AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 It's time to say goodbye || Alexander & Ninon.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


My name is

ADMINISTRATRICE
Je suis partout.

• • • • • • • • • •


♣ Messages : 1184
♣ Localisation : Aux oubliettes.
♣ Situation amoureuse : Délibérément seule.

MessageSujet: It's time to say goodbye || Alexander & Ninon.   Ven 9 Juil 2010 - 21:40




Une ombre traversa l'avenue principale à du deux cent à l'heure, ne laissant pas le temps d'être aperçue à quiconque qui se trouvait être là. Invisible, courant à une vitesse éclaire, traçant la route droit devant elle. Ninon Haalen, tignasse blonde de temps en temps repérée sur le toit d'un motel ou au croisement d'un carrefour, tentait de rallier le Golden Gate. Endroit où elle se sentait en sureté chaque fois qu'elle croyait le voir, percevoir son odeur, entendre poindre un rictus mauvais au son de sa voix. Il était là. Il la suivait, la traquait, guettait le moindre faux pas de sa part. La vampire était prudente, très prudente, encore plus depuis qu'elle le savait ici, à San Francisco.

Fuyant ce qui la rattrapait à grands pas, Ninon accéléra. Elle pouvait apercevoir le symbole mythique de la ville de là où elle était. Plus que quelques mètres et elle n'aurait plus qu'à escalader le légendaire pont rouge qui surplombait l'Océan. Ne quittant plus sa cible des yeux, elle fléchit les genoux en un quart de seconde et bondit sur la terrasse d'un appartement au troisième étage. Un vieil homme était occupé à se délecter de la vue magnifique que lui offrait son petit balcon. Ce dernier ne la vit pas passer, trop rapide pour ses yeux d'humain, inaudible pour ses oreilles de simple mortel. Elle s'activa à viser le toit de l'immeuble voisin, où elle atterrit un battement de cils plus tard.

Ne regardant pas derrière elle, la vampire continuait de tracer la route. Son objectif lui brûlait les yeux tant il se rapprochait. Le pont était là, juste devant elle. N'osant pas un coup d'oeil en arrière qui pourrait lui couter cher, Ninon fixa une poutre qui encadrait plusieurs sortes de grillages. Les mains agrippées à la barre, elle s'en servit pour se propulser vers le haut. Araignée se déplaçant sur une toile de fer géante, la blonde connaissait ses prises par coeur. N'hésitant pas une seule seconde à où s'accrocher, elle reproduisait les gestes coutumiers qu'elle avait reproduits de nombreuses fois, en voulant retrouver son petit coin de Paradis personnel. Certes, c'était la première fois qu'elle grimpait aussi rapidement, et la dernière, elle espérait.

Avisant un regard vers le sommet, elle jugea l'espace facilement réductible. Un mouvement plus tard, ses pieds touchaient la plaque de fer écarlate qui lui servirait de plateforme si éventuellement, une lutte s'imposait. Accroupie telle une bête sauvage prête à bondir, Ninon ferma un instant les yeux. Priant pour qu'il ne parvienne jamais jusqu'ici, elle se releva, tous les sens en alerte. Humant les alentours, l'odeur qu'elle tentait de semer vint lui hérisser l'échine du dos. Il était bien plus fort qu'elle ne l'avait estimé, se basant sur leurs chasses précédentes, elle l'avait jugé trop vite. Avec les années, il s'était amélioré, ses pouvoirs s'étaient accrus. Qui savait ce qu'il lui réservait encore…

La puanteur, qui n'en était une que par la haine qu'elle enflammait en la vampire, se faisait de plus en plus sentir. Un craquement sonore résonna longtemps dans le tête de Ninon, en un crac il venait d'apparaître devant elle. Glacial. Imposant. Une lueur de folie illumina ses iris devenus ternes par la soif de sang. Aucun des deux ne bougèrent, se défiant du regard comme deux bêtes furieuses avant de se lancer sur sa proie. Elle le haïssait depuis des décennies durant, et c'était réciproque. Se vouant une haine inébranlable l'un envers l'autre, ils étaient prêts à tout pour amener leur adversaire à sa mort. La blonde ne pensait à rien d'autre qu'à lui, le fichu démon qui avait mis le feu à son orphelinat, celui qui avait tué sa seule famille.

