AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un café vampirique [N.and H.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


My name is


• • • • • • • • • •


♣ Messages : 273
♣ Localisation : Hors des limites terrestres.
♣ Situation amoureuse : Eternellement seule.

MessageSujet: Un café vampirique [N.and H.]   Sam 1 Mai 2010 - 13:28

Si un humain avait eut la mauvaise idée de se rendre dans cette rue étroite et sans-issue, il aurait sûrement eut la peur de sa vie. En effet, une personne venait d'apparaître comme par magie au bout de la ruelle. L'apparition brune rejoignit à grands pas les rues pincipales de San Fransico où elle avait rendez-vous. Haley prenait toujours le soin de se matérialiser dans un lieu rarement fréquenté. Il lui était arrivé quelques fois d'être aperçue mais comme les humains rebutaient toute forme de surnaturel, tous avait cru à une hallucination.

Haley se dépêcha, elle était en retard. Et elle n'avait aucune excuse pour se justifier, l'ange avait seulement du mal avec le temps humain. Quand on vivait depuis à peu près 130 ans, les jours semblaient plus rapides qu'ils ne l'étaient pour les habitants de la Terre. La jeune brune se dépêchait, manquant de renverser les passants qui ne faisaient pas un bond pour l'éviter.
Enfin après une course folle à travers la foule, elle s'arrêta entre un grand magasin de vêtements et un fast-food. Le monde grouillait en ce samedi mais personne ne semblait s'apercevoir qu'entre les deux enseignes, il y avait un petit café à l'air désaffecté. Haley y pénétra et arriva dans une pièce sombre mais chaleureuse emplis de toutes sortes de personnes. Des sorciers, des loup-garous, quelques vampires mais ceux-là étaient plus rares puisqu'une majorité ne supportait pas l'odeur du sang. Depuis qu'il y avait eut des sorciers tués à cause de vampires trop désireux de boire autre chose de ce qu'on servait dans le café, les sang-froid étaient soigneusement contrôlés à la couleur de leur yeux.

Haley s'avança vers une table du fond où elle savait déjà que Ninon l'attendait. Leur recontre avait été certe houleuse puisque Haley l'avait privé de son quatre-heure mais aujourd'hui, les deux femmes étaient amies. Quelque chose les rapprochait et la brune savait que pour sa part, c'était le fait que Ninon soit vampire comme elle l'avait été autrefois. Son amie l'attendait bien, assise sur les confortables sièges du café. Haley regarda l'heure, elle avait 10 minutes de retard, c'était passable. L'ange s'approcha de la jolie blonde et en même temps qu'elle la saluait, un sourire apparut sur son visage de crystal.

- Ninon ! Excuse-moi de mon retard. Je ne me ferais jamais au temps humain !

Haley déposa un baiser sur la joue de son amie avant d'aller s'assoir en face d'elle et d'un geste commander un café noir. Elle reporta ensuite son attention sur Ninon qui ne semblait pas lui en vouloir de son retard. Cela aurait été étonnant de sa part, la blonde était tellement sympathique et elle avait la sacré qualité d'accepter le caractère exhubérant d'Haley.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


My name is

ADMINISTRATRICE
Je suis partout.

• • • • • • • • • •


♣ Messages : 1184
♣ Localisation : Aux oubliettes.
♣ Situation amoureuse : Délibérément seule.

MessageSujet: Re: Un café vampirique [N.and H.]   Sam 1 Mai 2010 - 15:38

Enthousiaste, Ninon venait d'arriver au café spécialement conçu pour que les humains n'y fassent pas attention. Elle s'était installée à une table, dans l'ombre. Ne voulant pas trop attirer l'attention sur elle puisque sa nature avait déjà causé plusieurs dommages en ces lieux. Désormais, ils étaient tous triés au peigne fin ; seuls les vampires qui inspiraient confiance au détenteur du café avaient le droit d'y prendre du bon temps. La blonde en faisait partie de ces gens en qui le gérant portait une certaine assurance.

Assise à l'écart, elle attendait son amie qui devait arriver d'une minute à l'autre. Pour patienter, la vampire s'adonnait dans l'observation de ses condisciples. Autour d'elle, sorciers, elfes et autres créatures gloussaient, amusés par les plaisanteries de leurs compagnons. Seule, elle se sentait un peu à part ainsi éloignée des autres. Mais c'était préférable, les délits commis ne dataient pas encore de suffisamment longtemps pour qu'elle puisse de nouveau être remarquée. Non pas qu'elle culpabilise pour des erreurs qu'elles n'avait même pas commanditées. Elle voulait juste faire oublier les atrocités de son espèce.

Impatiente, elle jeta un coup d'oeil à la pendule qui indiquait 18h07. Bientôt, Haley serait en retard d'une dizaine de minutes. Ça ne l'étonna pas, elle avait l'habitude que celle-ci lui répète sans cesse au combien vivre entre deux monde était déboussolant. Elle appréciait énormément la jeune fille, enfin, l'ange immortelle. Elles avaient de nombreux points communs, notamment en ce qui concernait leur passé. En effet, la douce avait été vampire également avant de rejoindre la bonne cause, tout comme elle. Excepté le fait qu'elle ne soit pas devenue une ange irréprochable, bien sûr.

Enfin, la silhouette de sa compatriote apparut face à elle. S'approchant pour lui embrasser chaleureusement la joue, Haley semblait à bout de souffle. Sans doute avait-elle voulu ne pas arriver en retard plus qu'elle ne l'était déjà. Consciente de l'anxiété de sa camarade, Ninon lui sourit chaleureusement. Peu lui importait qu'elle soit en retard, en colère ou en plein délire, elle l'adorait et c'était indéniable.

- Ninon ! Excuse-moi de mon retard. Je ne me ferais jamais au temps humain !

Elle héla un serveur qui lui apporta aussitôt le café noir qu'elle lui avait commandé. Comme d'ordinaire, la vampire savait qu'elles devraient encore se bagarrer pour savoir qui réglerait la note. Elle sourit à cette pensée. L'ange lui apportait tellement de joie que son amitié pour elle en était devenue infaillible. Pourtant, elles n'étaient pas vraiment partie sur de bonnes bases, ces deux inséparables. Comme quoi, il faut toujours aller plus loin que ce qu'on prend pour acquis.

- Encore un pauvre innocent à sauver j'imagine ! Tu travailles trop… Il ne t'est jamais venu à l'esprit que si les jours de congés étaient attribués par nombres de missions accomplies, tu passerais le reste de ton éternité allongée sur une plage des Iles Caraïbes à siroter des cocktails?

Toujours aussi taquine, elle adorait embêter son amie sur ce sujet. Bien qu'elle soit certaine qu'elle n'exagérait pas, car il était vrai que Haley se donnait beaucoup trop de mal à vouloir toujours faire le bien partout où elle allait. Quand on avait été un monstre sanguinaire, ça pouvait paraître normal de vouloir racheter ses crimes passés. Tant de vies avaient étés volées par leur espèce qu'il faudrait au moins une centaine de gens comme Haley pour tout réparer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://owod.forumactif.org/t65-ninon-haalen-broken-inside

avatar


My name is


• • • • • • • • • •


♣ Messages : 273
♣ Localisation : Hors des limites terrestres.
♣ Situation amoureuse : Eternellement seule.

MessageSujet: Re: Un café vampirique [N.and H.]   Sam 1 Mai 2010 - 17:25

- Encore un pauvre innocent à sauver j'imagine ! Tu travailles trop… Il ne t'est jamais venu à l'esprit que si les jours de congés étaient attribués par nombres de missions accomplies, tu passerais le reste de ton éternité allongée sur une plage des Iles Caraïbes à siroter des cocktails?

Haley eut un sourire amusée à la remarque de son amie. Il était vrai qu'elle travaillait beaucoup mais sa propre existence était basée sur cette aide qu'elle devait apporter. Au fond ce n'était pas un travail, c'était un dû à rendre qui devenait passion pour tout ange qui se respecte. De plus Haley était animée par quelque chose de plus profond. Elle se devait de rattraper les crimes qu'elle avait commis et même si elle avait déjà sauvé autant de vie qu'elle en avait tué, la brune se sentait toujours coupable. Ceux qu'elle avait tué ne reviendrait jamais et l'entourage qu'elle avait blessé ne guérirait pas non plus de cette blessure même s'il apprenait qu'une fille avait été sauvé. Comme si cela avait de l'importance quand votre enfant ou votre compagnon s'est fait vidé de son sang ?

