AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Me laisseras-tu t'aimer dans le vide ? || Gareth & Roxanne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


My name is


• • • • • • • • • •


♣ Messages : 99
♣ Localisation : Ici et là.
♣ Situation amoureuse : En attente.

MessageSujet: Me laisseras-tu t'aimer dans le vide ? || Gareth & Roxanne   Mer 6 Oct 2010 - 18:09


Tu me déchires ma brune,
Avec un rire moqueur,
Et puis tu mets sur mon coeur
Ton oeil doux comme la lune.


Elle hantait toutes ses pensées. Il n’avait plus aucune réflexion cohérente, sa seule obsession demeurait ; Roxanne. Il la voulait encore auprès de lui. Il voulait entre sa voix, son rire, il voulait pouvoir la toucher, l’embrasser, la caresser. C’était une évidence, il ne pouvait le nier, il désirait Roxanne de tout son être. En fait, elle l’obnubilait, elle était devenue une véritable obsession, sa véritable obsession. Elle le rendait dingue, fou de dévotion, sans le vouloir. Sans comprendre comment ça avait été possible, il était tombé sous son charme, indéniablement. Et il était incroyable de penser que lui, Gareth, tombé dans la débauche dès son plus jeune âge, soit aujourd’hui amoureux d’une fille, qui visiblement ne veut pas de lui. Mais le beau brun était sur et certain qu’une idylle entre lui et elle était possible, et il comptait bien le lui démontrer. Lui prouver, par n’importe quel moyen, qu’il tenait à elle, bien plus qu’à sa propre vie.

Et ce soir là, un soir passé en solitaire, un soir comme tous les autres depuis que Roxanne était entré dans sa vie, le désir le démangeant atrocement, de voir la belle brune, il se rendait d’un pas décidé chez elle. Il connaissait parfaitement le chemin qui menait chez elle, car il l’avait emprunté la première fois qu’il l’avait rencontré. La première fois qu’elle lui avait appartenu, rien qu’à lui, une nuit d’été. Et c’est depuis cette nuit là, qu’il n’avait pas réussi à la sortir de ses pensées. Pourtant, le matin elle lui avait clairement dit qu’elle ne voulait rien de lui, et qu’il n’avait été qu’une histoire sans lendemain. Malgré tout, Gareth ne baissait pas les bras. Il le refusait, il voulait se battre pour la brune, étant atteint d’un sentiment amoureux, encore maladroit et incompris pour un jeune de son âge. En fait, plus rien ne comptait à par la jeune femme. Le reste n’avait aucune importance à ses yeux. Déjà que d’ordinaire il se fichait éperdument de tout, son peu d ‘intéressement pour ce qui l’entourait, c’étai amplifiée depuis sa rencontre avec Roxanne.

Les mains dans les poches, l’air blasé, le casque sur les oreilles, il se frayait un chemin parmi les passants qui sortaient des bars, accompagnés d’amis, qui sortait trop tard du boulot, qui avait un rendez-vous quelque part. Tous pressés par la vie. Gareth pensait avoir le temps, le temps pour faire tout ce qu’il avait envie, le temps pour être un tant soit peu sérieux, le temps pour flâner, le temps pour l’amour. Mais il se rendait compte que le temps, le rattrapait sans qu’il s’en aperçoive réellement, qu’il le happait dans son empressement, avec soudaineté, sans retour en arrière possible. Lâchant un petit soupir las, il ne tarda pas à arriver devant l’immeuble de Roxanne. Un petit sourire s’imposa sur ses lèvres, il retira son casque, entoura son cou avec, et passa la porte du bâtiment. Sans réfléchir, il prit l’ascenseur fasse à lui, et se rendit à l’étage où demeurait la femme qu’il aimait. Lorsque les portes de l’ascenseur s’ouvrirent, il continua son avancée jusqu’à la porte de la brunette. Il donna quelques coups sur le bois, espérant qu’elle ne serait pas sortie ce soir-là.

Son cœur loupa un battement lorsque la porte laissa apparaitre celle qui hantait toutes ses pensées. L’étonnement et le froideur des yeux bleutés de Roxanne le laissèrent quelques instants pantois, puis finalement, il ne se laissa pas démonter devant l’attitude de la jeune femme, et posa son coude sur l’encadrement de la porte, lui donnant une posture négligée, relaxée. Avec un petit sourire en coin, il lâcha :

- Tu m’as terriblement manqué, beauté.

