AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Harmonie Meutrière, une collaboration Math/Cha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


My name is


• • • • • • • • • •


♣ Messages : 199
♣ Localisation : Dans ses pensées

MessageSujet: Harmonie Meutrière, une collaboration Math/Cha   Mer 30 Juin 2010 - 19:11

Courir. Ne pas m'arrêter. Continuer encore. M'éloigner. Vite. Encore plus vite. Retenir mes larmes. Et chasser de mes pensées l'image de celui que j'ai aimé. Que j'aime. Que je dois arrêter d'aimer. Parce qu'il a tué ceux que j'aimais. Et tant d'autres sans doute. Fuir. Loin. Ne pas me retourner. Ignorer la douleur lancinante qui vrille mon bras après qu'il ait voulu, moi aussi, me tuer. Ignorer celle plus profonde encore de mon cœur. Oublier ma respiration hachée & le manque d'air important qui me fait voir des étoiles en pleine journée. Continuer d'avancer & ne pas prendre garde aux regards des passants. M'effondrer en plein milieu d'une rue.


Elle court. Devant moi. Son sang coule de son bras. Écarlate. Envoutant. Oh, j'ai bien faillis l'avoir. La tuer. Mais non. Elle m'a échappé. La chance? Surement. Personne ne m'échappe. Et surement pas une jeune fille comme elle. Faible d'esprit. Amoureuse. Un long rire s'échappe de ma gorge. Je la vois accélérer. Oh oui. Cours, cours jeune fille. Ta chute ne sera que plus lente. Je la suis. Inlassablement. Je n’abandonnerais pas. Je n’abandonne jamais. Je veux voir son sang couler. Son visage se tordre de peur. Je veux entendre ses cris d’horreur. Je veux la voir trembler. Je veux la voir morte. Son beau visage éternellement figé en un rictus de terreur. Alors cours. Aussi vite que tu le peux. Car tu ne m’échapperas pas.


Je me relève grâce à l'adrénaline & sens sa présence. Malveillante. Dangereuse. Et pourtant... Pourtant je ne peux m'empêcher de vouloir le rejoindre. Mais ma raison est plus forte & je recommence à courir. Bousculer des personnes. M'excuser. Ou pas. Mais surtout. Ne pas céder à l'envie de le voir. De me serrer contre lui. Parce que si je cède... Je grimace, retiens des gémissements de douleur. Je voudrais que tout ne soit qu'un cauchemar pour stopper l'hémorragie de mon bras & celle, plus importante encore, de mon cœur. Mais cette hémorragie prouve au contraire que tout est réel. Des larmes dévalent mes joues tandis que j'aperçois mon immeuble. Stupide idée que de vouloir y aller. Il a les clés. Mais je n'ai que ça. Je serre les dents & mets toutes mes forces dans les derniers mètres. Je sors fébrilement mes clés en faisant abstraction de la douleur & rentre dans le hall. En refermant la porte je l'aperçois. Fatal instant. Je me sens vide. Je tremble & recule. Terrifiée. Le mur m'arrête & le choc me fait reprendre conscience de la réalité. Je me retourne & cours en grimpant les escaliers


Elle se relève. Telle une biche affolée, elle jette des regards à droite. A gauche. Elle me cherche. Elle a peur. Je le sens. Et ça me remplie de joie. Une joie malveillante. Elle se remet à courir. Elle souffre. Son sang continue de couler. Taches écarlates sur le bitume. Elle pleure. Je ne la vois pas. Mais je le sais. Oh, jeune fille si prévisible. Si faible. Elle se dirige vers son appartement. Petite sotte. Je sens les clés dans ma poche. Cours. Tu ne pourras plus m’échapper. Je la suis. Infatigable. Elle m’aperçoit. Une seconde. Cela suffit à la déstabiliser. Elle vacille. Elle est à bout. Je le sens. Je le sais. Je souris. Cours, encore. Je suis là. Juste derrière toi. Tu ne peux pas m’échapper. Elle monte les escaliers. De plus en plus faible. De plus en plus vulnérable. Petite sotte. Je t’aurais. Un grand sourire étire mes lèvres. Mes lèvres qu’elle désire tant. Fébrilement, elle ouvre la porte et s’y enferme. Debout au milieu du palier, je m’arrête. Je lui laisse le temps d’avoir peur. Petite sotte. Je m’approche. Laissant volontairement mes chaussures claquer sur le sol. Doucement. Un pied. Puis l’autre. Derrière la porte, elle s’agite. Sa fin est proche. J’arrive.