- Ninon, tu sais très bien que c'est plus qu'un travail et que je dois bien ça à la communauté. Et puis si je devais partir aux Caraïbes, tu serais obligée de m'accompagner.

C'est vrai que si elle en avait eut l'occasion, cela aurait été marrant d'aller passer quelques jours dans ces îles sompteuses, surtout avec Ninon. Haley était prête à parier qu'elles auraient finis muettes à force de se parler et seraient mortes étouffés à force de rigoler. Finalement c'était peut-être un peu trop dangeureux, pensa t-elle avec un certain amusement. De toute façon, Haley était la seule à être attitrée à la ville de San Fransisco. Bien sûr s'il y avait des dangers graves, elle serait épaulé mais au quotidien, la jeune femme supportait seule cette lourde charge avec organisation et patience. De toute façon, si elle vivait encore aujourd'hui c'était pour accomplir le bien et cela lui plaisait malgré que parfois, elle aurait vraiment eut besoin de vacances.

(HJ : c'est affreusement court mais je voulais avoir posté ma réponse avant de partir manger)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


My name is

ADMINISTRATRICE
Je suis partout.

• • • • • • • • • •


♣ Messages : 1184
♣ Localisation : Aux oubliettes.
♣ Situation amoureuse : Délibérément seule.

MessageSujet: Re: Un café vampirique [N.and H.]   Dim 2 Mai 2010 - 10:55

Attendant sa réponse, elle surprit son amie penseuse à sourire. Sa remarque devait en être la raison. Ravie de l'effet produit, elle rit à son tour. Il était si agréable de prendre du bon temps avec un ange que Ninon aurait passé toute son éternité à ses côtés si elle avait pu. Depuis qu'elle la connaissait, elle avait pris plus confiance en elle et en ce qu'elle désirait être ; quelque de bien. Dieu que cette amitié lui avait été bénéfique et lui était toujours !

- Ninon, tu sais très bien que c'est plus qu'un travail et que je dois bien ça à la communauté. Et puis si je devais partir aux Caraïbes, tu serais obligée de m'accompagner.

Enchantée, la vampire sourit gaiement à sa collègue. Il était vrai que désormais, les deux amies étaient inséparables. Elles se retrouvaient très souvent en ce café, chez une d'entre elles ou ailleurs pourvu qu'elles se voient. Tant d'histoires à partager, de rires à échanger, d'amour à se donner… L'une complétait l'autre et inversement. Leur caractère n'était pourtant pas fait pour qu'elles se ressemblent tant que ça. Exubérante et posée, l'ange savait calmé l'enthousiasme débordant dont la vampire faisait preuve en permanence.

Pourtant, il y avait bien quelque chose dont elles ne savaient rien ni l'une, ni l'autre ; leur passé. Certes, Ninon connaissait l'histoire incroyable de la brune. Le vampire qui devient ange, mais elle n'était pas au courant des motivations qui avaient poussées sa camarade à accepter de faire le bien. Des souvenirs se mettaient en travers de leur route, maintenant une certaine distance de sécurité entre les deux jeunes femmes. Le sujet tabou avait toujours intrigué la blonde qui n'avait jamais osé se renseigner auprès de l'ange de peur de paraître trop curieuse, ou de rentrer dans des choses trop personnelles.

Décidée, elle trouva la force de se sentir prête à se livrer enfin. Le soulagement devrait être au rendez-vous après ce lourd avoeu. Parler de sa cruauté d'antan n'était pas une mince affaire, elle détestait se savoir tyrannique en ces époques révolutionnaires. Cependant, il fallait qu'elle raconte ce qu'elle avait vécu, et qui mieux qu'une ange amicale pour l'écouter conter ses aventures qu'elle regrettait aujourd'hui? Elle soupira, la joie laissant place à l'appréhension avant de regarder profondément sa camarade dans les yeux, une légère lueur de peur au fond des iris.

- J'aimerais te parler de quelque chose qui me hante depuis trop longtemps. Ce n'est pas très glorifiant, je te préviens, mais mes horreurs passées ont besoin de sortir. Alors voilà ; je veux t'apprendre qui j'étais après ma transformation, il y a 105 ans...

Guettant la réaction de sa partenaire, elle eut du mal à la regarder en face. Baissant et les yeux et la tête, elle sentir la gêne monter. C'était absurde de penser qu'elle pourrait se faire pardonner en avouant, mais elle voulait y croire. Haley était la personne la plus juste qu'elle connaissait, elle espérait donc qu'elle saurait la conseiller quant à ce qu'elle était censée faire pour ne pas replonger, tâche qui lui semblait de plus en lus périlleuse.

HS: seule la qualité compte, pucette Wink

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://owod.forumactif.org/t65-ninon-haalen-broken-inside

avatar


My name is


• • • • • • • • • •


♣ Messages : 273
♣ Localisation : Hors des limites terrestres.
♣ Situation amoureuse : Eternellement seule.

MessageSujet: Re: Un café vampirique [N.and H.]   Dim 2 Mai 2010 - 12:43

Haley ayant à peu près clos le sujet des vacances, une des deux devaient reprendre la parole pour rebondir sur autre chose. La brune voulut un moment commencer à raconter une mission drôle qu'elle avait vécu il y a peu mais quand elle releva la tête pour commencer son discours, Ninon semblait dans ses pensées et avait l'air partagée. Haley connaissait bien les expressions faciales des humains et créatures à l'apparence humaine, elle devina donc que la jeune femme hésitait à lui confier quelque chose. Haley se tut et attendit que la blonde ait fait son choix. La brune ne voulait pas intéragir, ni forcer son amie à parler. Si la blonde sentait le besoin de le faire, elle pourrait lui raconter ce qu'elle voulait en toute confiance. Haley n'aurait jamais répété la moindre chose ou jugé quelqu'un sur son histoire.

Après plusieurs longues secondes de réflexion. Ninon sembla prendre son courage à deux mains et regarda Haley dans les yeux. Cette dernière devina aussitôt l'appréhension de la blonde et lui souria d'un air rassurant. Elle était prête à entendre quoi que ce soit que pourrai lui dire son amie. Et cela, Ninon sembla le comprendre puisqu'elle dit alors :

- J'aimerais te parler de quelque chose qui me hante depuis trop longtemps. Ce n'est pas très glorifiant, je te préviens, mais mes horreurs passées ont besoin de sortir. Alors voilà ; je veux t'apprendre qui j'étais après ma transformation, il y a 105 ans...

Haley était au courant du régime presque "végétarien" de son Ninon et était fière de l'avoir comme amie. Quand elle se rappelait de son époque vampirique, elle avait honte d'être assise aux côtés de Ninon. Elle avait été tellement basse, machiabélique, sans pitié qu'elle avait horreur d'y repenser en présence de la jeune blonde. Alors quand son amie lui annonça qu'elle avait commis des "horreurs", Haley dut retenir son étonnement. Son visage resta cependant impassible tandis que la brune se demandait si elle devait intervenir pour que Ninon continue car celle-ci semblait à présent honteuse et ne la regardait plus dans les yeux.

Si seulement Ninon savait. Si elle était au courant de ce qu'elle-même avait fait, la jeune femme aurait sûrement relevé les yeux. Mais ceux-là n'auraient plus été remplis d'admiration comme à chaque fois que Ninon la regardait. Non ils seraient hésitants, ne sachant plus quoi penser d'Haley. Et cette dernière avait toujours redouté ce regard, c'était pour cette raison qu'elle n'avait jamais confier comment elle était devenue un ange. Pourtant quelque chose lui disait qu'au moment où Ninon aurait fini de relater son passé, il faudrait qu'elle en fasse de même. La jeune femme avait toujours repousser cet instant mais elle devinait qu'il arrivait aujourd'hui et qu'elle ne pourrait l'éviter.

