jadis et sa soif de pouvoir ne s'assouvira pas de si tôt, durant ainsi plusieurs autres siècles encore, elle ne s'en lassait pas, pas encore.
Alors qu'elle s'apprêtait à tourner à l'angle de la ruelle pour parvenir au centre-ville, une main frêle lui attrapa brusquement son bras et machinalement elle se retourna vers la mortel en la foudroyant du regard ce qui obligea automatiquement la jeune femme à lui lâcher son bras, mais qui osait tout de même l'affronter du regard. Elle était menue, fluette et plutôt jolie, coquette, cherchant certainement à plaire, ce qui avait dû être la deuxième raison au vampire d'avoir voulu l'attaquer, car autant pour la démone que pour l'humaine il était bien évident que c'était avant tout pour l'odeur de son sang. Lyséa était furieuse, elle qui voulait seulement l'éviter, sachant d'or et déjà que des remerciements seront présents et qu'elle n'avait aucunement envie d'attendre un simple merci de la part d'une simple et innocente mortel. Elle soupira longuement, tout en restant sous contrôle.

- Merci.

Et voilà. Elle qui ne voulait aucun remerciement, elle avait été servie, elle avait levé les yeux au ciel, c'était pathétique, tout bonnement pathétique. Si elle savait qu'elle n'avait pas fait cela pour elle, elle aurait vite remballer sa formule de politesse. Sa voix était angélique, placide et sereine, une voix d'une petite fille et ceci faisait énormément sourire Lyséa. Elle avait sauvé une petite fille, candide, innocente, comme c'était touchant. Tout en observant la silhouette en face d'elle, elle s'en approcha lentement, inclinant adroitement sa tête.

- Jeune fille. Cesse donc ceci avec moi. Susurra-t-elle prenant une voix ferme et suave. Alors, ne me remercie pas et éclipse toi avant que je ne regrette ma décision de te laisser en vie.

Et tout en se reculant elle refit demi-tour pour enfin s'extirper de cette ruelle et s'engager dans la zone commerciale du centre-ville. Parfois, elle se maudissait intérieurement, pourquoi laissait-elle cette fille vivante ? Quelque chose d'intrigant chez elle avait fait qu'elle l'avait épargné, son regard était envoûtant et sa voix enfantine lui avait fait repenser à sa jeune sœur, Létunia. Elle passa rageusement ses mains dans ses cheveux, retirant les quelques mèches rebelles sur son fin visage et bloqua fermement ses pensées, ne voulant plus ainsi évoquer son passé ainsi que ses sœurs qu'elle avait tant aimées et qu'elle aime encore malgré tout. Elle espèrait toutefois, une toute petite part d'elle espèrait que la jeune brune allait essayé d'en savoir plus à son sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Tourbillon--DeFeuilles.skyrock.com

avatar


My name is


• • • • • • • • • •


♣ Messages : 36
♣ Localisation : Sous la pluie.
♣ Situation amoureuse : Dans le brouillard.

MessageSujet: Re: Une rencontre qui détonne. | Lyséa&Lyra   Dim 9 Jan 2011 - 17:25


Lyra regarda la jeune femme devant elle lever les yeux au ciel, et elle esquissa un sourire. Décidément, elle n'était pas comme les autres. Doucement, son interlocuteur s'approcha d'elle à petits pas, la dévorant du regard comme Lyra dévorerait une friandise. Ses yeux sombres se perchèrent dans les yeux verts de la jeune femme en face d'elle, et osa soutenir son regard vaillamment. Quelque chose dans ces iris verdâtres l'intriguait. Elle avait envie d'attraper la main de l'inconnue, et de l'emmener dans la lumière, bien qu'elle fût certaine que quelqu'un, ou quelque chose la retint dans l'ombre.

« Jeune fille. Cesse donc ceci avec moi. Alors, ne me remercie pas et éclipse toi avant que je ne regrette ma décision de te laisser en vie. »

Les grands yeux de Lyra s'écarquillèrent, et sa lèvre inférieure se mit à trembler. Les symptômes d'une crise de larmes. La jeune femme avait beau n'être pas réellement fragile, en présence de cette inconnue, elle se sentait plus vulnérable que jamais. Comme retombée en enfance. L'inconnue lui faisait peur, mais elle avait cet arrière goût d'aventure, en surface, auquel Lyra avait prit soin de s'accrocher. Elle avait si facilement tué ce sang froid, qu'elle se demandait pourquoi ne pas l'avoir tuée elle aussi. Lyra en était sûre à présent : son sauveur n'était pas humaine. Non. C'était bien plus que ça. Son aura indiquait à Lyra qu'elle n'était pas une sorcière, mais tout portait à croire qu'elle n'était pas simple mortelle non plus. Le fait qu'elle ai tué une personne la rendait plus forte qu'elle ne l'était déjà. Un lycan n'aurait pas tué de cette manière, un ange n'aurait pas tué tout cour, un vampire n'aurait pas assassiné l'un de sa race, un humain ne s'y serait pas risqué. Lyra se mit à trembler légèrement sans pouvoir s'en empêcher. Se pourrait-il que la jeune femme en face d'elle soit... un démon ?

Elle regarda la jeune femme s'éloigner vivement, et mit quelque secondes avant de s'en rendre compte. Pressant le pas, elle tourna à l'angle de la ruelle, et tomba sur une rue éclairée, remplie de passants. Lyra s'arrêta brusquement, cherchant la silhouette de la jeune femme des yeux. Plus rien. Une brusque foule entoura Lyra, qui commençait déjà à se sentir mal. Enfin, elle repéra le blouson de la jeune femme, elle ferma les yeux une seconde et inspira un maximum, avant de s'élancer à la poursuite du démon. Quand elle arriva à sa hauteur, elle se plaça devant elle, et sembla interrompre le fil de ses pensées, malgré son visage fermé à toute émotion. Quand elle reconnut celle qu'elle avait sauvé, elle sembla vouloir s'enfuir, mais resta plantée là, attendant impatiemment.

Lyra ressentit la victoire de la jeune femme. Elle ne savait pas pourquoi l'inconnue ressentait ce mélange de joie et d'amertume, mais elle le ressentait aussi, au fond d'elle. Lyra attendit quelques secondes, reprenant son souffle petit à petit. Elle semblait sur le point de flancher, mais résista, sentant ses jambes fondre. Finalement, elle finit par tendre la main à la personne en face d'elle.

« Lyra. Lyra Delange. »

La voila qui parlait comme James Bond, maintenant. Elle laissa sa main en suspend, attendant de sentir celle de son interlocutrice dans la sienne. Au bout d'une minute entière, elle failli la rabaisser. C'était extrêmement blessant que de ne pas lui serrer la main, même venant de la part de cette incorrigible jeune femme. Puis, une volonté de fer l'assaillant encore un peu plus, elle remonta sa main, et l'avança de quelques centimètres vers l'inconnue.

« Ce n'est pas très poli, de ne pas répondre à l'invitation, quand on te tends la main, le savais-tu ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



My name is
Contenu sponsorisé -


• • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Une rencontre qui détonne. | Lyséa&Lyra   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une rencontre qui détonne. | Lyséa&Lyra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Our World Of Dreams :: Lieux :: ♣ San Francisco :: Dans les rues-