Je suis barricadée dans mon appartement. Le sang bat dans mes tempes & assourdit tous les bruits autour de moi. Malgré cela, j'entends résonner la semelle de ses chaussures. Des italiennes. Que je lui ai offertes. Je me mords furieusement les lèvres & promène mon regard hébété sur mon appartement. Je tressaille en me remémorant nos étreintes & ses mots d'amour. Mensonges. Tout n'a été que mensonge. Je gémis en fermant les yeux & glisse contre la porte. Je plie mes jambes contre moi. Incapable de bouger. Je devine le sourire qui orne son visage. Et je sais qu'il est comme d'habitude. Étincelant. Et cruel. Pourquoi ai-je été aveuglée par son éclat? Pourquoi l'amour rend-t-il aveugle? Je me déteste à ce moment là de ne pas le haïr. De continuer à l'aimer. De penser à lui en tant que "'l'homme que j'aime". Alors qu'il va être "l'homme qui m'a tuée". Je souris. Amère. Et je me lève. Résignée. Je ne sens plus la douleur de mon bras. Ni celle de mon cœur. Je suis comme anesthésiée. J'appuie brièvement mon front contre le bois frais de la porte & la déverrouille. Je l'ouvre. Tout doucement. Pour savourer le moment. Avant la triste échéance.


Il est devant moi. Enfin. Encore. Il me regarde avec un air clairement amusé sur le visage. Je suis presque tentée de croire que je me suis trompée. Mais le sang qui tache ses vêtements est trop explicite. Je pousse un soupir, docile. Et m’avance d’un pas .Il ne bouge pas. Se contentant de m’observer. Toujours avec son sourire. Je pose une main sur son torse. Il ne réagit pas. Pantin de cire. Et poupée de chiffon. Je plonge mon regard dans le sien & murmure ce que je sais être mes dernières paroles :
«- Tue-moi. Je n’opposerai pas de résistance. Je ne crierai pas. Sauf si tu le veux. Torture-moi si ça te fait plaisir. Je n’ai plus rien à perdre. Mais fais ça seulement si après tu embrasses mon corps mort. »