- Je t'écoute, dit-elle avec tout son courage

Même si son amie avait commis des erreurs, cela ne serait jamais pire qu'elle. Ninon avait décidé de son plein gré de devenir une personne ayant de l'humanité. Elle, avait seulement voulut éviter la mort et même si aujourd'hui, elle adorait son travail, ce n'était pas le cas de ses touts débuts où elle trouvait ça humiliant d'aider des humains. Elle les jugait faibles, ennuyants, plaintifs mais ils avaient quelque chose qu'elle n'avait pas. Des sentiments. Et c'était ça qui l'avait poussé à les apprécier, à les trouver formidable du fait qu'ils soient capable d'aimer des gens, de se sacrifier pour eux. Après cette découverte, elle avait compris que c'était elle la faible et avait complètement changé de comportement. Elle était devenue ce qu'elle était toujours aujourd'hui. Haley doutait franchement de sa capacité à relater ça à Ninon, peut-être serait-ce plus facile si cette dernière avait commis des crimes rssemblants aux siens. Haley fut dégoûté de sa propre pensée et se reconcentra aussitôt sur son amie qui hésitante, avait l'air tout de même déterminée à lui raconter son passé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


My name is

ADMINISTRATRICE
Je suis partout.

• • • • • • • • • •


♣ Messages : 1184
♣ Localisation : Aux oubliettes.
♣ Situation amoureuse : Délibérément seule.

MessageSujet: Re: Un café vampirique [N.and H.]   Ven 7 Mai 2010 - 19:42

L'attente était longue et insoutenable. Ne pas savoir à quoi pensait son amie l'insupportait. Le pire restait l'appréhension. La vampire ne s'attendait pas à ce que l'ange se réjouisse de ses méfaits passés, fatalement. Au fond, elle aurait aimé que ce soit le cas. Au moins ça lui aurait permis de soulager sa conscience. Non. Il ne fallait pas qu'elle réfléchisse comme ça, c'était pervers et malveillant.

Après de longues minutes, Haley se décida enfin à répondre :

- Je t'écoute.

Etait-ce sensé encourager la blonde? Quoiqu'il en soit, c'était maintenant à son tour de prendre la parole. Chose difficile mais passage obligatoire. C'était elle qui s'était mise dans ce pétrin, à elle de se débrouiller pour s'en sortir au mieux. Se confier à Haley devrait lui enlever un sacré fardeau. Quoique… pour ça, il faudrait déjà qu'elle puisse parler. Là, elle était en incapacité de communiquer. La peur d'une réaction trop appropriée freinait son envie d'évolution.

Regard tourné vers une autre table, Ninon reprenait petit à petit le contrôle de son esprit. Seule maître ses pensées, elle put enfin se concentrer sur la meilleur méthode à adopter pour ne pas brusquer sa camarade lors de ses explications. Elle allait parler à un rythme calme et posé, ne pas laisser ses émotions se lire sur son visage et ne pas s'arrêter avant d'en avoir terminé avec son histoire. Voilà, son plan était prêt, elle pouvait débuter son récit.

- Après m'avoir mordue, Clayton m'a abandonnée sur le trottoir. Livrée à moi-même, j'ai vécu une courte période d'adaptation à mes nouvelles gènes. Ensuite, j'ai rejoint Florence, une ville d'Italie. Là-bas, j'ai rencontré d'autres sangs-froids avec qui j'ai formé une sorte de clan. J'étais non seulement la plus forte mais aussi la plus cruelle, ce qui m'amena tout naturellement à diriger notre groupe de tyrans. Nous semions la terreur partout en ville en tuant sans scrupule de pauvre innocents. Il nous a fallu peu de temps avant que notre terrain de jeu ne s'agrandisse et finisse par dépasser les limites de Florence et de ses environs. Très vite, nos délits frappèrent dans tout le pays. Nous avions une réputation qui provoquait l'effroi des habitants de la presqu'île, craints et redoutés de tous. Notre démence nous poussait à commettre les pires des pêchers, j'étais la première à les exécuter. Ma folie meurtrière dépassait de loin celle de mes comparses de l'époque. De nous trois, j'étais la plus sanguinaire. En y songeant bien, je me souviens que bon nombre des vampires que j'ai croisés au cours de cette époque m'ont affirmés que j'étais la sang-froid la plus tyrannique, démoniaque, crainte et tortionnaire que la Terre n'ait jamais connue. Quel privilège pour la demeurée que j'étais alors…

Elle s'accorda quelques secondes éternelles de pause pour reprendre son self-contrôle. Elle trouvait son récit trop brutal, et ce n'était pas allé en s'améliorant. La deuxième partie de son histoire, à partir de l'Italie, avait été d'autant plus funeste. D'une pensée, elle soutenu très fort Haley qui devait, inutile de la regarder pour le savoir, être perdue et trouver son récit incohérent avec sa personnalité actuelle. Elle avait bien raison d'être ainsi perturbée…



Dernière édition par Ninon Haalen le Mer 16 Juin 2010 - 20:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://owod.forumactif.org/t65-ninon-haalen-broken-inside

avatar


My name is


• • • • • • • • • •


♣ Messages : 273
♣ Localisation : Hors des limites terrestres.
♣ Situation amoureuse : Eternellement seule.

MessageSujet: Re: Un café vampirique [N.and H.]   Lun 10 Mai 2010 - 19:09

Ninon resta silencieuse malgré l'encouragement d'Haley et celle-ci manqua de recommencer à montrer son soutient. Avec un peu plus de mots cette fois-ci. Il était vrai qu'elle ne s'était pas montré très bavarde mais repenser à son passé et savoir que son amie avait peut-être vécu des choses semblables la déroutait au plus au point, la rendant muette et déboussolée. Cependant, Ninon semblait prête à présent et bien qu'elle détourna le regard, sa voix ne trembla pas quand elle démarra son récit :

- Après m'avoir mordue, Clayton m'a abandonnée sur le trottoir. Livrée à moi-même, j'ai vécu une courte période d'adaptation à mes nouvelles gènes [...] Quel privilège pour la demeurée que j'étais alors…

Haley avait comme arrêté de respirer pendant tout le temps où Ninon avait parlé. Le récit de son amie lui rappelait tellement le sien qu'elle se revoyait dans les paroles de Ninon. C'était bien ses cheveux, ses yeux et ses pouvoirs qui tuaient des humains innoncents pendant que la voix de son amie racontait ses crimes. C'était bien son buste qui se redressait de fierté devant la peur de sa prochaine victime alors que Ninon parlait du priviliège d'être crainte. La brune aurait hurlé, cogné au mur tellement revoir ses images lui faisait mal. Un ange n'avait pas le droit de commettre de tels actes ou même d'y penser. Le déchirement était si opressant qu'Haley n'avait qu'une envie, faire taire son amie. Celle-ci dut d'ailleurs lire dans ses pensées, puisqu'elle stoppa son récit.

Le silence s'imposa en même temps qu'un calme reposant dans l'esprit d'Haley. Tout doucement, elle reprenait contenance et cessait de se revoir sous ses pires jours. Elle se sentait à présent le besoin de soutenir Ninon et de la pousser à continuer, à vider son sac. Cette fois-ci, elle ne se laisserait pas avoir par la surprise, elle était prête à tout entendre. Et elle serait l'ange attentif et non la redoutable vampire. Haley se devait de prendre du recul, pour Ninon mais surtout pour elle-même. D'une voix calme, un peu blanche, elle poussa donc son amie à continuer son récit :

- Continue, je peux tout entendre.

Elle prit une voix plus douce pour terminer sa phrase et envoya son regard le moins perdu à Ninon. Oui, elle était prête à tout entendre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


My name is

ADMINISTRATRICE
Je suis partout.

• • • • • • • • • •


♣ Messages : 1184
♣ Localisation : Aux oubliettes.
♣ Situation amoureuse : Délibérément seule.

MessageSujet: Re: Un café vampirique [N.and H.]   Mer 12 Mai 2010 - 15:28

A l'air distant de son amie, la vampire senti qu'il se passait quelque chose dont elle n'avait pas idée. Peut-être que l'ange se voyait profondément choquée de la savoir ainsi, à une autre époque. Il était vrai qu'entre elles, les deux jeunes femmes n'avaient jamais parlé de leur passé. Sans doute avaient-elles chacune leurs propres raisons de ne pas aborder le sujet. La blonde s'était lancée dans son récit sans penser au fait qu'Haley se sentirait peut-être forcée d'en faire de même. Si celle-ci ne voulait pas s'étendre sur les multiples bienfaits qu'elle avait orchestrés, Ninon ne l'en blâmerait pas.