Alexander Rice était posté à moins de deux mètres d'elle, pourtant elle n'attaquait pas. Statue de cire figée dans la nuit, seule contre le pire des meurtriers. Ninon avait les idées on ne peut plus claires, elle savait parfaitement ce qui l'attendait. Combien de fois ne s'étaient-ils pas retrouvés dans la même situation, deux ennemis mortels réunis, luttant pour forcer l'autre au salut de son existence? La vampire ne les comptait plus, lasse de ne jamais en finir. A chaque affrontement il s'en était fallu de peu pour qu'elle ne le vide pas de son sang sali par le crime, ou au contraire, qu'elle s'en tire à son avantage. Là, tout poussait à croire que c'était différent. La blonde bénéficiait de plusieurs opportunités pour obtenir vengeance, la première étant qu'elle se situait en territoire connu à la perfection. Elle l'aurait, à coup sûr elle le tuerait.

D'une voix où émanait une méchanceté sans borne, mélodie rendue cruelle par la force des sentiments, Ninon déblatéra à la figure de celui qu'elle détruirait incessamment sous peu :

    — On dirait que nous sommes repartis pour un tour de manège, Xany.
Sarcastique plus qu'on aurait dû l'autoriser, la vampire laissa poindre un sourire mutin sur ses lèvres déjà retroussées. Elle était préparée à toute tentative d'attaque, mais connaissant son ennemi, elle savait qu'il attendrait d'avoir à son tour eu son mot à dire. Ironique. Voilà donc là où ils en étaient : ils se crachaient toute leur rancune en pleine face. Xany. Il était toujours bon de tourner ce qui faisait la fierté d'un être comme Alexander au ridicule. En l'occurrence, le pseudonyme sous lequel il était connu partout en Enfers. Si il se vexait aussi facilement, Ninon était prête à recommencer autant de fois que l'inactivité de ses canines le lui permettrait. Focalisée sur une seule envie, un seul désir qui lui brûlait la gorge et qu'elle ferait tout pour posséder : son corps mort gisant sur le fer rouillé, inaperçu des automobilistes qui empruntaient la "Hightway" quelques mètres en-dessous d'eux, seul et méprisé par le monde tout entier.


Dernière édition par Ninon Haalen le Sam 4 Déc 2010 - 16:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://owod.forumactif.org/t65-ninon-haalen-broken-inside

avatar


My name is


• • • • • • • • • •


♣ Messages : 170
♣ Localisation : Partout et nullepart à la fois.
♣ Situation amoureuse : Très drôle.

MessageSujet: Re: It's time to say goodbye || Alexander & Ninon.   Dim 17 Oct 2010 - 10:31

Un immeuble se dressait juste devant lui, et il savait, car il la guettait depuis plusieurs jours maintenant, que c'était précisément là qu'elle résidait. Ainsi donc, la vampire avait bien rejoint San Francisco, comme le lui avait prétendu une vieille source, toujours correctement informée. Encore une fois, son collaborateur avait vu juste. Il l'attendrait, jamais il ne bougerait d'ici tant qu'il n'aurait pas lui-même fait gicler son sang sur le goudron, voire peut-être même lui broyer le coeur, jusqu'à lui déchirer les entrailles. Il voulait la voir mourir. La savoir morte. La tuer de ses propres mains. Il ignorait comment ils en étaient arrivés là, mais peu importe, tout ce qui comptait désormais était d'en finir une bonne fois pour toute avec cette haine sordide. Leur jeu n'avait que trop duré, il était temps que la partie s'achève et qu'il soit déclaré vainqueur. Car il vaincrait, c'était proscrit.