Sur ces mots, et avec une assurance sans nom, il s’approcha de la jeune femme, lui posa un délicat baiser sur la joue, et se permit d’entrer dans son appartement. Entendant le claquement d’une porte fermée derrière son dos, il ne fut pas surpris le moins du monde en voyant la brunette croiser les bras, un sourcil arqué, lui demandant sans besoin de parler, ce qu’il faisait là. Gareth ne prit pas la peine de rajouter quoi que ce soit, et s’installa dans la canapé qui trônait au milieu du salon. Les jambes légèrement écartées, il posa ses deux coudes sur ses cuisses, avant de poser son menton sur ses poings fermés. Son regard chocolat se posa sur Roxanne, toujours silencieuse, et où l’impatience se lisait dans chacun des traits de son doux visage. Seulement voilà, maintenant qu’il était fasse à la belle brune, il ne savait pas tellement par où commencer, se sentait terriblement niais et mal à l’aise à présent. Il aurait espéré recevoir un accueil plus chaleureux, il aurait pensé qu’il lui aurait manqué, même un peu. Mais visiblement, il s’était fait de fausses idées.

S’humectant les lèvres, il finit par briser le silence pesant qui persistait entre eux :

- Est-ce que je t’ai manqué ? Demanda-t-il sans aucune once d’ironie dans la voix, mais avec une sincérité presque déconcertante.


Dernière édition par Gareth S. Lowery le Mar 27 Déc 2011 - 12:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dray-lo0ve-mione.skyrock.com

avatar


My name is


• • • • • • • • • •


♣ Messages : 88
♣ Localisation : Certainement dans une fête
♣ Situation amoureuse : Les hommes se succèdent mais ne se ressemblent pas.

MessageSujet: Re: Me laisseras-tu t'aimer dans le vide ? || Gareth & Roxanne   Jeu 23 Déc 2010 - 14:20

- Tu vas où ?, demanda Roxanne d'un air boudeur.

Clara s'esclaffa et lui répéta pour la millième fois de la soirée qu'elle avait un rendez-vous avec un garçon. Pour la démone, cette réponse était claire ; pas de place pour elle dans cette petite soirée privée. Mécontente parce qu'elle avait prévu de passer la soirée avec Clara et que pour cela elle avait refusé plusieurs invitations, Roxy suivit sa meilleure amie qui se maquillait dans la salle de bain.

- Mais tu peux pas reporter ça ? Je te rappelle que ça fait un mois que l'on a pas passé une soirée ensemble alors qu'on vit dans le même appart' !

Clara secoua négativement la tête, courut chercher son sac, déposa un baiser sur la joue de Roxanne et s'échappa des griffes de sa meilleure amie.

- C'est ça dégage, cria la démone alors que son amie claquait la porte.

Clara revint sur ses pas, ouvrit la porte sur une Roxanne intriguée par le retour de celle-ci et lui tira la langue d'un air joueur avant de s'en aller aussitôt. La brune soupira mais ne put s'empêcher de sourire.
Bon, puisque Clara était sortie, qu'allait-elle faire de sa soirée ? Elle pouvait très bien se rendre à une fête mais elle n'en avait pas le courage.

La brune hésitait entre regarder un DVD ou appeler Hannah quand des coups donnés à la porte coupèrent sa réflexion. Elle se releva, défroissa sa robe et alla ouvrir à ce mystérieux visiteur qui tombait plutôt bien au final. La brune ne bougea pas durant quelques secondes, surprise de l'identité de son visiteur. Il s'agissait de Gareth Lowery. Roxanne lui jeta un regard froid ; depuis qu'elle avait couché avec lui, il semblait être fou d'elle. La jeune femme le voyait dans la façon que la garçon avait de la regarder (dévorer du regard conviendrait mieux) et dans la douceur de ces gestes. Le fait qu'un jeune homme soit à ses pieds ne faisait pas de mal à son égo mais il s'avérait plutôt collant. S'il se permettait maintenant de venir chez elle au gré de ses envies, elle n'était pas sortie de l'auberge. Elle voulut le renvoyer d'où il venait mais il s'avérait plutôt mignon avec sa posture qui lui donnait un air négligé. Il était trop gentil, voilà où était le problème. Personne n'avait jamais été aussi amical avec elle, sûrement parce que c'était l'un des rares qui ne connaissait pas son statut de démone. Il était doux, attentionné, respectueux et elle n'avait pas le courage de le renvoyer paître. Il semblait espérer tant de choses, choses qu'elle ne pourrait jamais lui donner, il finirait par s'en apercevoir.

Gareth eut un petit sourire avant de lui dire :

- Tu m’as terriblement manqué, beauté.