Quoiqu'elle trouverait tout de même cela étonnant de la part de quelqu'un qui, elle en était persuadée, n'avait rien à cacher. Pour elle, Haley avait toujours été un ange qui avait distribué amour et santé à toutes personnes croisées. Imaginer un passé autre que celui-là pour son amie lui paraissait impensable. Elle était si douce et tellement attentive au bienêtre de chacun… La réincarnation de son Saint Patron sur terre.

- Continue, je peux tout entendre.

La voix
de sa camarade l'avait tirée de ses pensées et diverses suppositions. Maintenant que le plus dur était derrière elle, la vampire pouvait aborder la suite de son histoire avec plus de simplicité. Après tout, le reste des années écoulées jusqu'à ce jour avait été vécu sans plus aucun pêché commis. En parfaite élève, elle s'était adonnée à abandonner sa personnalité d'antan pour apprendre à devenir une personne bien. Jusqu'ici, ça avait plutôt pas mal fonctionné. Jusqu'ici.

C'est donc avec plus de légèreté que Ninon conta la suite de ses aventures à sa fidèle comparse :

- Après ces cinquante longues années passées à faire le mal partout où j'allais, j'ai découvert que je n'étais pas forcée d'être quelqu'un d'horrible uniquement parce que j'étais une vampire. Mon coeur s'est réchauffé, j'ai retrouvé un peu de mon humanité perdue. Avec la ferme décision de changer de comportement, j'ai quitté l'Europe et suis venue m'installer ici. Au début, j'ai eu beaucoup de mal à tempérer mes ardeurs. Puis, être une jeune femme bien m'a semblé pour acceptable. Je crois qu'aujourd'hui, je me suis faite à cette idée de " gentille vampire " et l'ai adoptée à merveille. Ça fait quelques temps déjà que je m'y tiens…

Elle repensa vite fait à son arrivée en ville, quand sa violence inhumaine et sa démence parvenaient encore à la manipuler. Combien de meurtres avait-elle encore commis à San Francisco durant sa période d'adaptation? Certes, pas des tonnes, à l'inverse de l'Italie. Elle se demanda si ces crimes-là comptaient, eux aussi, et si elle devait les avouer pour avoir la conscience totalement tranquille. Pesant le pour et le contre, elle jugea inutile d'aggraver son cas.

Une certaine incertitude s'empara d'elle. Plongée dans un état de frustration intense, elle murmura très très bas de façon à ce qu'elle soit presque inaudible :

- …Mais vais-je pouvoir encore m'y tenir longtemps?

Elle jeta un bref regard à sa camarade qui semblait étrangement mal à l'aise. Désireuse de connaître la raison de cet état inquiétant, Ninon décida qu'il était temps qu'elle sache ce qui rendait Haley aussi indéchiffrable. La blonde ne voulait pas la brusquer, mais elle voulait lui faire clairement comprendre que son tour de parole s'était achevé et que c'était maintenant à elle de reprendre le flambeau.

- A quoi tu penses? demanda-t-elle doucement.

L'ange sursauta faiblement avant de la dévisager avec un regard affolé. On aurait dit qu'elle était en proie à un désespoir incertain. Son air tétanisé rendit Ninon encore plus sceptique quant au fait que lui parler de tout ça avait été une bonne idée. Cependant, elle avait sincèrement très envie de connaître ses impressions, mais n'avait pas osé les lui demander. Préférant se questionner sur l'innocence de sa requête, avait-elle été impolie en lui demandant ce qu'elle pensait? Savoir n'était pas un crime, selon ses propres principes. Toutefois, peut-être que les pensées d'un ange étaient confidentielles…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://owod.forumactif.org/t65-ninon-haalen-broken-inside

avatar


My name is


• • • • • • • • • •


♣ Messages : 273
♣ Localisation : Hors des limites terrestres.
♣ Situation amoureuse : Eternellement seule.

MessageSujet: Re: Un café vampirique [N.and H.]   Lun 17 Mai 2010 - 19:32

- Après ces cinquante longues années passées à faire le mal partout où j'allais, j'ai découvert que je n'étais pas forcée d'être quelqu'un d'horrible uniquement parce que j'étais une vampire [...] Ça fait quelques temps déjà que je m'y tiens…

Ninon avait poursuivie avec plus de légèreté ce qui n'était pas étonnant en vue des faits qu'elle relatait. La vampire venait de lui montrer le courage et la force d'esprit dont elle avait fait preuve pour entamer un régime presque végétarien. Haley l'avait toujours admiré pour cela et aujourd'hui, ce sentiment qu'elle ressentait à l'égard de Ninon s'emplissait de plus en plus. Malgré tous les crimes qu'elle avait pu commettre, elle s'était rattrapée, avait réussi à déjouer la nature et était aujourd'hui heureuse de sa décision. Haley ne pouvait s'empêcher de se sentir faible, inférieure si peu forte en comparaison à la blonde. Faire face à Ninon en devenait presque humiliant. De plus, la blonde n'était pas au courant de tous les mals que l'ange avait commis. Elle lui accordait son amitié sans savoir quelle personne se cachait derrière l'ange. Au final, Haley avait joué des sentiments de Ninon, elle lui avait caché la vérité pour pas que celle-ci ne l'abandonne. La brune ne voulait pas perdre son amie mais elle n'avait plus le droit d'enfouir son passé. Elle n'avait pas le droit de laisser la blonde dans l'ignorance. Elle ne pouvait pas la laissé l'aimer sans qu'elle ne sache les actes qu'elle-même avait commis.
Alors qu'elle s'apprêtait à faire le grand saut, Ninon la devança :

- …Mais vais-je pouvoir encore m'y tenir longtemps ? murmura faiblement son amie

Bien sûr que Ninon s'y tiendrait. C'était une force de la nature. Elle avait fait le plus dur et elle était la personne la plus courageuse et respectable qu'Haley avait pu rencontré. Et si le doute prenait la blonde un jour, elle pourrait toujours compter sur l'ange. A moins qu'elle parte dégoûtée de la véritable Haley. Non ! Elle ne partirait pas...Il fallait qu'elle ne parte pas. Et même si cela serait justifiée, l'ange priait pour que Ninon ne l'abandonne pas.

- A quoi tu penses? demanda alors la blonde

Haley sursauta et paniqua totalement. Ninon la connaissait bien, elle avait sûrement sentit le doute vicieux qui s'était emparée de l'ange et cherchait maintenant à le comprendre. C'était à elle de parler à présent et cela la terrifiait à un point inimaginable. En vérité, elle n'avait jamais eut aussi peur depuis son époque humaine. C'était la dernière fois que Ninon la regardait avec un brin d'admiration et même si elle ne le méritait pas, Haley voulait en profiter. Cela l'effondrerait tellement si Ninon se mettait à la regarder avec haine et dégoût.

Sachant que son amie attendait une réponse de sa part, l'ange se lança d'une voix un peu tremblante qui ne retransmettait qu'une part infime de son anxiété :

- Ninon, ta décision montre ta force et ton humanité. Tu ne dois plus t'en vouloir pour les crimes passés, ton choix de changer ne les efface pas mais te donne l'occasion d'un nouveau départ. Il faut que tu te tournes vers le futur maintenant..

C'était étrange de demander à Ninon de faire impasse sur le passé alors qu'elle-même n'y arrivait pas.

- Ecoute, je dois moi aussi te parler de quelque chose. Quand j'avais 17 ans, à l'époque où j'étais encore humaine et cela remonte à longtemps, mon petit copain m'a mordu. Je pense qu'il m'aimait mais il n'a pas pu résister et je peux le comprendre. Le problème étant que je ne me suis pas faite à ma nouvelle nature. J'ai lâché famille, amis et le seul vampire qui pouvait m'aider pour m'enfuir loin de tout ça. Je suis arrivée dans le Texas et je suis tombée sur de mauvaises personnes. C'était un clan de vampires qui semait la terreur dans la région. J'étais tellement en colère d'avoir été transformé à l'époque que ma rage m'a emporté avec eux et m'a rendu terrifiante. Je n'ose pas te donner le nombre de vies que j'ai volé. Pendant des années, nous avons perpétué une ambiance lugubre dans l'Etat jusqu'à l'arrivée de vampires qui ont décidé de stopper notre petit manège. Ils ont tué tout mon clan et j'ai été la dernière survivante. Pendant des années, j'étais en fuite même si cela était plus un jeu pour moi. Je faisais de fausses pistes, leur passait sous le bout du nez au dernier moment...mais cela s'est arrêté un jour et après m'avoir torturé, ils m'ont tué. Je n'ai jamais compris pourquoi ils m'ont torturé. S'ils luttaient contre le mal, ils auraient juste du me tuer, pas le colporter à leur tour. Je le méritais mais je me demande aujourd'hui s'ils étaient vraiment aussi bons qu'ils le disaient. Enfin ce n'est qu'un détail mais certaines cicatrices me le rappelle encore aujourd'hui...