Une odeur. La sienne. Aussitôt, ses membres s'éveillèrent, ses iris tintèrent animés par cette rage qui le tenaillait. Une silhouette fine apparut, elle quittait son appartement. Sereine. Insouciante. Elle avait tort de baisser la garde, mais soit, cela l'avantageait lui, alors, il n'allait pas non plus en faire un plat. Quoi que, il avait horreur des victoires simples. Mais il ne se laissa pas être déçu par ce manque de vigilance, il devinait, il en était même persuadé, que leurs retrouvailles allaient se montrer explosives. Ça avait toujours été le cas, entre eux. A chaque fois qu'ils s'étaient trouvés face-à face, l'adrénaline atteignait son comble. Ils se demandaient quelle serait l'issue de ce combat, chacun étant convaincu de la défaite de l'autre. Mais pourtant, ils étaient encore là ; ils étaient toujours là, à leur plus grand damne. Alors la chasse continuait.

Le corps sculptural de la belle blonde se mouvait avec aisance, à une cadence respectable. Il ne fit pas un pas en avant, attendant de saisir le moment idéal. Il viendrait ; bientôt. Elle avança, agita ses cheveux d'un geste gracieux de la main. Une petite fille lui bourra dedans, elle lui adressa un sourire chaleureux et accepta ses excuses. La bonne femme parfaite, on la croirait presque future mère. Aah… la salope. Elle pensait pouvoir devenir comme tous ces gens, ces individus qui vivaient heureux, dans la joie quotidienne et qui n'en avaient que faire de toutes les cruautés qui existaient dans le monde. Mais, Ô joie, il serait là pour lui rappeler que ce monde n'était pas le sien. Jamais elle n'en ferait partie, il fallait qu'elle se fasse une raison. Et c'était à lui que revenait le privilège de briser ses rêves, mettre fin à ses idéaux. Il adorait ça. Il ne la connaissait que trop bien, faute des années de leurs fréquentations qui ne se comptaient même plus. Il savait absolument tout sur sa vampire, sa cible, sa proie. Il savait aussi qu'elle mourrait, et qu'il en serait la cause. Car elle lui appartenait, inéluctablement. C'était sa victime, elle se devait de constituer son meurtre le plus magistral, celui qui entrerait dans l'histoire de leurs communautés.

Maintenant. Le démon sortit de sa cachette, il se lança à la poursuite de la blonde à une allure décidée. Il n'eut pas à la pister longtemps pour qu'elle se rende compte de ce qui était en train de se tramer. Elle n'osa même pas tourner la tête en sa direction. Pourtant, il était certain qu'elle avait remarqué sa présence pour la simple et bonne raison que c'était toujours le cas. A peine l'eau lui monta à la bouche qu'elle avait déjà filé, telle un éclair que l'on croirait avoir rêvé. Aussi dut-il se gifler intérieurement pour l'avoir sous-estimée. S'il y avait bien une chose que la sangsue lui ait apprise, c'était bien de ne jamais négliger ses atouts. Or, tout le monde connaissait la dénommée (autrefois) Vampirella pour en compter énormément. Le jeune homme se concentra sur sa cible, il avait récemment acquis un don exceptionnel dont il réservait exclusivement l'usage à la présente immortelle. Focalisé sur l'esprit de cette dernière, il tenta d'entrer en contact avec celui-ci afin de déterminer sa position, à défaut de pouvoir la manipuler entièrement. Son expérience actuelle ne lui permettait pas de se risquer à une telle lubie. Pas encore.

Elle fuyait vers le nord, la mesquine. Il n'eut aucun mal à deviner l'endroit où elle se rendait. Il n'y avait là-bas qu'un seul et unique lieu susceptible d'enthousiasmer la vampire au vu d'un duel : le Golden Gate. Elle avait toujours le chic pour choisir des repères populaires, cela ajoutait une pointe d'ironie à leur situation. Ils ne faisaient jamais rien au hasard, c'était une coutume à laquelle ils tenaient. Il s'activa à rejoindre ce même endroit, préférant économiser ses pouvoirs pour plus tard. Il en aurait besoin. Mais il perdait sa trace, la petite maligne cherchait à semer le doute en lui. Elle se déplaçait en hauteur, ainsi, toutes les destinations lui étaient facilement accessibles. Le démon persévéra quant à sa première estimation, il demeurait approximativement sûr que le fameux pont rouge serait leur prochain ring. Il sut qu'il avait raison lorsqu'il aperçut une poupée de porcelaine escalader le monstre d'acier. Un sourire mauvais orna alors ses lèvres. Il resta un moment à l'observer grimper. La petite se démenait comme une chef, elle connaissait donc le terrain. Pas si idiote que ça… Il la rejoignit en s'éclipsant, comme il savait si bien le faire.