Et il lui déposa doucement un baiser sur la joue avant d'entrer sans permission dans son appartement. Roxanne fut étonnée de son audace. Même la plus féroce des créatures n'aurait osé entrer ainsi chez une Rice. Mais Gareth était un humain et il ne la connaissait que par son nom usuel Bloomsbury. La brune avait été également surprise qu'il lui dépose un baiser sur la joue. La masse d'admirateurs qu'elle avait, ne se gênait pas pour embrasser ses lèvres sans son approbation. Gareth, lui, se contentait d'un baiser sur la joue. Enfin pour le moment. Elle finit par refermer la porte de l'appartement, espérant que Gareth ne prenne pas ça comme un signe qu'elle voulait passer la soirée avec lui. Finalement curieuse, elle se tourna vers le garçon en croisant les bras et en arquant les sourcils, lui demandant silencieusement, ce qu'il était venu chercher ici. Mais l'homme ne sembla pas vouloir répondre et il alla tranquillement s'installer sur le canapé où Roxanne était assise quelques minutes plus tôt. La démone resta debout mais se positionna face au jeune homme, continuant à croiser les bras, insistant pour qu'il prenne la parole avant elle. Au bout d'un long silence, plutôt pesant, Gareth finit par lui demander d'une voix touchante :

- Est-ce que je t’ai manqué ?

Roxanne fut déconcertée par la sincérité et la question direct que venait de lui poser Gareth. Il semblait attendre tellement de sa réponse que la brune n'osa pas lui répondre négativement. Pourtant, en tant que démone, elle n'aurait du avoir aucun mal. Mais quelque chose dans la question de Gareth, dans le ton de sa voix, dans la façon dont il la fixait nerveusement à présent, l'empêchait de blesser le garçon. Pour la première fois de sa vie, elle ne souhaitait pas faire de mal à quelqu'un. Il paraissait tellement fragile. Un pauvre humain amoureux d'une redoutable démone. Le malchanceux était tombé sur le mauvais lot. Il aurait pu s'enticher d'une humaine niaise mais non il avait fallu qu'il la choisisse, elle. Elle qui ne connaissait rien à l'amour, qui était sortie avec son demi-frère, qui s'amusait avec des hommes différents tous les soirs et qui ne faisait que jouer avec ses admirateurs. La jeune femme retint un soupir avant de répondre d'une voix qu'elle tenta de rendre amusée :

- Peut-être. J'imagine que moi je t'ai manqué pour que tu viennes ce soir.

Elle se tut quelques instants et vit les yeux de son interlocuteur briller d'espoir au son du « peut-être » qu'elle venait de prononcer. Ce fut à ce moment qu'elle se décida à être franche. Elle n'avait pas le droit de le faire espérer ainsi. Elle pouvait bien trouver des mots pour lui faire comprendre que ce n'était pas réciproque, sans le blesser. La brune se creusa la tête, elle n'avait jamais pris des pincettes pour virer les hommes.
Puis, finalement, elle réussit à articuler :

- Huum...écoute, je sais pourquoi tu es venu ici mais je ne peux pas te donner ce que tu recherches. Je ne suis pas une femme pour toi, il faut que tu passes à autre chose. Mais tu sais nous pouvons être amis ? tenta t-elle d'une voix aiguë

Sa seule amie était une sorcière timbrée. Est-ce qu'un humain innocent et tout doux pourrait être son ami ? Il ne connaissait rien aux démons et aux créatures qui habitaient la ville. Il n'avait pas encore compris le mal qui coulait dans ses veines. Qu'obtiendrait-elle d'un humain ? Que lui apporterait-il ? Pour l'instant, elle ne pouvait répondre à ces questions mais elle savait aussi qu'elle ne pourrait pas être méchante avec cet humain. Il réussissait à la toucher, ce que peu de personnes parvenaient à faire. Gareth méritait peut-être son attention au final.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


My name is


• • • • • • • • • •


♣ Messages : 99
♣ Localisation : Ici et là.
♣ Situation amoureuse : En attente.

MessageSujet: Re: Me laisseras-tu t'aimer dans le vide ? || Gareth & Roxanne   Dim 16 Jan 2011 - 14:38

Gareth attendait, silencieusement, et avec une impatience certaine. Il vit Roxanne le fixer avec attention, comme si il lui demandait quelque chose d’incroyable. Pourtant, il lui avait semblé qu’elle avait l’habitude d’être adulée par la gente masculine, et qu’elle n’avait aucune gêne à répondre à n’importe qui, sur n’importe quoi, et surtout de n’importe qu’elle façon. Le jeune homme voulait réellement savoir si il lui avait manqué, c’était quelque part vital pour lui. De savoir qu’il n’était pas resté des jours à ne penser qu’à elle sans réciprocité, que, elle aussi, avait pensé à lui, ne serait-ce qu’un peu. Il ne demandait pas grand-chose, juste de l’attention de la part de Roxanne. Était-ce sa faute, à lui, si elle lui avait tapé dans l’œil, si elle lui avait fait doucement perdre la tête ? Continuant de la darder d’un regard qui en attendait beaucoup sur la suite des évènements, la brunette finit par lâcher :

-Peut-être. J’imagine que moi je t’ai manqué pour que tu viennes ce soir ?