Haley secoua la tête et reprit d'une voix plus calme :

- Les anges m'ont donné une chance de récupérer mon existence humaine si je sauvais autant de vie que j'en avait tué. Cela a été long et plutôt agaçant au début mais je me suis vite mise à aimer ce que je faisais. J'ai finis ma peine il y a quelques années et ils m'ont donné le choix de retourner à une existence humaine ou bien rester un ange. J'ai choisi la deuxième solution. C'est si agréable pour moi de pouvoir ne serait-ce que racheter un peu mon passé. J'ai tellement honte aujourd'hui, je souffre tellement du mal que j'ai pu causé que je me défoule dans mon combat contre le mal.

Haley arrêta brutalement son discours, décidant qu'il était terminé. Elle baissa la tête et s'obstina à fixer la table. L'ange ne voulait pas affronter le regard de Ninon. La brune ne supporterait pas celui-ci. Il serait forcément étonné et il n'y aurait plus cette flamme admirative ni rien de positif d'ailleurs. Non elle ne pouvait pas affronter Ninon, pas maintenant. Son ventre se contractait à l'idée de ce que lui répondrait la blonde. Son anxiété était si intense que son corps entier était douloureux. Le silence était tellement pesant que Haley aurait hurlé pour le combler. Mais elle se contentait de se taire et de fixer honteusement la table.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


My name is

ADMINISTRATRICE
Je suis partout.

• • • • • • • • • •


♣ Messages : 1184
♣ Localisation : Aux oubliettes.
♣ Situation amoureuse : Délibérément seule.

MessageSujet: Re: Un café vampirique [N.and H.]   Mar 18 Mai 2010 - 18:05

Haley avait emprisonné son regard dans le sien, dévorant la moindre miette de toute l'admiration qu'elle lui portait. Etrange comportement de la part de son amie qui avait l'habitude de se montrer indifférente à tout ça. L'ange semblait savourer la lueur intense de reconnaissance qui émanait des iris de Ninon. Cette dernière fut tellement étonnée qu'elle préféra la laisser faire, sans rien dire.

Lorsqu'enfin Haley parla, la vampire ne put que se questionner sur la provenance de cette once d'anxiété qui parla dans sa voix quand elle lui eut dit :

- Ninon, ta décision montre ta force et ton humanité. Tu ne dois plus t'en vouloir pour les crimes passés, ton choixde changer ne les efface pas mais te donne l'occasion d'un nouveau départ. Il faut que tu te tournes vers le futur maintenant..

Facile à dire pour quelqu'un qui n'avait rien connu de tout cela. Avoir à assumer chaque goutte de sang d'un innocent versée dans le but ultime de jouir d'une âme vendue aux cieux n'était pas des plus simples. C'était horrifiant de devoir avancer en ne pouvant oublier un tel passé. Porter le poids de son insouciance jusqu'à la nuit des temps, quel sadisme imparable. De plus, elle n'était pas du tout convaincue par les paroles de sa compatriote. Celle-ci n'était pas en connaissance de tout en ce qui la concernait, elle n'avait pas parlé de son envie oppressante de retourner en arrière pour revivre cette époque tortionnaire. Mieux valait qu'elle ne le fasse pas maintenant, ça aggraverait son cas déjà bien enfoncé. Et dire qu'elle avait dit tout ça à un ange…

La voix de cette dernière la rappela à l'ordre :

- Ecoute, je dois moi aussi te parler de quelque chose. Quand j'avais 17 ans, à l'époque où j'étais encore humaine et cela remonte à longtemps, mon petit copain m'a mordu […] Enfin ce n'est qu'un détail mais certaines cicatrices me le rappelle encore aujourd'hui...

Prise au dépourvu, Ninon était restée de marbre pendant toute la durée du récit. Cela ne pouvait pas être possible, Haley se fichait d'elle, elle lui jouait une mauvaise farce. Elle était bonne, gentille, serviable et toujours prête à aider les autres ; un ange parmi les anges, le meilleur de tous. Un passé semblable à cela de la blonde ne pouvait être celui de son amie. Non. Elle n'avait jamais été tyrannique, malveillante et sanguinaire. Encore une fois, elle se répéta que cela était purement impossible. Comment croire à une histoire pareille alors qu'elle avait toujours su, ou plutôt crû savoir sa plus fidèle amie irréprochable? Tant d'émotions envahirent la blonde après avoir mal digéré toutes ses informations qu'elle avait cessé de respirer. Remarquant cette erreur d'humanité, elle se reprit difficilement. Chance inouïe pour sa camarade qu'elle était incapable de verser la moindre larme, elle aurait été informée de toute la rage qui avait pris possession du coeur inerte de la vampire. Néanmoins, elle n'était pas sûre de pouvoir tenir rancoeur à Haley. Tous comptes faits, elles étaient pareilles : toutes deux avaient commis des erreurs regrettables auxquelles elles avaient décidés de mettre fin en se rangeant. Vues sous cet aspect, les choses devenaient moins blâmables. Quand bien même elle l'aurait voulu, Ninon était incapable d'en vouloir à celle qu'elle avait autrefois pensée être le modèle même de la bonté.


- Les anges m'ont donné une chance de récupérer mon existence humaine si je sauvais autant de vie que j'en avait tué […] J'ai tellement honte aujourd'hui, je souffre tellement du mal que j'ai pu causé que je me défoule dans mon combat contre le mal.

Il était vrai qu'on ne pouvait nier ce fait : Haley avait remboursé la totalité de ses dettes. Contrairement à la blonde qui retrouva dans ce signe distinctif, le sentiment d'infériorité qu'elle éprouvait face à son amie. Après avoir fait ce choix, l'ange s'était entièrement adonnée à faire le bien partout où elle allait. Ce rangement dans le droit chemin ne pouvait être que glorifiant. Maintenant que tout, ou presque, avait été dit sur leur histoire respective, Ninon se sentait soulagée. Finalement, ses espoirs malsains avaient malheureusement aboutis sur du concret : Haley n'était pas toute blanche, malgré ce qu'on pourrait croire. La vérité ne l'empêcherait pas de continuer à aimer autant l'ange qu'avant. Justement, elle priait pour que ça les rapprochent encore plus l'une de l'autre. Toutefois, lorsqu'elle vit que son interlocutrice avait la tête baissée et les yeux fixés droits sur la table qui devait certes être passionnante, la vampire hésita à envisager que cela était identique pour elle. Peut-être que l'ange n'avait plus envie qu'elles se revoient, étant donné cet échange assez intime.

Soucieuse, la blonde toussota dans le vain espoir qu'elle repose les yeux sur elle et qu'elle constate que la lueur était toujours présente, qu'elle l'admirait tout autant qu'avant cet avoeu. Puisque cela ne fonctionna guère, elle parla :

- Tu sais quelle est la différence entre ton histoire et la mienne?