Elle est devant moi. Du haut de sa petite taille, elle me fixe. Son regard dégouline d’amour. D’amour et de détermination. Quelle horreur. Tu ne comprends donc rien ? Sa main sur mon torse, elle sourit. Émerveillée. Petite sotte. Tu vas mourir, et tu souris ? Très bien. Si tu le veux. Souris. Tant que tu le peux. Tu ne veux pas crier ? Très bien. J’aime le silence. Tu n’as plus rien à perdre ? Et ta vie, n’est-ce pas important ? Je continue de sourire. Imperturbable. Je pose mes mais au creux de ses reins. Elle frisonne. Je souris de plus belle. J’approche ma bouche de son oreille. Je lui susurre :
« -Oui. Je vais te tuer. Le reste m’indiffère. Il n’y a que ça qui m’importe. »
Je lui dépose un léger baiser dans le cou. Elle faiblit. Je le sens. Je le sais. Petite sotte. Je la vois sourire. Elle ferme les yeux. Se blottit contre moi. Pitoyable. Regarde ce que l’amour a fait de toi. Regarde. Un être misérable. Dépendant. Stupide. Je l’entraîne dans l’appartement. Je ferme la porte d’un coup de pied. Elle me suit. Docile. Absente. Comme si elle avait déjà quittée ce monde. Je sens les battements de son cœur tambouriner dans sa poitrine. Elle tremble. Elle s’accroche à moi. Désespérée. Je résiste à l’envie de la tuer sur le champ. Ce serait trop dommage. Vraiment. Je la plaque contre un mur. Elle s’y cogne violemment la tête. Laisse échapper un gémissement. Un filet de sang coule de son front. Laissant un sillon écarlate sur ses joues déjà trempées de larmes. Je m’approche. Elle lève la tête vers moi. Ferme les yeux. Tend ses lèvres. Petite sotte. Comme si j’allais t’embrasser. Je lèche délicatement le fin filet de sang qui coule sur son visage. Elle se cramponne de plus belle. De mes lèvres, j’effleure ses doux cheveux. Je descends le long de sa mâchoire tendue. Doucement. Je lui laisse le temps de savourer ce qu’elle perdra bientôt. Oui. Bientôt. La flamme de sa détermination vacille dans ces yeux. Oh. Ta fin est proche. Beaucoup plus que tu ne l’imagines. Je souris. Encore. Savoir qu’elle va bientôt mourir me rend fou. Fou de joie. Tout ces mois passés à ses côtés, à lui mentir, vont enfin porter leurs fruits. Enfin. Elle me fixe. Comme pour graver à jamais mon image en elle. Pour l’emmener avec elle dans sa mort. Petite sotte. C’est fini. Tu as perdue, jeune fille. Irrémédiablement. Game Over. Je la prends dans mes bras. Délicatement. Elle sourit. Ouvre la bouche. Prononce mon nom. Sa voix tremble. Supplication inefficace. Tu ne m’auras pas. Oh non. Personne ne m’a jamais eut. Personne. Et ça ne changera pas. Je prends doucement ma lame. Cachée sous ma veste. Ne pas l’effrayer surtout. Elle aperçoit l’éclat métallique dans ma main. Sursaute. Ses instincts reprennent le dessus. Elle essaie de se dégager. En vain. Oh non, petite sotte. Je suis bien trop fort pour toi. Je glisse la lame contre son cou. D’un geste sec, je trace une large estafilade sur sa peau tendre. Elle s’affaisse. Tout contre moi. Me jette un dernier long regard. Ses lèvres s’ouvrent pour me murmurer un ‘je t’aime’ pathétique. Puis ses yeux se ferment. C’est fini. Une joie intense me submergea. Enfin. Je repousse son corps. Presque avec douceur. Presque. « Embrasses mon corps mort. » Ses paroles me reviennent en mémoire. Pourquoi pas ? Je me penche. Pose mes lèvres sur les siennes. Puis me relève. Avant de franchir le seuil, je me retourne.
« -Adieu,petite sotte. »


C’est fait. Il m’a tuée. Du moins. Presque. J’hoquète et du sang sort avec difficulté de ma bouche. Comme si la coupure qui me dessine un second sourire au niveau du cou ne suffisait pas. J’ai la tête & les membres lourds. Néanmoins je suis heureuse. Il m’a embrassée. Dans un dernier effort je me concentre pour murmurer :
«- Adieu, pauvre con. »
Il se fige. Et je sais qu’il m’a entendue. Il lève la main dans un dernier salut et dévale les marches en m’oubliant.









Comme vous l'avez vu, ici il s'agit d'un RPG en miniature Wink Nous espérons que ça vous a plu,

Math & Cha
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


My name is

ADMINISTRATRICE
Je suis partout.

• • • • • • • • • •


♣ Messages : 1184
♣ Localisation : Aux oubliettes.
♣ Situation amoureuse : Délibérément seule.

MessageSujet: Re: Harmonie Meutrière, une collaboration Math/Cha   Sam 3 Juil 2010 - 12:13

C'est très joli les filles. Enfin non, c'est pas joli, que dis-je ! C'est aussi triste qu'émouvant, j'aime beaucoup le dénouement, c'est... presque malsain, mais venant de vous, ça ne m'étonne pas puisque vous êtes aussi tordues que moi. J'espère qu'il y en aura d'autres, je les attends avec impatience Wink

Love U
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://owod.forumactif.org/t65-ninon-haalen-broken-inside

avatar


My name is


• • • • • • • • • •


♣ Messages : 414
♣ Situation amoureuse : Célibataire

MessageSujet: Re: Harmonie Meutrière, une collaboration Math/Cha   Sam 3 Juil 2010 - 15:53

Oh, j'aime ! Very Happy Je me demande juste qui a fait l'homme et la "petite sotte". Quoique j'ai bien une petite idée sur la question ! En tout cas, j'ai adoré !

Love You, bande de Geeks complètement cinglées Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


My name is


• • • • • • • • • •


♣ Messages : 456
♣ Localisation : Caché dans les profondeurs du Jardin d'Eden.
♣ Situation amoureuse : En couple avec Elena Carter.