Il ne rêvait pas, elle venait de dire peut-être. Un peut-être basé sur de l’incertitude, mais un peut-être qui venait de redonner espoir à Gareth. Il n’avait pas peur d’avouer ses sentiments à la demoiselle en face de lui. Après tout, il n’a qu’une vie, et si le destin a décidé de les mettre sur la même route, ce n’était certainement pas pour rien. Oui, il avait quelque chose à vivre avec Roxanne, et il ferait tout pour qu’elle aussi le perçoive comme lui. C’était peut-être de l’acharnement mal placé, voir tout à fait absurde, et niais, seulement lui il voulait y croire. Regardant attentivement la brunette debout face à lui, il eut tout le plaisir de voir à quel point elle était belle. Ses yeux bleus, pénétrants, son nez droit, sa bouche pulpeuse, son visage fin, et son corps parfaitement proportionné. Lorsqu’il avait couché avec la jeune femme, il n’avait pas pensé en devenir dépendant. Ce n’était pas la première fois qu’il couchait avec la première venue, et elle changeait totalement ce qu’il avait envisagé pour les mois à venir. Un silence de plomb s’était installé entre eux, et alors que Gareth allait répondre à sa question, qui pourtant ne semblait pas attendre de réponse, qui sonnait comme une affirmation, elle brisa ledit silence :

- Huum…écoute, je sais pourquoi tu es venu ici mais je ne peux pas te donner ce que tu recherches. Je ne suis pas une femme pour toi, il faut que tu passes à autre chose. Mais tu sais, nous pouvons être amis ?

Sa voix avait viré dans les aigus, comme si elle était mal à l’aise de demander cette chose, qui apparaissait royalement absurde aux oreilles de Gareth. Ami ? Le mot résonnait en boucle dans la tête du jeune homme. Il ne voulait pas de l’amitié avec elle. Il voulait bien plus que ça. Agacé, il se leva soudainement, l’air furibond, et avança avec empressement vers Roxanne, qui par réflexe recula. Elle se retrouva collée contre le mur du salon, et Gareth ne se gêna aucunement pour bruler les quelques centimètres qui les séparaient. Plantant son regard chocolat, dans celui, azur de la jeune femme, il put y lire de l’agacement dans ses deux billes bleutés. Ne se laissant pas démonter pour autant, il donna un coup de poing dans le mur sur le côté droit de Roxanne, lui montrant ainsi qu’il était loin d’être d’accord avec sa proposition. Plaquant sur le mur où se trouvait la brunette, ses deux mains de chaque côté de son visage, il lâcha avec dureté :

- Ami ? Je ne veux pas être ami avec toi Roxanne, je ne pourrais jamais l’être. Je veux plus que de l’amitié.

Et pour argumenter ses dires, il se pencha sur le visage de la jeune femme, et posa ses lèvres sur les siennes. La réponse ne se fit pas attendre, et après la gifle qu’il reçut, elle le repoussa avec violence d’elle, si bien qu’il tomba par la force de la brunette. Surpris, il resta quelques instants par terre, regardant Roxanne l’air décontenancé, puis mis la violence de cette dernière, sur le fait qu’il s’était laissé surprendre. Se relevant, il fronça les sourcils. Pourquoi ne voulait-elle pas de lui ? Il lui semblait qu’elle aussi avait apprécié leur moment d’intimité passé ensemble. L’air renfrogné, mais surtout, déçu au plus profond de lui-même, Gareth secoua la tête, restant dans l’incompréhension totale. Il était certain, que lui et la brunette avaient quelque chose à vivre ensemble, et il ne comptait pas laisser filer cette chance là.

]- Pourquoi tu ne veux pas de moi, Roxanne ? On est fait pour être ensemble, j’en suis sûre. Laisse-nous une chance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dray-lo0ve-mione.skyrock.com



My name is
Contenu sponsorisé -


• • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Me laisseras-tu t'aimer dans le vide ? || Gareth & Roxanne   

Revenir en haut Aller en bas
 

Me laisseras-tu t'aimer dans le vide ? || Gareth & Roxanne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Our World Of Dreams :: Lieux :: ♣ San Francisco :: Habitations-