N'attendant pas de réponse, elle enchaîna presque tout de suite après avoir posé cette question d'une voix aussi légère que d'ordinaire, bien que beaucoup plus lourde de sens :

- Toi tu as su racheté tous tes crimes. Moi pas. Je ne suis qu'une vulgaire vampire pyromane retraitée qui se contente de vivre dans l'ombre de ses pêchés d'antan. Jamais je n'aurais le courage d'avouer à quelqu'un de juste, excepté toi, ce que j'ai causé comme dégâts. A l'inverse, je n'irais pas non plus mentir à un des miens en lui disant que je regrette. Car ce n'est pas tout à fait le cas… Certes, je ne recommencerais guère à tuer de la sorte. Non. Cette démence m'a dévorée de l'intérieur, empêchée de ressentir autre sentiment qu'elle. Je me suis détruite, bousillée, fracassée. A tel point qu'aujourd'hui encore, il m'est difficile de recoller les morceaux qui constituaient mon coeur aimant, autrefois. Néanmoins, si on me donnait l'opportunité de pouvoir retourner ne serait-ce qu'une seule minute dans les bains de sangs de mon passé, je n'hésiterais pas longtemps avant d'accepter. Là-bas, je retrouverais le sentiment de pouvoir et de maîtrise totale qui me caractérisait face à mes multiples connaissances et divers condisciples. Je reverrais les anciens…

Se rendant compte du discours interminable qu'elle venait de tenir, elle eut honte et s'arrêta. Il lui en avait fallu peu pour qu'elle avoue ses désirs tabous à sa collègue. Désormais, c'était à son tour de baisser les yeux. Pourtant elle ne le fit pas, préférant affronter ses paroles plutôt que les craindre. C'était bien elle qui les avait prononces, c'était donc à elle d'assumer la réaction de l'ange. De tout coeur elle espéra qu'elle saurait la raisonner et faire disparaître cette trace infiniment petite de retour à l'ancienne. C'était à peine si elle ne se mettait pas à louer le seigneur pour qu'elle enlève le poids que ses souvenirs attirants provoquait sur elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://owod.forumactif.org/t65-ninon-haalen-broken-inside

avatar


My name is


• • • • • • • • • •


♣ Messages : 273
♣ Localisation : Hors des limites terrestres.
♣ Situation amoureuse : Eternellement seule.

MessageSujet: Re: Un café vampirique [N.and H.]   Mer 26 Mai 2010 - 12:30

Haley n'avait aucunement fait attention à l'expression de Ninon pendant qu'elle avait prononcé son discours. La brune avait été trop absorbé par ce qu'elle disait et les souvenirs qui lui revenaient en mémoire pour se concentrer sur les impressions de son amie. Maintenant qu'elle avait les yeux rivés sur la table, elle regrettait de ne pas avoir fait attention aux émotions de la blonde. Au final, Haley n'avait aucune idée de la réaction de Ninon. Celle-ci était-elle énervée ? Dégoutée ? Calme ?
C'était une angoisse de ne pas connaître les impressions de son amie mais s'en était une autre de devoir affronter le regard -peut-être haineux- de la vampire.

Un toussotement la fit sortir de sa torpeur. Elle ne leva cependant pas la tête. Haley savait bien que c'était Ninon qui l'avait produit et se doutait que ce n'était pas à cause d'une gorge irritée. La seule chose irritée qu'il pouvait y avoir, c'était Ninon. L'ange vit tout de même un point positif dans cet appel, la blonde voulait encore lui parler. Pourquoi sinon aurait-elle tenter de lui faire redresser la tête ? Forte de cette idée, Haley manqua de relever les yeux mais s'arrêta au dernier instant. Peut-être que Ninon voulait simplement la prévenir de son départ, lui faire un dernier signe avant de l'abandonner.

Ses réflexions furent coupés par la voix de son amie :

- Tu sais quelle est la différence entre ton histoire et la mienne?

Ninon n'attendait pas vraiment de réponse et Haley n'en donna pas. Pas qu'elle s'y refuse, son amie ne lui en avait juste pas laissé le temps et avait repris :

- Toi tu as su racheté tous tes crimes. Moi pas. Je ne suis qu'une vulgaire vampire pyromane retraitée qui se contente de vivre dans l'ombre de ses pêchés d'antan. Jamais je n'aurais le courage d'avouer à quelqu'un de juste, excepté toi, ce que j'ai causé comme dégâts. [...] Là-bas, je retrouverais le sentiment de pouvoir et de maîtrise totale qui me caractérisait face à mes multiples connaissances et divers condisciples. Je reverrais les anciens…

Haley attendit quelques secondes, ne sachant pas si son amie avait fini de parler. Remarquant que c'était le cas et avec un courage nouveau, elle leva les yeux vers Ninon. Le seul fait de sentir dans les paroles de son amie que cette dernière ne lui en voulait pas, était un véritable soulagement. Mais comme tout problème réglé en amenait un autre, voila que Ninonn semblait se rabaisser face à elle. Ses premières phrases le lui faisaient comprendre. Pourtant c'était un pur hasard qu'Haley ait eut la chance de devenir un ange et puis cela ne changerait rien aux vies qu'elle avait enlevé. Elles étaient toutes les deux à mettre dans un même sac sauf que Ninon avait plus d'honneur.

Quant aux paroles de Ninon sur le fait de revivre quelques minutes son ancienne vie, Haley ne s'en dérangeait pas. Jamais elle ne l'avouerait mais malgré que ses actes sanglants ne lui manquent pas, l'adrénaline et le sentiment de puissance qui allait avec, eux, lui manquaient énormément. La brune comprenait donc les ressentiments de Ninon.

- C'est normal que ce sentiment de puissance et de contrôle te manque, à mon avis il faut que tu essayes de les gagner sur autre chose. Un sport, une passion... Tes amis te manquent, c'est aussi normal mais ce ne serait pas forcément bon de les revoir. Parfois, il y a des pages dans la vie qu'on doit définitivement tourner et bien plus tard, quand on est sûr d'avoir fait le trait sur ce passage, on peut revenir dessus. Mais je ne pense pas que tu aies complètement tourné la page pour le moment...

"Quelle métaphore" ironisa intérieurement Haley. Elle n'arrivait pas à être claire sur ce sujet mais elle espérait que Ninon ait compris l'ensemble. Elle-même pensait avoir tourné la page. C'était une partie de son passé qu'elle préférait cacher mais qui lui semblait lointaine à présent. Les quelques choses qui pouvaient lui manquer de son ancienne vie, elle les retrouvait maintenant dans sa lutte contre les démons. De plus, même si elle évitait d'y réfléchir, elle avait une vision plus générale sur ses actes. Il arrive qu'une suite de malchances et de mauvais choix nous poussent à comettrent de mauvaises choses. Elles restent en nous mais il ne faut pas oublier d'essayer de se reconstruire. Ninon ne devait jamais l'oublier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


My name is

ADMINISTRATRICE
Je suis partout.

• • • • • • • • • •


♣ Messages : 1184
♣ Localisation : Aux oubliettes.
♣ Situation amoureuse : Délibérément seule.

MessageSujet: Re: Un café vampirique [N.and H.]   Mer 26 Mai 2010 - 19:40

Perdue dans ses prières pour que son amie réagisse, Ninon sentait ses espoirs baisser. Plus elle attendait, moins elle était persuadée d'obtenir une réponse. Les silences se succédèrent, empourprant l'atmosphère embarrassante dans laquelle les deux jeunes femmes s'étaient retrouvées. Tout ça à cause d'un élan de volontés ! Si Ninon avait pu imaginer que ça se terminerait ainsi, jamais au grand jamais elle n'aurait entamé ce sujet. Désormais, il était trop tard pour retourner en arrière. Une fois encore le temps était contre elle. Ces derniers jours, il n'avait cessé de s'imposer à elle, lui et sa chronologie effarante. Parfois, la vampire avait l'impression qu'hier encore elle s'était enfermée dans l'armoire à balais du troisième étage de l'orphelinat, parce qu'elle n'avait pas l'âge requis pour partir en balade crépusculaire avec sa grande sœur. A cette époque, des sorties étaient organisées par leurs tuteurs les soirs d'été. C'était une idée que tous les enfants trouvaient géniale, exceptée elle. Etant une des plus jeunes de la résidence, elle était forcée de rester dans la demeure avec les nourrices pendant que la majorité de ses amis de l'époque s'amusaient au dehors. Alors elle s'enfermait là où personne ne la trouvait jamais, hormis sa soeur, jusqu'au retour de celle-ci.

Un sourire illumina son visage en repensant à ce souvenir. Puis il s'effaça comme la pluie qui chasse le soleil. Une vérité avait suffit à lui faire oublier ces douces pensées. Aujourd'hui elle était seule, loin d'Amsterdam et de son enfance, loin de l'orphelinat où elle avait grandi. Son humanité lui avait été ôtée, son âme arrachée. Oh non, plus rien n'était comparable à cette époque. Depuis lors, trop de choses avaient changé. Aussi bien chimiquement parlant que morphologiquement. Ninon Haalen n'était plus la petite fille qui espérait à chaque visite de potentiels parents être adoptée, ni l'adolescente marginale qui allait se planquer pour ne pas devoir quitter sa maison, son chez-elle alors que les familles en quête de bonheur défilaient au premier étage. Et encore moins cette adulte désespérée qui s'était laissée anéantir sous les crocs d'un être sans scrupule. Tout ça était derrière elle. On ne pouvait pas en dire autant de son séjour destructeur à Florence. Ça, c'était une toute autre paire de manches…

- C'est normal que ce sentiment de puissance et
de contrôle te manque, à mon avis il faut que tu essayes de les gagner
sur autre chose. Un sport, une passion... Tes amis te manquent, c'est
aussi normal mais ce ne serait pas forcément bon de les revoir. Parfois,
il y a des pages dans la vie qu'on doit définitivement tourner et bien
plus tard, quand on est sûr d'avoir fait le trait sur ce passage, on
peut revenir dessus. Mais je ne pense pas que tu aies complètement
tourné la page pour le moment...