MessageSujet: Re: Harmonie Meutrière, une collaboration Math/Cha   Sam 3 Juil 2010 - 18:33

OMG ! Les girls, j'ai adoré ce mini RPG ! C'est fluide, bien écrit et grand dieu... Comme c'est triste ! De voir que la petite sotte en question ressent un amour profond pour un tueur et que ce n'est pas réciproque, ça fait mal au cœur. Néanmoins, j'ai adoré lire ce texte et j'espère sincèrement qu'il y en aura d'autre ! J'étais à fond dedans et je me suis même surprise à faire une grimace quand j'ai lu les derniers mots et que j'ai remarqué que c'était finit. x)

Je vous embrasse, les girls !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Http://Draamione.skyblog.com

avatar


My name is
Invité -

Invité

• • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Harmonie Meutrière, une collaboration Math/Cha   Dim 4 Juil 2010 - 9:06

De la part de Cha, et de moi:

Nous vous remercions toutes pour vos hypers gentils mots *-* On est super contente que ça vous plaise, parce que nous on a trop adoré l'écrire Razz

Voilà Voilà Very Happy

LOVE YOU <3

C. & M.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


My name is


• • • • • • • • • •


♣ Messages : 273
♣ Localisation : Hors des limites terrestres.
♣ Situation amoureuse : Eternellement seule.

MessageSujet: Re: Harmonie Meutrière, une collaboration Math/Cha   Lun 5 Juil 2010 - 13:58

J'aime beaucoup ce texte *-* Je l'avais déjà lu, sûrement sur l'un de vos blog et je l'avais déjà trouvé fantastique. L'idée d'avoir à la fois les pensées du criminel et de la victime est fabuleuse. On est partagé entre deux personnages bien différents, étant un coup pris de pitié l'autre amusé de la douleur de la victime. D'ailleurs j'ai une question qui me rend curieuse : Qui a fait qui ? ;D

En tout cas félicitation les filles, j'ai énormément aimé me (re)plonger dans cet univers sombre mais fabuleux remplis de suspense et d'appréhension
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


My name is
Invité -

Invité

• • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Harmonie Meutrière, une collaboration Math/Cha   Mar 6 Juil 2010 - 7:30

OUAAAAAAAAAH *-*

Merci pour ce que tu as dis, Kaylen :O ça me fait trop trop trop plaisir, et je suis sûre que Cha pense la même chose! Razz ♥️

Qui a fait qui? (a) Hum, essaie de deviner! Very Happy Il y en a qui le save, mais ne demande pas, essaie de trouver (a) *Graaaaand sourire Very Happy *

Encore merci *-*
Revenir en haut Aller en bas

avatar


My name is


• • • • • • • • • •


♣ Messages : 88
♣ Localisation : Certainement dans une fête
♣ Situation amoureuse : Les hommes se succèdent mais ne se ressemblent pas.

MessageSujet: Re: Harmonie Meutrière, une collaboration Math/Cha   Mar 6 Juil 2010 - 11:17

Je dis que Math fait le meurtrier et Cha la victime *-*
(mais je triche, j'avais dis le contraire à Cha qui m'a donc donné la véritable réponse xD)

De rien en tout cas, c'est sincère ;D


Dernière édition par Roxanne Bloomsbury le Mar 6 Juil 2010 - 11:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


My name is
Invité -

Invité

• • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Harmonie Meutrière, une collaboration Math/Cha   Mar 6 Juil 2010 - 11:21

OUUUUUUUUUUUUH, TRICHEUUUUUUUUUUUUUSE! (a)

Bon, maintenant, tout le monde le sait u_u Et Schei qui disait que j'avais fait la fille parce que j'étais incapable d'être méchante, et que, en revanche, Cha était sadique et donc elle devait avoir fait le meurtrier... xD Elle s'est trompéééééée-euh! Razz

Breeef. Encore merci Wink
Revenir en haut Aller en bas



My name is
Contenu sponsorisé -


• • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Harmonie Meutrière, une collaboration Math/Cha   

Revenir en haut Aller en bas
 

Harmonie Meutrière, une collaboration Math/Cha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Our World Of Dreams :: Hors-jeu :: ♣ Vos créations :: Créations textuelles-