Elle se trouvait là, à un mètre face à lui. Aussi magnifique que dangereuse, comme toujours. Ses cheveux dorés reflétaient la lumière blafarde de la lune qui entamait un nouveau cycle, éclairant son visage de marbre. De ses prunelles bleus-azur se dégageait une aversion sans égale, qui devait être à l'origine du rictus malsain qui animait ses lèvres fines et légèrement rosies - sans doute par l'excitation. Les revoilà, à nouveau réunis, uniquement pour le pire, cette fois-ci. Alexander Rice avait tout oublié de leur passé commun. Ces moments écoulés ensemble, à tuer à deux, en parfaite symbiose. Ils se retrouvaient de temps en temps pour boire un verre, et se vanter l'un à l'autre, en toute humilité. Un temps fut-il où il pensa même être séduit par la supériorité, la réputation de la délicieuse blonde, mais il revint bien vite à la raison lorsque Ninon Haalen découvrit la vérité sur son crime le plus glorieux. Il avait tué sa sœur aînée, anéanti sa famille et détruit sa vie. A partir de là, elle le détesta de tout son être, et il le lui rendit bien. Une obsession naquit entre les deux jeunes gens, et c'était cette même haine qui les unissait encore aujourd'hui. Ils ne seraient soulagés qu'une fois la mort de l'autre provoquée.

— On dirait que nous sommes repartis pour un tour de manège, Xany.

Elle devint mutine, interdite au possible. Elle le contemplait de son regard d'acier, lui brûlant la peau de ses iris incendiaires. Oh oui, elle était sûre d'elle, la petite. Elle déchanterait bien vite, et il enverrait sa bouille de faux ange ainsi que ses sarcasmes puérils dans la tombe. Plus jamais il n'entendrait ce surnom ridicule. Xany. La blonde le cherchait, elle testait sa capacité à prendre sur soi. Xan détestait les moqueries de ce type, elles étaient tellement basses et dénuées d'humour noir que ça l'exaspérait. Le pire résidait sans doute dans le fait que Ninon le savait parfaitement, et qu'elle s'en servait contre lui. Il passa au-dessus, le temps n'était pas à l'agacement. Quoi que, si, mais pas seulement.

Comme il n'aimait pas qu'on le rabaisse sans qu'il n'ait eut son reste, il rétorqua d'une voix haineuse :

— Cette fois-ci, Vampi-chou, ne compte pas sur moi pour te laisser m'échapper, ou du moins, pas vivante.

Lui aussi pouvait se montrer terriblement cliché, elle n'avait qu'à le constater présentement. Alexander lui offrit son sourire le plus assassin, avant de faire un pas vers elle. Rien qu'un seul. Il ne voulait pas être le seul à chercher la bagarre ; il désirait que la blonde, la nonne, la gnangnan, lui prouve qu'elle n'avait pas totalement renoncé à Vampirella. Ce n'était pas le cas, aucun des deux n'en doutait plus. Non seulement parce qu'elle ne cessait de le lui démontrer, mais également car elle le cachait très mal. Du moins, à ses yeux, elle demeurerait éternellement un monstre infâme caché par un masque d'hypocrisie parfaite. Ce qui, au fond, ne pouvait que le réjouir. Ninon Haalen avait été l'unique proie à lui avoir échappé, et depuis, elle ne cessait de lui filer entre les doigts. Ce soir, Xan espérait qu'il parviendrait enfin à la détruire. Mieux : il avait confiance en cette prédiction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.Gryffinrin.skyblog.com
 

It's time to say goodbye || Alexander & Ninon.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Our World Of Dreams :: Lieux :: ♣ San Francisco :: Golden Gate Bridge-