Les mots emplis de sens de sa camarade l'avaient brutalement arrachée à ses réflexions. Ils étaient si vrais, si justes que c'en était déroutant. Comment pouvait-elles se comprendre aussi bien l'une et l'autre, alors que des milliers de choses les séparaient? Une légère ébauche de réponse se forma dans la tête de la vampire, mais elle préféra nier cette évidence. Il serait ridicule de croire que l'ange éprouvait elle aussi un pareil sentiment. Jamais Haley ne devait regretter sa décision de lutter contre le mauvais côté du monde. La brune ne s'en était jamais plainte à sa connaissance. Mais il était possible que ce soit lié au fait qu'elles vivaient dans le mensonge, et qu'un tel aveu ne lui était pas permis autrefois. Au fond, Ninon était heureuse de pouvoir converger ainsi librement de ce qui les maintenaient éloignées auparavant. Car elle était certaine que tout serait beaucoup plus sincère maintenant, bien que leur amitié soit incassable.

Lorsqu'un visage fit irruption dans sa tête, Ninon devint songeuse. Les cheveux tantôt sombres tantôt aux reflets blonds, le visage d'acier, les yeux inertes, l'air mort mais pourtant si vivant… Tout dans son apparence laissait supposer un être froid et cruel, et c'était précisément ce qu'il était : un être froid et cruel. Sauf que la blonde ne le voyait pas comme ça. C'était plus un très bon ami qu'une personne à fuir. C'était aussi un fragment du passé, néfaste donc. Devant le réalisme de ce souvenir, une foule de sentiments contradictoires l'envahirent. Finalement, peut-être bien qu'il lui avait manqué plus qu'elle ne l'avait crû... Il ne lui était encore jamais arrivé de penser à lui jusqu'à aujourd'hui. Sans doute était-ce une réaction liée aux dires de son amie. Elle se reconcentra d'ailleurs sur cette dernière, la regarda en ne sachant que lui dire. Mais les mots devancèrent ses réflexions, franchirent ses lèvres sans qu'elle ne s'en rende compte :

- Et toi, tu l'as tournée?

Mais elle s'en voulut de s'être permise un telle chose. Haley n'avait aucune justification à lui fournir. Son amie ne lui devait rien, encore moins la réponse qu'elle exigeait. Elle le lui fit savoir d'une pensée accompagnée d'un sentiment de regret révélateur. Ninon ne souhaitait pas que la situation s'envenime, même si elle doutait fortement qu'une telle chose soit possible. C'était même impensable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://owod.forumactif.org/t65-ninon-haalen-broken-inside

avatar


My name is


• • • • • • • • • •


♣ Messages : 273
♣ Localisation : Hors des limites terrestres.
♣ Situation amoureuse : Eternellement seule.

MessageSujet: Re: Un café vampirique [N.and H.]   Sam 12 Juin 2010 - 12:22

Ninon sembla pensive après qu'Haley lui eut donné sa réponse. Des expressions traversaient parfois son visage, affichant de tant à autre de la nostalgie, du regret, du soulagement. L'ange s'empêchait de mettre une raison à chaque micro-expression qui s'imprégnait dans les traits de porcelaine de la vampire. Il n'était pas toujours facile d'être ami avec un ange. Celui-ci décriptait vos émotions comme personne et savait toujours quand vous mentiez ou quand vous faisiez semblant d'aller bien. La personne visée pouvait parfois avoir l'impression d'être aussi déchiffrable qu'un livre. Pour les anges, ce n'était qu'un réflexe.

Ce ne fut donc pas par irrespect que Haley se mit à tenter de percer toutes les expressions de son amie. Et quand Ninon releva les yeux pour venir planter ses iris grises dans le regard ondulant de l'ange, cette dernière y lu une soudaine curiosité. Haley n'eut pas le temps de se demander d'où elle venait que la vampire lui donna la réponse :

- Et toi, tu l'as tourné ?

L'ange fut un instant décontenancée mais cacha vite sa stupeur. La brune ne s'attendait pas à cette question, pourtant elle n'était pas si étonnante que ça. Une fois la surprise passée, elle se reconcentra sur son amie qui affichait un air d'excuse. Ninon regrettait sans doute cette question aux accents indiscrets et qui aurait pu gêner Haley si la vampire n'était pas une si bonne amie. Après tout ce qu'elle venait de confier, l'ange ne voyait pas ce qui l'empêcherait de répondre. Ninon savait déjà la noirceur de son personnage, plus rien ne serait aussi dur à dire maintenant. Décidée à répondre à la vampire, Haley chercha ce qu'elle pourrait dire. Ce serait positif, à ses yeux la page était tournée malgré les quelques fantômes qui venaient parfois la visiter. La brune cherchait à présent une façon de la formuler sa réponse pour que cela puisse faire naître de l'espoir chez Ninon. Son amie méritait que la page se tourne et si elle l'avait pu, Haley l'aurait elle-même tourné. Cependant c'était une chose bien trop personnelle pour que l'ange y parvienne. Ayant fini de trouver ses mots, Haley s'élança en toute franchise :

- A mes yeux, elle est tournée. Il m'arrive parfois d'y repenser ou de souffrir de tout ça mais je parviens toujours à relativiser et à continuer d'avancer. Ne t'en fait pas Ninon, tu arriveras un jour à faire face à ton passé, tu as déjà bien commencé en m'en parlant.

Haley eut un sourire encourageant et elle posa sa main sur celle de son amie. Le regard azur de la brune se posa sur l'union de leurs mains et une moue heureuse s'afficha sur son visage devant la pâleur de l'ensemble. Une lividité étrange mais fascinante, telle était leur couleur de peau. Cela rappelait à chaque fois à Haley que son état vampirique avait bel et bien existé. Cette pâleur avait été une souffrance insoutenable au début de sa guérison, allant même jusqu'à se brûler la peau pour l'effacer. Aujourd'hui elle vivait avec, comme elle vivait avec son corps à jamais figé dans le temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


My name is

ADMINISTRATRICE
Je suis partout.

• • • • • • • • • •


♣ Messages : 1184
♣ Localisation : Aux oubliettes.
♣ Situation amoureuse : Délibérément seule.

MessageSujet: Re: Un café vampirique [N.and H.]   Mer 16 Juin 2010 - 19:51

Honteuse, Ninon ne savait plus où se mettre pour faire oublier cette misérable question. Comme si elle avait le droit de juger Haley, de remettre en question son rangement. Il était évident que tout le monde repensait un jour ou l'autre à son passé, aussi terrifiant soit il. Les doutes, les hésitations, ou même les regrets, tout ça était normal. On ne pouvait pas avancer dans la vie sans tirer des conclusions sur les erreurs de son passé. D'ailleurs, Ninon n'était pas tout à fait certaine de comprendre en quoi ce qu'elle avait fait était mal. On ne cessait de rabâcher aux infos que le monde devenait trop dense, surpeuplé. Alors si personne ne s'était occupé de faire de la place dans le passé, où en serait le monde aujourd'hui? Sottise. Ce n'étaient que de piètres excuses pour justifier ses actes criminels. Elle savait que chercher des raisons acceptables ne servait à rien ; aucune ne rectifierait les monstruosités commises. Pourtant, elle n'arrivait pas à laisser la culpabilité la piétiner sans vouloir lutter contre elle, bien qu'elle ne puisse la vaincre. Elle cherchait des explications pour que ses pêchés lui paraissent moins lourds. Le terme 'anodin' serait ridicule.

Sa curiosité finirait pas détruire ses relations définitivement. Comme si ça la regardait en quelque chose qu'Haley pense encore à son passé, le regrette, ou pas. Même si… Au fond, sa réponse éclairerait la voie de la vampire d'une façon ou d'une autre, dans le bon, ou dans le mauvais sens. Si seulement elle lui disait qu'elle aussi, elle avait déjà douté ne serait-ce qu'une seule fois que le chemin qu'elle s'obstinait à poursuivre était réellement celui qu'elle préférait. Un instant, l'idée que l'ange redevienne cruelle surgit dans son esprit. Répugnée, elle chassa ce mauvais songe des ses pensées. Elle qui avait toujours connu la brune douce et bienveillante, elle avait encore du mal à digérer sa confession sur son passé peu glorieux. Perdue dans ses réflexions, Ninon en avait presque oublier son amie qui semblait mettre un bon moment à répondre. Pourvu qu'elle n'élude pas la question, et qu'elle y réponde sans mentir, la vampire se fichait qu'elle se prononce dans dix secondes ou dans dix ans. Comme pour rejoindre ses pensées, la voix de l'ange transperça le silence :

- A mes yeux, elle est tournée. Il m'arrive parfois d'y repenser ou de souffrir de tout ça mais je parviens toujours à relativiser et à continuer d'avancer. Ne t'en fait pas Ninon, tu arriveras un jour à faire face à ton passé, tu as déjà bien commencé en m'en parlant.

A la fois rassurée et encouragée par les paroles de son amie, Ninon redressa une nouvelle fois la tête et la fixa de nouveau. Une main délicate et tiède vint se poser sur la sienne. L'union de leur deux mains formait un accord parfait. La pâleur de la peau de l'ex-vampire se remarquait toujours malgré les années, et la blonde y voyait désormais une ressemblance plus concrète que jamais avec la sienne. Elles avaient eu le mal dans la peau. La question était : est-ce qu'il était définitivement partit? Le sourire rassurant de son amie lui fit oublier ses craintes. Elle lui renvoya une mimique d'autant plus étincelante du fait que ses canines étaient entièrement exposées à l'éclairage du café. Se rendant compte qu'elle pourrait paraître effrayante, elle referma aussitôt la bouche et se contenta d'un sourire gêné. Soudain, une envie dérangeante de tout avouer sur ses désirs, ses doutes et tout ce qui la rendait hésitante à son amie la saisit. Sous l'impulsion, elle prit la parole, déblatérant à toute vitesse :

- Haley… J'ai envie de revoir Florence. Je veux retrouver ma villa, mon quartier, les familles que j'ai détruites, et pourquoi pas de vieilles connaissances? Je veux aller les voir et leur dire que j'ai changé et que j'ai besoin qu'ils me croient, qu'ils me comprennent.


Après avoir prononcé ces derniers mots, une évidence s'imposa à elle. Elle la formula à voix haute sans même réfléchir.

- Non. Je crois que ce que je veux, c'est surtout retrouver
Stephen Rice…
dit-elle d'une voix pleine de sous-entendus.

Elle avait déjà parlé de son ami à Haley. Bien sûr, à l'époque où elle l'avait mentionné, elle lui avait juste dit que c'était son plus vieil ami avec qui elle partageait sa vie "banale" de l'époque. Sans doute avait-elle dû glisser quelques petites allusions au fait qu'ils s'amusaient des mêmes centres d'intérêts, autrement dit, les meurtres. Face au regard pesant de son amie, elle devina qu'elle avait fait le rapprochement entre ses avoeux et son amitié avec le démon. Découragée par la nouvelle tournure qu'allait désormais prendre la conversation par sa faute, elle ne rajouta rien, se tut et attendit en se découvrant une nouvelle passion pour l'observation des portes cure-dents.

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://owod.forumactif.org/t65-ninon-haalen-broken-inside

avatar


My name is


• • • • • • • • • •


♣ Messages : 273
♣ Localisation : Hors des limites terrestres.
♣ Situation amoureuse : Eternellement seule.

MessageSujet: Re: Un café vampirique [N.and H.]   Lun 5 Juil 2010 - 13:11

Ninon lui retourna un sourire éclatant, révélant ses dents alignées et ses canines un peu plus pointues que la normale. Révélé par la lumière, ce sourire éblouiit toute la salle, ce qui dut inquiéter Ninon puisqu'elle le transforma de façon à cacher sa dentition. Se demandant un instant pourquoi elle était si attentive aux mouvement faciaux de son amie, Haley déduisit qu'elle cherchait seulement de quoi s'occuper en attendant avec patience la réponse de Ninon. Si elle en donnait une bien sûr puisque l'affirmation de Haley ne demandait pas de réaction obligatoire.

- Haley… J'ai envie de revoir Florence. Je veux retrouver ma villa, mon quartier, les familles que j'ai détruites, et pourquoi pas de vieilles connaissances? Je veux aller les voir et leur dire que j'ai changé et que j'ai besoin qu'ils me croient, qu'ils me comprennent.

Haley hocha la tête, se demandant intérieurement si cela était une bonne idée pour son amie. Après tout, ce serait un moyen comme un autre de tirer un trait sur son passé. Montrer à tout le monde ce qu'elle était devenue n'était pas une mauvaise idée. Mais après les révélations que venait de lui faire Ninon, la tentation de retrouver son ancienne vie ne deviendrait-elle pas trop forte quand elle retrouverait ses connaissances ? Après tout, pendant un long moment, Ninon avait aimé cette façon de vivre et les vampires étaient des créatures qui buvaient le sang humain. La blonde allait contre nature en s'imposant une sorte de régime végétarien. La solution aurait été que Haley l'accompagne mais elle ne pouvait pas s'absenter de San Fransisco si ce n'était pour ses protégés. Ninon ne l'étant pas officiellement, ce serait aller contre les règles et de plus laisser le danger régner sur San Fransisco durant son absence. Alors que l'ange cherchait une idée lumineuse qui règlerait ses doutes, Ninon reprit soudainement :

- Non. Je crois que ce que je veux, c'est surtout retrouver Stephen Rice…

Haley fut une seconde interloquée par cette nouvelle mais se reprit bien vite. Ninon lui avait déjà parlé de ce Rice, comme un ami de longue date avec qui elle avait partagé ses "activités". Dire qu'Haley n'avait jamais compris le sens exact des propos de la blonde. Aujourd'hui ils étaient très clairs. La vampire et cet homme, sûrement un autre vampire ou une créature maléfique s'en donnaient à coeur joie à Florence. La brune fit tout ce qu'elle put pour tenter de comprendre cette envie de retrouvaille mais n'y parvint pas. S'ils partageaient ensemble le plaisir de tuer, maintenant que Ninon n'envisageait plus ce "loisir" que pouvait-elle regretter chez lui ? Et puis retrouver l'assassin avec lequel on a travaillé alors que l'on veut tenter de conserver un comportement sain, c'est tout ce qu'il ne faut pas faire. Haley jeta un regard lourd de sens à Ninon avant de commenter :

- Je regrette de devoir te l'annoncer ainsi mais je suis certaine que ce n'est pas une bonne idée. Je ne t'interdirais pas de le retrouver mais je serais déçue que tu tentes de le faire. Ninon, ce type est certainement resté comme il était à Florence. Ne crois-tu pas que tu doutes déjà assez de ton choix pour qu'un être te renforce dans l'idée que tuer des gens, c'est plaisant ?

Haley s'apprêtait à reprendre son discours presque moralisateur mais des cris coupèrent son élan. Un hurlement déchirant et emplis de peur qui appelait avec désespoir son nom. Haley ferma les yeux et une scène lui apparut. Emma, une des ses protégés, était entre les griffes d'un démon qu'elle connaissait bien : Rick. Elle ouvrit les yeux, retrouvant le sombre bar dans lequel elle était installée. Ne perdant pas une seconde, elle expliqua à toute vitesse à Ninon :

- Une des mes protégés est en danger. Je te laisse, ne fait pas de bêtises, on se revoit bientôt !

Déposant un baiser sur la joue de son amie, elle eut à peine le temps de voir l'expression de celle-ci qu'elle se téléporta dans un rayon lumineux vers O'Farrell Street où son devoir l'attendait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



My name is
Contenu sponsorisé -


• • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Un café vampirique [N.and H.]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un café vampirique [N.and H.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Our World Of Dreams :: Lieux :: ♣ San Francisco :: Autres endroits-